[Rétrospective 2020/6] Le tableau étoilé des films de Juin par la #TeamTopMensuel

Pamela Mendoza dans Canción sin nombre de Melina León © Luxbox / Sophie Dulac Distribution

Des étoiles sur quelques sorties de juin 2020. Les salles, fermées en mars dernier pour cause du virus dont on taira le nom ici parce qu’il faut de temps à autre se reposer les yeux, ont rouvert le 22 juin avec une offre que l’on qualifiera aimablement de maigrelette et qui n’a guère sur l’instant enthousiasmé les foules.

Entre le confinement* dont beaucoup ont eu du mal à sortir — Et je plaide coupable. Personnellement, je ne suis retournée au cinéma que le 21 juillet, soit un mois après, et simplement parce que de nouvelles sorties me faisaient de l’œil et que bon, quand une idée commence à vous démanger, il faut bien la gratter — et le peu d’ambitions de quelques uns à se pelotonner dans une proposition frileuse tout en jouant les pleureuses en méprisant certains distributeurs qui avaient décidé envers et contre tout de risquer leurs billes**, les salles se sont vues contraintes, par pur souci d’économie, au pire de refermer, au mieux de réduire le nombre de séances quotidiennes.

Certes, les spectateurs n’ont guère eu envie au débotté de se bouger pour des films qui ne les avaient pas attirés début mars. Il n’y a pas eu non plus de blockbusters sur les écrans — Mulan, production Disney réalisée en vue de séduire les spectateurs chinois, aurait-elle pu sauver les cinémas français ? il est permis d’en douter — mais une offre autre et belle et n’était-ce pas justement le moment de tenter un cinéma différent « En attendant Tenet » ?

Car oui (faux !), dès le 22 juin il n’ y a pas eu de films américains (lire « de blockbusters » car des œuvres indépendantes étaient à l’affiche), mais on a pu voyager à moindre risque à travers la France et/ou visiter entre autres la Corée, l’Espagne, Israël, l’Argentine, l’Algérie, le Japon, l’Allemagne ou la Mongolie, si le cœur et l’envie nous en disaient. Maintenant, on ne peut reprocher aux spectateurs d’avoir d’autres craintes, tant au niveau de l’hygiène, que du principal souci qui prend de plus en plus le pas sur le désir d’être en salle et de partager une expérience commune, les incivilités des un(e)s et des autres, démultipliées par les actuelles contraintes sanitaires, constituant un frein évident à la « communion » à laquelle nous sommes invité(e)s dès que nous entrons dans une salle.

Quoiqu’il en soit, la #TeamTopMensuel est de retour, et sans interruption — croisons les doigts très fort — jusqu’à la fin de cette maudite année.

Si l’on omet les films sortis en mars 2020 qui ont eu droit à une « seconde chance », 18 films ont été distribués les deux dernières semaines de juin et répertoriés par Encyclo-Ciné.

* Durant lequel j’ai passé mon temps à suivre des festivals en ligne et à y regarder des films et à les noter pour ne pas les oublier tant il y en avait
** A noter qu’ici il est hors de question de jeter la pierre aux distributeurs qui, pour sauver leur catalogue et leurs prochaines sorties, ont pris le parti de vendre un succès potentiel à une plateforme.

*****

Pas de film du mois, les 2 étoilés ici ayant été vus en festival l’année dernière (lors de la reprise de la Quinzaine des Réalisateurs et au PIFFF).

*****

Blogs de la #TeamTopMensuel (à consommer sans modération)

Pour mémoire. Système de notation : ***** > Susceptible d’entrer dans le top 2019 ; **** > Toutes affaires cessantes ; *** > Assurément ; ** > Plutôt ; * > A la rigueur ; ° > Pas la peine.

Benjamin
Dasola
Edouard
Félix-Rémi ** °
Foxart ***(*) ****
FredMJG **(*) *** ***(*)
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre ***
Princecranoir
Valérie
Vincent **
Benjamin *** **(*)
Dasola * ****
Edouard
Félix-Rémi *
Foxart
FredMJG
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre
Princecranoir
Valérie
Vincent
Benjamin
Dasola
Edouard
Félix-Rémi
Foxart * ***(*)
FredMJG ** °
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre **
Princecranoir **
Valérie
Vincent

*****

11 films notés dont 3 Netflix : I See You d’Adam Randall_2019 ; The Hunt de Craig Zobel_2019 ; Canción sin nombre de Melina León_2019 ; L’ombre de Staline/Mr Jones de De Agnieszka Holland_2019 ; Be natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché/Be Natural: The Untold Story of Alice Guy-Blaché de Pamela B. Green_2019 ; Mosquito de João Nuno Pinto_2019 ; Le Capital au XXIe siècle de Justin Pemberton & Thomas Piketty ; Benni/Systemsprenger de Nora Fingscheidt_2019 ; Da 5 Bloods de Spike Lee_2020 ; Balle perdue de Guillaume Pierret_2020 ; Identités trans : au-delà de l’image/Disclosure: Trans Lives on Screen de Sam Feder_2020

A suivre…