Palmarès & Agenda étoilé des films de la 16e édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival

Pluie d’étoiles sur Neuchâtel.

En attendant que ce blog vous offre éventuellement un petit compte rendu des activités quotidiennes (& passionnantes ! jugez plutôt : s’éveiller – café – manger – s’éventer – ciné – café – manger – ciné – s’éventer – manger – café – deuxième café, soyons fous – s’éventer – manger – ciné – manger – oublier d’écrire – s’éventer – TV – dormir) de la taulière partie NIFFFer une neuvaine, voici le palmarès — où un zombi péteur se taille la part du lion avec pas moins de trois récompenses — suivi de l’agenda étoilé de la 16e édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival.

Un John Carpenter en pleine forme étant venu à l’occasion nous bombarder de petites madeleines cinématographiques durant plus d’une heure, il sera de bon ton de juger cette édition comme inoubliable.

© NIFFF — FredMJG
© NIFFF — FredMJG

Le palmarès

Suite à quelques bouleversifications du programme indépendantes de la volonté du NIFFF, Master John décidant d’arriver un jour plus tôt, voire certains distributeurs reprenant leurs films (!), et un choix souvent cornélien (les sections Amazing Switzerland et El Dorado ne projetant les films qu’une seule fois), les films de la compétition n’ont pas été largement suivis. Nonobstant, à une exception près, j’ai eu la joie de voir les films primés, dont le fou-rire inextinguible du festival.

© NIFFF/DR
© NIFFF/DR

Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur film
Under the shadow de Babak Anvari

The lure de Agnieszka Smoczyńska © DR/NIFFF
© DR/NIFFF

Mention spéciale
The lure de Agnieszka Smoczyńska

Parents © DR/NIFFF
© DR/NIFFF

Méliès d’argent du meilleur long métrage européen
Parents de Christian Tafdrup

© NIFFF/DR
© NIFFF/DR

Prix NIFFF de la critique internationale
Prix Imaging The Future du meilleur production design

Prix RTS du Public
Swiss army man de Daniel Scheinert & Dan Kwan

Detour © DR/NIFFF
© DR/NIFFF

Prix de la Jeunesse Denis-De-Rougemont
Detour de Christopher Smith

Honor thy father © DR/NIFFF
© DR/NIFFF

Prix du public du meilleur film asiatique
Honor thy father de Erik Matti

© NIFFF/DR
© NIFFF/DR

Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur court métrage suisse
Méliès d’argent du meilleur court métrage européen
Ivan’s need de Veronica Lingg, Manuela Leuenberger & Lukas Suter

© NIFFF/DR
© NIFFF/DR

Prix Taurus Studio à l’innovation
Belle comme un cœur de Gregory Casares

Pour plus amples informations, dotations et jurys, se rendre sur la page dédiée du site

© NIFFF — FredMJG
© NIFFF — FredMJG

****

Le tableau des étoiles

* Système de notation.  ***** > Top of the mop ; **** > Toutes affaires cessantes ; *** > Assurément ; ** > Plutôt ; * > A la rigueur ; ° > Pas la peine.
Jour 1_NIFFF 2016_Tickets

Jour 1

Dark star de John Carpenter [Tribute] ****
Bad cat de Ayse Ünal & Mehmet Kurtulus [Films of the third kind] ****
El vampiro negro de Román Viñoly Barreto [Panorama El Dorado] ***
Pride and prejudice… and zombies de Burr Steers [Ultra movies] ***

Jour 2_NIFFF 2016_Tickets

Jour 2

Obras maestras del terror de Enrique Carreras [Panorama El Dorado] ***
The devil’s candy de Sean Byrne [Ultra movies] **
Zeta de Cosimo Alemà [Films of the third kind] *
Bitcoin heist de Ham Tran [New cinema from Asia] **
Honor the father de Erik Matti [New cinema from Asia] *****

Jour 3_NIFFF 2016_Tickets

Jour 3

The ward de John Carpenter [Tribute]  ****
The alchemist cookbook de Joel Potrykus [Ultra movies] °
Nazareno Cruz y el lobo de Leonardo Favio [Panorama El Dorado] NC
Downhill de Patricio Valladares [Panorama El Dorado] *
Seoul station de Yeon Sang-ho [New cinema from Asia] ****

Jour 4_NIFFF 2016_Tickets

Jour 4

Chongquig hot pot de Yang Qin [New cinema from Asia] ***
Tunnelen de André Øvredal [International Shorts] ***
Hotaru de William Laboury [International Shorts] **
Portal to hell!!! de Vivieno Caldinelli [International Shorts] ***
Uncanny valley de Federico Heller [International Shorts] ***
Arcana de Jerónimo Rocha [International Shorts] ****
La voce de David Uloth [International Shorts] *****
Sibylle de Michael Krummenacher [Amazing Switzerland] **
Muerte en Buenos Aires de Natalia Meta [Panorama El Dorado] ***

