Oyez ! Oyez !

Pour  sa première édition, la Nollywood Week à Paris s’offre une concurrence de taille avec la reprise des films présentés à Cannes dans les sections parallèles — Un certain Regard et la Quinzaine des Réalisateurs — en s’invitant à L’Arlequin du 30 mai au 2 juin 2013. Gageons que ceux qui étaient en province à la mi-mai s’intéresseront de près à ce festival du cinéma Nigérian.

Oyez ! Oyez ! Cannes à Paris, 3ème.

La sélection Un certain regard* du 66e festival de Cannes s’installe au Reflet Médicis à Paris pour une semaine, du 29 mai au 4 juin 2013. Avec les reprises de la Quinzaine des Réalisateurs au Forum des Images et de la Semaine de la critique à la Cinémathèque Française, le don d’ubiquité s’impose donc.

Oyez ! Oyez !

Dans la série Cannes s’invite à Paris, la 52e Semaine de la critique* s’installe à la Cinémathèque Française du 6 au 10 juin 2013. Et comme à l’habitude, il faudra jongler entre les différentes reprises cannoises. [Cf. La reprise de la Quinzaine des Réalisateurs 2013 au Forum des images].

Oyez ! Oyez !

Alors que l’Apocalypse vient à peine de s’achever, le Forum des Images vous propose un tour de Chine, de Pékin à Taipei, en compagnie entre autres de Zhang Yang, Cui Zi’en, Peng Xiaolian et Lou Ye, pour un périple de deux mois qui s’achèvera avec une révision des classiques de Wong Kar Wai.

Oyez ! Oyez !

Tandis que les festivités pour le Centenaire des studios Universal battront leur plein, la Cinémathèque proposera en parallèle, du 19 au 30 décembre 2012 — et dans le cadre de Croatie, la voici —, un court aperçu sur le cinéma croate où l’animation de l’école de Zagreb sera à l’honneur.

Oyez ! Oyez !

Avant la rentrée et les hommages rendus à Luigi Comencini (du 9 janvier au 3 mars 2013) ou Maurice Pialat (du 20 février au 4 mars 2013) et la rétrospective Robert Guédiguian (du 6 au 24 février 2013), la Cinémathèque nous offre — en partenariat avec le Festival des 3 continents — l’opportunité de découvrir l’intégralité de l’œuvre de Shinji Somai, dont le singulier Love hotel a été projeté en décembre dernier à l’occasion du Centenaire de la Nikkatsu.

Oyez ! Oyez !

Avant que n’y débute l’Apocalypse, le Forum des images fait d’une pierre deux coups, du 30 novembre au 9 décembre, avec son festival Etat du monde …et du cinéma en offrant au public une rétrospective de l’œuvre de Brillante Mendoza (découverte pour ma part en 2008 au Festival Paris Cinéma, les Philippines étant alors à l’honneur).

Oyez ! Oyez !

Tandis que la Cinémathèque continue de rendre un hommage mérité à la carrière de Jean-Louis Trintignant et ce, jusqu’au 12 novembre prochain, les deux cycles qui s’annoncent seront pour moi l’occasion de découvrir tout d’abord la courte carrière d’Uri Zohar, réalisateur primé à Cannes en 1967 et devenu depuis rabbin ultra-orthodoxe (!), puis de mieux appréhender l’univers de Naomi Kawase dont je n’ai vu que les premier [Mœ no suzaku, Caméra d’or 1997 à Cannes] et dernier [l’hypnotique Hanezu, l’esprit des montagnes] films.