Pluie d’étoiles sur quelques films de Cannes 2016. Si tu ne vas pas à Cannes, Cannes viendra à toi. Voici un adage que nombre de parisiens et affiliés approuvent vigoureusement. Et notamment depuis que le Gaumont Opéra Capucines s’est mis en tête de nous faire profiter en avant-premières d’une sélection de films issus de la compétition.

Flashs des années 80. Un débarquement/le visage de Lee Marvin, un bal en patins à roulettes/la mort de Christopher Walken, un coup d’état/les mensonges de Jeremy Irons, un cataclysme/l’absurdité de la vie, Paris/Texas, une femme araignée/Bill & Raul, un incendie/au commencement était le Verbe, un ange tombé du ciel/les désirs de Bruno, un meurtre/la souillure, des gitans/l’envol de la mariée.

Palmes, palmes, palmes. Pour fêter le 63ème festival de Cannes, Sandra M. — entre moult activités — a refait les peintures d’In the mood for Cannes et Niko de Filmosphère s’est employé à corriger la longue liste des films récompensés sur la Croisette selon ses goûts et ses couleurs avant de proposer un top 10 des plus belles palmes d’or.