RABBITLAND de Ana Nedeljkovic & Nikola Majdak Jr

Don’t worry, etc etc. A Rabbitland, utopique contrée, les lapins y sont heureux. Tant de bonheur les a rendu tous aussi roses qu’un éléphant. Logique. Rabbitland est une démocratie. A Rabbitland, une voix off persuasive nous le martèle pince sans rire, les lapinous vivent dans la joie de l’inertie. Surtout quand ils vont voter. Jour après jour.Lire la suite

IMPERSONATION de Kim Bo-young [FFCP 2014]

Une vie de chien. Impersonation de Kim Bo-young_2013, présenté au Festival du Film Coréen à Paris 2014 où l’animation s’est taillée la part du lion de la compétition cette année, est un très court-métrage où, en moins de 2 minutes et par la grâce d’un trait naïf et d’un humour fripon, tout est dit des affinités électives. A consulter : le site du FFCPLire la suite

HORN DOG de Bill Plympton

L’obsédé en plein jour*. Pour fêter la sortie des Amants électriques,  7e long métrage de l’infatigable Bill Plympton, voici un extrait** de l’hilarant Horn dog, titre que l’on pourrait élégamment traduire par « Chien à la saison des amours ».Lire la suite

VIANDE de Slava Ross

La faim justifie les moyens. Ceux qui ont eu la curiosité d’aller découvrir son très riant Sibérie, Monamour reconnaitront la patte de Slava Ross, notamment en ce qui concerne l’excellence de son travail avec les enfants, la violence des rapports sociaux, l’obsession de ses personnages pour la recherche de nourriture et l’amour des ritournelles.   Viande/Myaso, sa première réalisation, a reçu successivement le Prix de la meilleure réalisation au Festival des Films d’Ecoles (Rencontres Henri Langlois) de Poitiers_2003, du meilleurLire la suite

VIANDES AMOUREUSES de Jan Švankmajer

Carne. Le court-métrage Viandes amoureuses/Zamilované maso réalisé en 1989 et d’une durée d’une minute à peine, a été présenté dans la théma Eros, lors de la rétrospective consacrée à l’œuvre de Jan Švankmajer. Très court mais éloquent, sa grotesque cruauté préfigure les ballets de bidoche hystériques ponctuant chaque chapitre du féroce et nihiliste Démence/Šílení que le réalisateur tournera en 2005. Deux sublimes escalopes s’aiment d’amour tendre et de tangos endiablés en joutes farineuses (ceux qui ont vu Happy few d’AnthonyLire la suite

THE CABINET OF JAN SVANKMAJER des Quay Brothers

En attendant Švankmajer. Les Frères Quay ont fait gigoter un couple de poulets plumés tandis qu’un Peter Gabriel hilare se déhanchait en stop motion pour le clip Sledghammer_1986 et sont notamment — entre deux films d’animation* — les réalisateurs du long métrage L’Accordeur de tremblements de terre/The piano tuner of earthquakes, adaptation fort libre de L’invention de Morel d’Adolfo Bioy Casares.Lire la suite

BEDBUG de Isabella Rossellini

Sciences et sexe. Après le succès remporté par Green porno, Isabella Rossellini — toujours aussi obsédée par les coutumes sexuelles des petites bébêtes — a entrepris l’écriture et la réalisation d’une nouvelle série scientifique intitulée Seduce me,Lire la suite

A LETTER TO UNCLE BOONMEE de Apichatpong Weerasethakul

Avant que les fantômes ne viennent à sa rencontre. Si certains — que je ne nommerais pas ici — se sont acharnés sur Apichatpong Weerasethakul et la palme d’or remise à Cannes par le jury présidé cette année par Tim Burton, d’autres* ont su reconnaître d’instinct les beautés intrinsèques de son dernier opus, Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures/ Loong Boonmee raleuk chat.Lire la suite

TELL-TALE de Greg Williams

Toi, le venin. C’est, entouré de la vénéneuse Carla Gugino*, Adam Arkin, Jesse Spencer et Clifton Collins, que le photographe Greg Williams a expérimenté une nouvelle caméra digitale pour son premier court-métrage Tell-tale, un fort curieux mélange d’érotisme soft mâtiné des mystères narrés par Edgar Allan Poe.Lire la suite

CHAIR AMIE de Pierre Adrien

Home sweet home. Chair Amie de Pierre Adrien_2009 a eu l’insigne honneur de débuter la compétition de programme courts de L’Etrange Festival 2010. Ce film — fortement déconseillé aux âmes sensibles et aux végétariens — réalisé dans le cadre de fin d’études du réalisateur à l’école Émile Cohl ne serait vraisemblablement pas dédaigné par une certaine Lady Gaga, si prompte à choquer en arrivant aux derniers MTV Video Music Awards vêtue d’une robe de viande. Ici, l’éprouvante mésaventure que vitLire la suite

BACKWARDS de Aaron Hughes

Irréversible. Les histoires d’amour finissant mal en général, Backwards (A l’envers) d’Aaaron Hughes_2009 ne déroge pas à la règle. Le réalisateur a donc décidé de nous narrer prestement cette lamentable aventure à rebours en la saupoudrant d’un zeste de cruauté. Ne vous fiez donc pas à la naïveté du dessin.Lire la suite