Agenda étoilé des films de la XXIIe édition de L’Étrange Festival [+ Palmarès]

Pluie d’étoiles sur L’Étrange Festival 2016.

12 jours non stop de festival ! C’est avec le corps meurtri, les yeux endoloris, les articulations criant à l’aide et l’esprit à l’ouest, que la XXIIe édition de L’Étrange Festival s’est achevée dimanche 18 septembre sur un film se voulant barré, mais plutôt raté, voire totalement crispant. Rendez-nous Baahubali !

C’est une année en demi-teintes pour cause de choix parfois de pis-aller vu qu’il n’est guère attrayant finalement d’avoir vu plus de la moitié des films programmés. Quelques révisions de bon aloi ont cependant confirmé le bien pensé des œuvres.

Autant l’avouer ici, l’idée de se carapater à un tiers de L’étrange musique a laissé comme un goût bizarre et il y a, bien sûr, quelques regrets. Et des déceptions, plus nombreuses qu’à l’habitude.

Finalement, le plaisir sera venu du public où l’on recroise les habitués — Hello Jean-Victor, Alexis, Chandleyr, David, Fabien ! —, où l’on rencontre enfin des « amis » facebookiens — Coucou Christophe ! —, où l’on dîne de gâteaux bien crémeux devant une lectrice-blogueuse — A bientôt Sophie ! —, où certains se déplacent pour des séances archicombles — Lucile, Nico, si vous me lisez… — et où l’on retrouve une programmatrice de films de l’ArtFilmFest croisée au NIFFF — A te revoir Kristina ! —.

© FredMJG/L’Étrange Festival/Forum des Images
© FredMJG/L’Étrange Festival/Forum des Images

Ci-dessous, en attendant un hypothétique compte-rendu, le tableau des étoiles qui devient un incontournable, précédé du palmarès.

*****

Le palmarès.

Une fois n’est pas coutume, le fantastique — et réjouissez-vous car le film sera distribué en France et en Navarre en janvier 2017 par Nour Films — Jeeg robot de Gabriele Mainetti et le brutal Headshot de Kimo Stamboel & Timo Tjahjanto — dont la sortie nationale est également prévue l’année prochaine — ont obtenu le Grand Prix Nouveau Genre, ex-æquo.

C’est un Alejandro Jodorowsky bien ému et pour une fois pas trop prolixe qui a été plébiscité par le public pour la seconde partie de son autobiographie filmée, Poésie sans fin [sortie nationale : 5 octobre 2016].

Côté courts métrages, le Grand Prix Canal+ a été attribué au très méchant Klem de Mathijs Geijskes et le Prix du Public, décerné à l’hilarant Strangers in the night de Conor McMahon.

*****

Le tableau des étoiles.

Système de notation : ***** > Top of the mop ; **** > Toutes affaires cessantes ; *** > Assurément ; ** > Plutôt ; * > A la rigueur ; ° > Pas la peine.

Jour 1

Decorado de Pedro Rivero & Alberto Vazquez [CM]  *****
The darkness/Las tinieblas de Daniel Castro Zimbrón [Compétition internationale] **
Attack of the lederhosenzombies de Dominik Hartl [Mondovision] *

Jour 2

La java des ombres de Romain Goupil [Théma. A la liberté ou à la mort !] ***
Pet de Carles Torrens [Compétition internationale] **
Terra formars de Takashi Miike [Compétition internationale]  *
Terror 5 de Sebastian Rotstein & Federico Rotstein [Mondovision]  °

Jour 3

La bande à Baader de Uli Edel [Théma. A la liberté ou à la mort !] ****
Interchange de Dain Iskandar Said [Compétition internationale]  ***
Dark circus de Julia Ostertag [Nouveaux talents] °
Baby bump de Kuba Czekaj [Nouveaux talents] *

Jour 4

Le crypto-cinéma de Jodorowsky [Séance spéciale sur Le magicien d’Oz de Victor Fleming] *****
L’ange de Patrick Bokanowski [Carte blanche à Stéphane Blanquet] ****
TG Psychic Rally de Derek Jarman [CM — Carte blanche à Stéphane Blanquet] *****
The Bride Stripped Bare By Her Bachelors de Kelichi Tanaami [CM — Carte blanche à Stéphane Blanquet] ****
Fetish Doll de Kelichi Tanaami [CM — Carte blanche à Stéphane Blanquet] ****
Sweet Friday de Kelichi Tanaami [CM — Carte blanche à Stéphane Blanquet] ***
Shunga de Kelichi Tanaami [CM — Carte blanche à Stéphane Blanquet]  ***
Le diable de Andrzej Zulawski [Hommage]
 ****
Frankenhooker de Frank Henenlotter [Focus] ****

