Pluie d’étoiles sur quelques sorties de septembre. 57 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné et 24 ont été distingués, parfois pour le pire, par la #teamtopmensuel. La sortie anticipée du Ad Astra de James Gray a quelque peu redistribué les cartes, notamment en salles, où le dernier opus de Céline Sciamma n’a pas obtenu le résultat escompté au grand dam de ses fans.

Pluie d’étoiles sur L’Étrange Festival 2019. 25 ans et encore tout son mordant ! Après 12 jours de folie, de bizarreries, de découvertes, d’invités hors norme, de rires, d’angoisses, parfois de déceptions et un Palmarès bien (trop ?) sage, Frédéric Temps l’a promis, juré, l’Étrange Festival reviendra l’année prochaine au Forum des Images pour une 26e édition.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties d’août. 45 films distribués* en ce mois d’août phagocyté par la distribution du dernier Tarantino (et dommage pour les œuvres qui ont coulé corps et biens) qui a embrasé la toile, certains écrivant même, souvent avec talent, sur un fantasme, quand d’aucuns ne grattent pas carrément sur le film qu’ils rêvent de « découvrir »** depuis qu’ils sont tombés sous le charme de l’emballement critique. La #teamtopmensuel n’a pas manqué d’y aller de son couplet même si OUATIH divise.

* et répertoriés par Encyclo-Ciné
** alors que l’on pendrait volontiers haut et court toute personne se rendant coupable de divulgâchage. Allez comprendre !

Pluie d’étoiles sur quelques films de Cannes 2019. Mais que ceux qui n’ont pu profiter de ces projections parisiennes (ou rennaises, nantaises, lyonnaises ou toulousaines) se rassurent, depuis quelques années, les œuvres sélectionnées sortent désormais plus ou moins régulièrement sur tous les écrans de France et de Navarre. 

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de mars. 98 (! Il faudrait songer à se calmer…) films distribués ce mois-ci et répertoriés par Encyclo-Ciné et un peu plus d’une vingtaine à peine a séduit la #teamtopmensuel. Rappelons que ce mois a été marqué par la distribution — par ARP Sélection, que l’on remercie chaleureusement ici — quelque peu chaotique de La flor de Mariano Llinas, ludique film-monstre de 14 heures, divisé en 4 parties.