Jour 5_NIFFF 2016_Tickets

Jour 5

Keep going de Kim Geon [New shorts from Asia] ****
Lalu de Ion Furjanic [New shorts from Asia] ****
The death of a security guard de Cheng Wei-hao [New shorts from Asia] ***
Voice of apocalypse de Lu Ke [New shorts from Asia] ***
Detour de Christopher Smith [International compétition] ***
John Carpenter Live [Concert] *****
The lure de Agnieszka Smoczyńska [International compétition] ****

Jour 6_NIFFF 2016_Tickets

Jour 6

Km 31 de Rigoberto Castañeda [Panorama El Dorado] ****
Trash fire de Richard Bates [International compétition] **
Hentai kamen: the abnormal crisis de Fukuda Yûichi [Ultra movies] ***
Daemonium: Underworld Soldier de Pablo Parés [Panorama El Dorado] ***

Jour 7_NIFFF 2016_Tickets

Jour 7

Todo comenzó por el fin de Luis Ospina [Histoire du genre] *****
Keeper of darkness de Nick Cheung [New cinema from Asia] ***
Lo chiamavano jeeg robot de Gabriele Mainetti [International compétition] ****

Jour 8_NIFFF 2016

Jour 8

Creepy de Kurosawa Kiyoshi [New cinema from Asia] *****
Belle comme un cœur de Gregory Casares [Swiss Shorts] *****
Driven de Johannes Bachmann [Swiss Shorts] ****
Le goût des choux de Bruxelles de Michael Terraz [Swiss Shorts] ****
Hausarrest de Matthias Sahli [Swiss Shorts] *****
Ivan’s need de Veronica Lingg, Manuela Leuenberger & Lukas Suter [Swiss Shorts] *****
Nachtlicht de Samuel Flückiger [Swiss Shorts] ****
Os love de Luc Gut [Swiss Shorts] ***
Une ville sous la ville de Stefan Lauper & Consuelo Frauenfelder [Swiss Shorts] **
Under the shadow de Babak Anvari [International compétition] *****
Tenemos la carne de Emiliano Rocha Minter [Panorama El Dorado] °
Swiss army man de Daniel Scheinert & Dan Kwan [International compétition] ****

Jour 9_NIFFF 2016

Jour 9

El páramo de Jaime Osorio Marquez_2011 [Panorama El Dorado] ***
Miruthan de Shakti Soundar Rajan [International compétition] ****
El Soñador de Adrián Saba [Panorama El Dorado] ***
Aloys de Tobias Nölle [Amazing Switzerland] *****
The priests de Jang Jae-hyun [New cinema from Asia] ***
© NIFFF — FredMJG
© NIFFF — FredMJG

Résultat des courses

Une ville agréable, un air vivifiant, des habitants courtois, de la bonne bouffe, un festival original et bon enfant où l’on croise d’aimables connaissances, un public aux coutumes parfois bien étranges, John Carpenter !, de belles découvertes. Vivement l’année prochaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

9 responses to Palmarès & Agenda étoilé des films de la 16e édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival

    • FredMJG says:

      Et bien écoute j’ai été ravie de le voir enfin sur grand écran (‘tain, j’ai l’impression aujourd’hui que ça fait un siècle que je suis passée à Neuchâtel, une enclave tranquille et courtoise dans ce foutu monde) parce qu’il le mérite. D’ailleurs, quel film de Carpenter peut-on qualifier honnêtement de faible ? Son passage et sa manière de se dandiner sur scène ne m’a donné qu’une envie, REVOIR TOUS SES FILMS, encore et encore, enfermée chez moi avec mes matous

      • foxart4 says:

        Absolument AUCUN film faible… J’ai même été agréablement surpris en revoyant Dark Star en BR récemment !
        Même ceux jugés comme tels – souvent hâtivement – prennent une belle bouteille avec les années et ils gagnent TOUS à être vus, revus et ratavus…
        The Ward fait partie de ceux qui gagnent beaucoup à la revoyure et j’imagine ce que ça doit donner sur grand écran !

        • FredMJG says:

          Voilà ! Même son remake du Village des damnés est super chouette. Pour Dark star, je l’ai revu aussi et sur grand écran ! Ça en jette 🙂
          S’il n’y avait pas eu un super programme, je les aurais bien tous revus mais bon, il faut savoir se calmer aussi…
          Mais bon, le cinéma ne l’intéresse plus. Il n’en a plus que pour sa musique maintenant :/

          • foxart4 says:

            Hélas… Mais je crois que l’accueil réservé à The Ward n’y est sans doute pas pour rien…

            • FredMJG says:

              Oui. Sans compter qu’on s’est dépêché d’enterrer le film pour mieux le piller

            • FredMJG says:

              Personne en particulier sk l’on donge « malignité » mais pas mal de trucs sortis à l’époque dont le « fleuron » a d’ailleurs été évoqué par Thoret qui présentait le film avec son enthousiasme habituel, soit Shutter Island avec son twist final éventé depuis la 1ère scène

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks