Pluie d’étoiles sur L’Étrange Festival 2019. 25 ans et encore tout son mordant ! Après 12 jours de folie, de bizarreries, de découvertes, d’invités hors norme, de rires, d’angoisses, parfois de déceptions et un Palmarès bien (trop ?) sage, Frédéric Temps l’a promis, juré, l’Étrange Festival reviendra l’année prochaine au Forum des Images pour une 26e édition.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties d’août. 45 films distribués* en ce mois d’août phagocyté par la distribution du dernier Tarantino (et dommage pour les œuvres qui ont coulé corps et biens) qui a embrasé la toile, certains écrivant même, souvent avec talent, sur un fantasme, quand d’aucuns ne grattent pas carrément sur le film qu’ils rêvent de « découvrir »** depuis qu’ils sont tombés sous le charme de l’emballement critique. La #teamtopmensuel n’a pas manqué d’y aller de son couplet même si OUATIH divise.

* et répertoriés par Encyclo-Ciné
** alors que l’on pendrait volontiers haut et court toute personne se rendant coupable de divulgâchage. Allez comprendre !

Oyez, oyez !

L’Étrange Festival fête cette année un quart de siècle d’existence vautré dans la bizarrerie et le mauvais genre, en compagnie de siphonné(e)s de la meilleure eau. La XXVe édition* ne dérogera donc pas à ses vilaines habitudes et prendra ses quartiers au Forum des images dès le mercredi 4 septembre et ce, jusqu’au dimanche 15, soit une douzaine de jours emplis de folie furieuse et de sensations fortes.

Oyez ! Oyez !

Projetés dans près de 80 villes et 20 pays quasi-simultanément, le TCIFF et ses Très Courts métrages — 4 minutes max’ — investissent ce week-end le Forum des Images en deux compétitions avec 6 prix* décernés et trois sélections thématiques.

Pluie d’étoiles sur quelques films de Cannes 2019. Mais que ceux qui n’ont pu profiter de ces projections parisiennes (ou rennaises, nantaises, lyonnaises ou toulousaines) se rassurent, depuis quelques années, les œuvres sélectionnées sortent désormais plus ou moins régulièrement sur tous les écrans de France et de Navarre. 

Oyez ! Oyez !

Que serait la grand-messe cannoise à Paris sans la reprise de la sélection d’Un Certain Regard au toujours fidèle Reflet Médicis ? C’est d’ailleurs UCR qui va ouvrir les hostilités le 29 mai prochain — et créer un sacré embouteillage avec la reprise de la Quinzaine des Réalisateurs qui investit le Forum des Images dès le lendemain —, pour laisser en fin de parcours la place à la rétrospective d’Une semaine de la Critique à la Cinémathèque qui débutera le 5 juin.

Oyez ! Oyez !

Pour la 7e année consécutive, le Gaumont Opéra Capucines propose aux parisiens, du 24 au 26 mai prochains, 14 films issus de la Sélection officielle du Festival de Cannes 2019, dont 8 projetés en compétition, les hors-compétition (2) et ou présentés à Un Certain Regard (4).

Oyez ! Oyez !

C’est toujours un plaisir, depuis quelques années déjà, de voir débarquer les films du Festival de Cannes dans quelques salles parisiennes en avant-première, mais tout bonheur a ses limites, les encombrements sont légion et il s’agit donc d’apprendre à choisir, voire à sacrifier quelques projections, le don d’ubiquité n’étant toujours pas à l’ordre du jour.

Oyez ! Oyez !

Si Paolo Moretti, programmateur cinéma, délégué général du Festival international du film de La Roche-sur-Yon et directeur du cinéma Le Concorde, a été élu délégué général de la Quinzaine des Réalisateurs, après 7 années de règne d’Edouard Waintrop, c’est toujours au Forum des Images que le public parisien pourra éhontément profiter de la reprise de la sélection 2019 et ce, du 30 mai au 9 juin prochains.