Jour 5

Eat that question: Frank Zappa in his own words de Thorsten Schütte [Documentaire] *****
Patchwork de Tyler Mc Intyre [Nouveaux talents]  **
Au-dessus des lois/War on everyone de John Michael McDonagh [Compétition internationale] *
La region salvaje de Amat Escalante [Compétition internationale] *****

Jour 6

Mapplethorpe, look at the pictures de Randy Barbato & Fenton Bailey [Documentaire]  ****
Wet women in the wind de Akihiko Shiota [Compétition internationale]  ***
The neighbor de Marcus Dunstan [Compétition internationale] ***

Jour 7

The plague at the karatas village de Adilkhan Yerzhanov [Mondovision] *
Antiporno de Sono Sion [Compétition internationale]  *****
The tenants downstairs de Adam Tsuei [Compétition internationale]
***

Jour 8

Le baron de Crac de Karel Zeman [Carte blanche à Stéphane Blanquet]
 *****
Sam was here de Christophe Deroo [Compétition internationale] ***
Alipato: The very brief life of an ember de Khavn [Compétition internationale]  *****

Jour 9

Hime-Anole de Yoshida Keisuke [Mondovision]  ***
Girl asleep de Rosemary Myers [Compétition internationale]  ***
Where horses go to die de Antony Hickling [Mondovision] ***
La vengeresse de Bill Plympton & Jim Lujan [Compétition internationale] ****

Jour 10

Désirs volés de Shohei Imamura [Focus] ****
When geek meets serial killer de Remus Kam, Chin Pei-Chen & Eric Cheng  [Mondovision] **
L’étrange musique NA

Jour 11

Jolie chanson de Vincent Guilbert [Documentaire] ***
Musique brute, handicap & contre-culture de Mathieu Mastin [Documentaire] ****
L’île du Docteur Moreau de Erle C. Kenton [Carte blanche à Jaz Coleman] ***
Blair witch de Adam Wingard [Mondovision] *
Headshot de Kimo Stamboel & Timo Tjahjanto [Compétition internationale] ***

Jour 12

Psiconautas, the forgotten children de Pedro Rivero & Alberto Vazquez [Nouveaux talents] ****
Officer downe de Shawn Crahan [Nouveaux talents] °
Grave de Julia Ducournau [Nouveaux talents] *****
The marriage of Reason & Squalor de Jake Chapman [Soirée de clôture] *

*****

© Kidam/Vice Media
© Kidam/Vice Media

Séances de rattrapage.

Pour les retardataires, les absents et ceux qui regrettent de n’avoir pu venir, il est possible de regarder en ligne quelques documentaires projetés, dont le très beau Être Cheval de Jérôme Clément-Wilz que vous trouverez à la fin de l’article de François Ekchajzer, Faites l’expérience d’ »Etre cheval ».

Le documentaire consacré au tournage de Possession d’Andrzej Zulawski est visible sur Vimeo [Merci à Stéphane du Mesnildot d’avoir attiré mon attention], en VO non sous-titrée. The Weather underground, quant à lui, est disponible sur YouTube en VOSTF.

The Weather Underground de Sam Green & Bill Siegel [Théma. A la liberté ou à la mort !] ***
Être Cheval de Jérôme Clément-Wilz [Documentaire] ****
The other side of the wall: the making of Possession de Daniel Bird [Documentaire] ***

*****

Résultat des courses.

Il va falloir faire des choix plus drastiques concernant les festivals choisis. Pour cause de peu de films de genre réussis, voire intéressants, les mêmes œuvres ont tendance à « tourner ». Pour preuve, hormis les films venant de la Quinzaine des réalisateurs, moult long métrages avaient déjà été vus au NIFFF. D’où le télescopage, et cet air persistant de déjà-vu.

De là l’interrogation de la nécessité d’aller à la découverte du BIFFF l’année prochaine [en lieu et place du Cinélatino toulousain] ou de retourner au NIFFF [si comme en juillet 2016, la programmation du FILFR a été déjà vue à 90%]. Travaux de réflexion à lancer (oui je sais, j’ai de vrais problèmes).

Quoiqu’il en soit, puisqu’il se tient au fantastique Forum des images, rendez-vous l’année prochaine pour la XXIIIe édition de L’Étrange Festival !

© FredMJG/L’Étrange Festival/Forum des images
© FredMJG/L’Étrange Festival/Forum des images

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks

  1. […] * Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à l’article signé du fondateur de Daily Mars, La mairie de Paris snobe-t-elle le PIFFF et son cinéma fantastique ? ** Et là, suite à une question vacharde de Fausto Fasulo, c’est au tour de Cristina Marsillach d’en prendre plein la tronche ; « elle avait le visage d’une sainte, mais le caractère d’une harpie » © un Dario Argento hilare, contant comment son actrice et lui ne se parlaient plus que par l’intermédiaire d’un assistant *** Sortie en 2017, édition signée Le chat qui fume **** Découvert à L’Étrange Festival 2016 […]