Retour vers le futur : Les 49 de 1990

1990 dans le viseur de Zoom Arrière.

115 films vus sur les 386 sorties répertoriées par Encyclo-ciné.

C’est Nolan, une des 2 têtes De son cœur le vampire qui s’est attelé ce mois-ci à l’édito et, manifestement, il n’a pas rigolé tous les jours.

Après lecture, n’hésitez pas à y aller de votre top 10 dans les commentaires de Zoom Arrière.

La seizaine fantastique

  • L’enfant miroir/The reflecting skin de Philip Ridley_1990
  • Sweetie de Jane Campion_1989
  • Sailor et Lula/Wild at heart de David Lynch_1989
  • La fille aux allumettes/Tulitikkutehtaan tyttö de Aki Kaurismäki_1989
  • Bouge pas, meurs, ressuscite/Zamri, oumri, voskresni de Vitali Kanevski_1989
  • Profond désir des dieux/Kamigami no fukaki yokubo de Shohei Imamura_1990
  • Ghosts of the civil dead de John Hillcoat_1987
  • La cité des douleurs/Beiqing chengshi de Hou Hsiao-hsien_1989
  • Les affranchis/Goodfellas de Martin Scorsese_1990
  • Crimes et délits/Crimes and misdemeanors de Woody Allen_1989
  • S’en fout la mort de Claire Denis_1989
  • The king of New York de Abel Ferrara_1989
  • Darkman de Sam Raimi_1990
  • Gremlins 2, la nouvelle génération/Gremlins 2, the new batch de Joe Dante_1990
  • Cry baby de John Waters_1990
  • Drugstore Cowboy de Gus Van Sant_1989
© Image Entertainment
© Image Entertainment

Le hors compétition

  • Le décalogue/Dekalog de Krzystzof Kieslowski_1989
Junko Miyashita dans La véritable histoire d’Abe Sada de Noboru Tanaka © Nikkatsu
Junko Miyashita dans La véritable histoire d’Abe Sada de Noboru Tanaka © Nikkatsu

Les Eros vs Thanatos vintage

  • La barrière de chair/Nikutai no mon de Seijun Suzuki_1964
  • La véritable histoire d’Abe Sada/Jitsuroku Abe Sada de Noboru Tanaka_1975
  • La maison des perversités/Edogawa Rampo ryokikan de Noboru Tanaka_1976
© Cos Group
© Cos Group

L’inédit

  • Song of the exile/Ke tu qiu hen de Ann Hui_1990

Les challengers

  • Non ou La vaine gloire de commander/Non o A va gloria de mandar de Manoel de Oliveira_1990
  • Leningrad Cowboys go America de Aki Kaurismäki_1989
  • Le petit criminel de Jacques Doillon_1990
  • La plaisanterie/Zert de Jaromil Jires_1990
  • Susie et les Baker Boys/The fabulous Baker Boys de Steve Kloves_1989
  • Rêves/Yume de Akira Kurosawa_1990
  • Attache-moi !/Atame de Pedro Almodóvar_1989
  • Stan the Flasher de Serge Gainsbourg_1989
  • Total Recall de Paul Verhoeven_1990
  • Milou en mai de Louis Malle_1989
  • Halfaouine l’enfant des terrasses/Asfour Stah de Ferid Boughedir_1990
  • Chasseur blanc, cœur noir/White hunter, black heart de Clint Eastwood_1990
  • Le mari de la coiffeuse de Patrice Leconte_1990
  • Nuit d’été en ville de Michel Deville_1990
  • Dick Tracy de Warren Beatty_1990
  • Tout pour réussir/Where the heart is de John Boorman_1989

Les polars

  • Contre-enquête/Q and A de Sidney Lumet_1990
  • Kill me again de John Dahl_1989
  • Gunmen/Tian luo di wang de Kirk Wong_1988
  • Affaires privées/Internal Affairs de Mike Figgis_1989
  • Blue steel de Kathryn Bigelow_1989

Les documentaires musicaux

  • Thelonious Monk/Thelonious Monk : Straight no chaser de Charlotte Zwerin_1988
  • Let’s get lost de Bruce Weber_1988

Good morning Vietnam !

  • Outrages/Casualties of war de Brian De Palma_1989
  • Né un quatre juillet/Born on the Fourth of July de Oliver Stone_1989

Les Jeff Goldblum de l’année

  • The mad monkey/El sueño del mono loco de Fernando Trueba_1988
  • Mister Frost de Philippe Setbon_1989

Les plaisirs coupables

  • Nikita de Luc Besson
  • Road House de Rowdy Herrington_1989
Le charmant matou de la famille Creed de Simetierre de Mary Lambert © Paramount Pictures
Le charmant matou de la famille Creed de Simetierre de Mary Lambert © Paramount Pictures

Cela s’appelle l’horreur

  • Simetierre/Pet sematary de Mary Lambert_1989
  • Shocker de Wes Craven_1989
  • Embrasse-moi vampire/Vampire’s Kiss de Robert Bierman_1989
  • La nurse/The guardian de William Friedkin_1990
  • Freddy 5, l’enfant du cauchemar/A nightmare on Elm Street 5 : The dream child de Stephen Hopkins_1989
  • Tremors de Ron Underwood_1989
  • Baby Blood de Alain Robak_1989

A boire et à manger [Et on peut se laisser tenter]

