Pluie d’étoiles sur quelques sorties de mars 2020. 34 films distribués du 1er au 14/03/2020, date à laquelle les  cinémas ont fermé leurs portes, pour un temps indéterminé, répertoriés par Encyclo-Ciné et que dire ? sinon qu’il aurait sans doute mieux valu ne pas marquer l’arrêt.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de novembre. 81 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné et une trentaine ont intéressé la #teamtopmensuel. Le mois-cinéma de novembre a été marqué par deux événements majeurs, la libération de la parole d’Adèle cœur-sur-elle Haenel et la tentative de censure menée contre le J’accuse de Roman P. (le distributeur du film remercie d’ailleurs grandement toutes celles et ceux qui ont contribué à lui faire de la publicité gratuite).

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de septembre. 57 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné et 24 ont été distingués, parfois pour le pire, par la #teamtopmensuel. La sortie anticipée du Ad Astra de James Gray a quelque peu redistribué les cartes, notamment en salles, où le dernier opus de Céline Sciamma n’a pas obtenu le résultat escompté au grand dam de ses fans.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties d’août. 45 films distribués* en ce mois d’août phagocyté par la distribution du dernier Tarantino (et dommage pour les œuvres qui ont coulé corps et biens) qui a embrasé la toile, certains écrivant même, souvent avec talent, sur un fantasme, quand d’aucuns ne grattent pas carrément sur le film qu’ils rêvent de « découvrir »** depuis qu’ils sont tombés sous le charme de l’emballement critique. La #teamtopmensuel n’a pas manqué d’y aller de son couplet même si OUATIH divise.

* et répertoriés par Encyclo-Ciné
** alors que l’on pendrait volontiers haut et court toute personne se rendant coupable de divulgâchage. Allez comprendre !

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de mars. 98 (! Il faudrait songer à se calmer…) films distribués ce mois-ci et répertoriés par Encyclo-Ciné et un peu plus d’une vingtaine à peine a séduit la #teamtopmensuel. Rappelons que ce mois a été marqué par la distribution — par ARP Sélection, que l’on remercie chaleureusement ici — quelque peu chaotique de La flor de Mariano Llinas, ludique film-monstre de 14 heures, divisé en 4 parties.