PYTHAGASAURUS de Peter Peake

Les lois de la nature.

Nul besoin d’être versé dans les mathématiques pour goûter tout le suc de cette petite friandise sortie des Studios Aardman.

Ig et Ug, deux british néanderthaliens un poil bas de la frange se trouvent fort dépourvus lorsqu’ils découvrent un beau matin* qu’un volcan a surgi près de leur hutte village.

Partis interroger un oracle (lire, un tyrannosaure féru de structures algébriques), ils apprennent à leurs dépens que les lois de la logique — tout comme celles de la nature — sont impénétrables et qu’on peut chasser le naturel à coup de fractions trigonométriques et n’en être pas moins bestial.

* sans nul doute le jour de la naissance d’Haroun Taziouff (private joke à l’attention de tous ceux ayant eu l’excellente idée d’aller voir Adieu Berthe, l’enterrement de mémé des frères Podalydès. Pour les autres, courrez-y.)

Court-métrage projeté dans le cadre de la carte blanche à Télérama lors de la reprise du palmarès du Festival d’Annecy 2012

Pythagasaurus de Peter Peake_2011
avec Bill Bailey (Ig), Martin Trenaman (Ug) et Simon Greenall

1 response to PYTHAGASAURUS de Peter Peake

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s