VIANDE de Slava Ross

La faim justifie les moyens.

Ceux qui ont eu la curiosité d’aller découvrir son très riant Sibérie, Monamour reconnaitront la patte de Slava Ross, notamment en ce qui concerne l’excellence de son travail avec les enfants, la violence des rapports sociaux, l’obsession de ses personnages pour la recherche de nourriture et l’amour des ritournelles.  

Viande/Myaso, sa première réalisation, a reçu successivement le Prix de la meilleure réalisation au Festival des Films d’Ecoles (Rencontres Henri Langlois) de Poitiers_2003, du meilleur premier film au Festival Message to man à Saint-Pétersbourg_2003, de la meilleure photographie au Festival du court-métrage Busho à Budapest_2008 et le Grand Prix au Festival de Bilbao_2003, puis du Potenza Film Festival_2004 (Source :  Kinoglaz).

Viande/Myaso de Slava Ross_2003_14’30
avec Aleksei Maklalov, Maria Porochina et Vania Kononov

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s