  • L’amour poursuite/Love at large de Alan Rudolph
  • Blaze de Ron Shelton_1990
  • Corps perdus de Eduardo de Gregorio_1989
  • My left foot de Jim Sheridan_1989
  • La servante écarlate/The handmaid’s tale de Volker Schlöndorff_1989
  • A la poursuite d’Octobre rouge/The hunt for red October de John McTiernan_1989
  • Coupable ressemblance/True believer de Joseph Ruben_1988
  • Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau_1989
  • Music box de Costa-Gavras_1989
  • La putain du roi de Axel Corti_1990
  • La discrète de Christian Vincent_1990
  • Bad influence de Curtis Hanson_1990
  • Mo’ Better Blues de Spike Lee_1990
  • Un thé au Sahara/The sheltering sky de Bernardo Bertolucci_1990
  • Henry et June/Henry and June de Philip Kaufman
  • Docteur Petiot de Christian de Chalonge_1989
  • Aux sources du Nil/Mountains of the moon de Bob Rafelson_1990
  • Ghost de Jerry Zucker_1990
  • Glory de  Edward Zwick_1990
  • 58 minutes pour vivre/Die hard 2 de Renny Harlin_1990

Les comédies (supposées désopilantes)

  • Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier/Pepi, Luci, Bom y otras chicas del monton de Pedro Almodóvar_1980
  • La guerre des Rose/The war of the Roses de Danny De Vito_1989
  • Je t’aime à te tuer/I love you to death de Lawrence Kasdan_1990
  • Tatie Danielle de Etienne Chatiliez_1990

Les 2 Chabrol de l’année

  • Docteur M de Claude Chabrol_1990
  • Jours tranquilles à Clichy de Claude Chabrol_1989
© The Guber-Peters Company,
Les charmants fondements de Kurt Russell & Sylvester Stallone qui ont travaillé très dur dans les salles de sport dans les douches de Tango & Cash de Andreï Kontchalovski © The Guber-Peters Company

Le club des joyeux lurons

  • Tango et Cash de Andreï Mikhalkov-Kontchalovski_1989

Le Disney charmant (mais qu’on ne peut même plus voir en affiche après la 3257e vision)

  • La petite sirène/The little mermaid de John Musker & Ron Clements_1989

A juger sur pièces

  • Always de Steven Spielberg_1989
  • Oublier Palerme/Dimenticare Palermo de Francesco Rosi_1989
  • Lacenaire de Francis Girod_1990
  • Maniac cop 2 de William Lustig_1990
  • Délit d’innocence/An innocent man de Peter Yates_1989
  • Présumé dangereux de Georges Lautner_1989
  • Lectures diaboliques/I, Madman de Tibor Takacs_1988
  • Leviathan de George-Pan Cosmatos_1990
  • Les maîtres de l’ombre/Fat Man and Little Boy de Roland Joffé_1989
  • Le fantôme de l’opéra/Phantom of the Opera de Dwight-H. Little_1989

Les supposées comédies

  • Chérie j’ai rétréci les gosses/Honey, I shrunk the kids de Joe Johnston_1989
  • Maman j’ai raté l’avion/Home alone de Chris Columbus_1990
  • Uranus de Claude Berri_1990
  • Pretty woman de Garry Marshall_1990
  • Air America de Roger Spottiswoode_1990
  • Ripoux contre Ripoux de Claude Zidi_1989
©  Vision PDG
Mickey Rourke dans L’orchidée sauvage de Zalman King ©  Vision PDG

Le nanar de compet’

  • L’orchidée sauvage/Wild orchid de Zalman King_1989

Non

  • Double Jeu/Impulse de Sondra Locke_1989
  • Bienvenue au paradis/Come see the paradise de Alan Parker_1990
  • Présumé innocent/Presumed innocent de Alan-J. Pakula_1990
  • Comme un oiseau sur la branche/Bird on a wire de John Badham
  • Pacific palisades de Bernard Schmitt_1990
  • Jours de tonnerre/Days of thunder de Tony Scott_1990
  • 48 Heures de plus/Another 48 hours de Walter Hill_1990
  • Halloween IV/Halloween IV : The return of Michael Myers de Dwight-H. Little_1988
  • La fille des collines de Robin Davis_1989
  • Nous ne sommes pas des anges/We’re no angels de Neil Jordan_1989
  • Allô maman ici bébé/Look who’s talking de Amy Heckerling_1989
  • Les 1001 nuits de Philippe de Broca_1989
  • Echec et mort/Hard to kill de Bruce Malmuth_1989

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

2 responses to Retour vers le futur : Les 49 de 1990

  1. dasola says:

    Bonjour FredMJG, nostalgie quand tu nous tiens. Sur les films recensés, j’en ai vu un certain nombre dont Road House, Tango&Cash, Un thé au Sahara (un peu long), Music Box, La guerre des Rose, Tatie Danielle; j’ai compté, environ 45 films. Concernant Bienvenue au Paradis, j’avais trouvé le film intéressant car il traitait un sujet peu évoqués: les civils Japonais confinés dans des camps aux Etats-Unis pendant la guerre. Dennis Quaid était très bien. Bonne fin d’après-midi.

    • FredMJG says:

      Hello Dasola
      Et oui, ton comm’ est là 🙂 Merci pour le mail de rappel, ça faisait un siècle que je n’étais pas passé ici et je suis en retard pour 1991…
      J’avoue que j’ai un peu de mal avec Alan Parker d’où ma « bouderie, bien que je reconnaisse que oui, le sujet était intéressant mais bon, je n’ai plus grand souvenir du film. Dennis est toujours bien, il a juste pas eu de chance à un moment donné avec ses choix.
      A toute

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s