L’an 1944 dans le viseur de Zoom Arrière. ZA ayant enfin rejoint 2019 l’année passée, la boucle étant bouclée, c’est sous la haute autorité désormais de Christophe, taulier d’Avis sur les films, que l’équipe — fort occupée cependant à rédiger des moocs sur des cinéastes appréciés — reprend sa marche arrière pour remonter le temps cinéma jusqu’aux origines.

Top de la décennie 2010-2019. Pour entrer dans les détails, et plutôt que de se reporter aux tops qui ne marquent jamais que l’humeur de l’instant, rendez-vous sur la rubrique Retour vers le futur, où chaque année — que je tente de mettre à jour dans la mesure du possible — a été décortiquée dans le viseur de Zoom Arrière, soit : 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011 et 2010 [1808 films à ce jour].

Pluie d’étoiles sur la 9e édition du PIFFF. Le Paris International Fantastic Film Festival 2019 s’est achevé dans la joie et la bonne humeur — le film de clôture malgré son épineux sujet ne se prêtant guère à la mélancolie —, et une salle quasi-comble à la grande surprise de Cyril & Fausto, les transports ayant fait quelque peu défaut durant la semaine, qui n’ont pas manqué de remercier le public acharné qui se presse chaque année au festival.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de novembre. 81 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné et une trentaine ont intéressé la #teamtopmensuel. Le mois-cinéma de novembre a été marqué par deux événements majeurs, la libération de la parole d’Adèle cœur-sur-elle Haenel et la tentative de censure menée contre le J’accuse de Roman P. (le distributeur du film remercie d’ailleurs grandement toutes celles et ceux qui ont contribué à lui faire de la publicité gratuite).

Peindre le monde en nuances de gris(1). Répondant avec quelques réticences, sur lesquelles il s’étendra sans fard, à une commande des éditions Mishima, Hirokazu KORE-EDA a accepté de rédiger un ouvrage-patchwork entremêlant souvenirs autobiographiques et réflexions sur le cinéma et notamment son dada, l’importance de l’image et la recherche de la vérité, cette dernière fut-elle parfois aménagée.

Oyez ! Oyez !

Après la 17e Semaine du nouveau cinéma russe à Paris Regards de Russie qui a lieu jusqu’au 19 novembre, le festival Un état du monde qui fera battre le cœur du Forum des Images du 15 au 24 novembre et la 14e édition du Kinotayo qui se tiendra à Paris du 26 novembre au 9 décembre prochains, ce sera au tour du PIFFF de clôturer en beauté cette intense année de festivals en tous genres.

Pluie d’étoiles sur la 14e édition du FFCP. Une semaine recentrée sur les femmes qui passe comme un rêve éveillé et qui s’achève en une cruelle aventure enfantine. Épuisée mais comblée,  la foule qui se précipite chaque année au festival rempilera sans coup férir l’année prochaine pour en fêter la 15e édition.

Pluie d’étoiles sur le FIFIB. Avant de repartir dans une semaine sur les chapeaux de roues coréennes avec le FFCP, voici pour mémoire le palmarès de cette excellente 8ème édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux et la revue en étoiles des films revus/découverts. Et en prime, leur date de sortie* sur tous (vœu pieux) les écrans de France et de Navarre.

Oyez ! Oyez !

A peine rentrée du FIFIB, il sera plus que temps de me précipiter à la 14e édition du Festival du Film Coréen à Paris qui prendra ses quartiers au Publicis Cinémas du 29 octobre au 5 novembre prochains. Et de tenter de survivre aux émeutes que ne manquera pas de provoquer la présence de SONG Kang-Ho & KIM Jee-Woon, héros du focus 2019.