[Rétrospective 2015] L’année cinématographique étoilée

Pluie d’étoiles sur 2015.

Ce blog est quasi à l’abandon certes, mais mon budget cinéma ne cesse d’augmenter. Bonne nouvelle donc !

Certes, si j’avais eu un peu de courage ou de temps ou les deux, j’aurais pu entamer une petite rétrospective en quelques lignes. Mais j’ai préféré aller me vautrer au ciné comme une larve anémiée*. Nous nous contenterons donc de notes distribuées un peu sur le pouce et selon l’humeur du jour ; les films étant toujours amenés à être réévalués avec le temps ou les re-visions. Ils sont cités dans l’ordre de sortie, sachant que pas mal d’entre eux ont été vus en festivals, à Paris ou hors les murs et ont pour certains eu la chance de sortir sur les écrans.

Après ma quinzaine 2015 favorite, voici donc comme promis ci-dessous, mois après mois, les petites étoiles que j’ai distribuées – hors reprise – à l’occasion d’une sollicitation du fondateur de Zoom arrière qui aime tant les tableaux et les notes que depuis l’année passée, il nous offre un top ZA**.

J’ai raté quelques sorties pour cause de festivals ou de flemme assumée. Peu importe. S’il me venait l’idée de quelques séances de rattrapage, je remettrai ce post à jour.

* Si le choix de certains titres vous semblent délibérément pervers, sachez que parfois quand je veux voir un film c’est « maintenant, là, tout de suite » et pas dans une heure. Donc, parfois, je tombe bien et parfois, et bien, il y a de la bulle dans l’air.
** Si vous êtes passés chez Zoom Arrière, peu de changement ici, si ce n’est qu’une quinzaine de films notés 4 étoiles chez un taulier intraitable, en ont désormais 5 dans le coin.
A noter que les galeries d’affiches s’ouvrant dans un ordre aléatoire la taille de l’image ne fait en aucun cas l’intérêt du film.

Système de notation.  ***** > Top of the mop ; **** > Toutes affaires cessantes ; *** > Assurément ; ** > Plutôt ; * > A la rigueur ; ° > Pas la peine.

*****

Janvier 2015

L’ affaire SK1 de Frédéric Tellier **
Captives de Atom Egoyan **
Hard day/ Moo-deom-kka-ji Gan-da de Kim Seong-hun ****
Les nouveaux sauvages/Relatos salvajes de Damián Szifron ***
Loin des hommes de David Oelhoffen ***
La dame en noir 2 : L’ange de la mort/The woman in black: Angel Of Death de Tom Harper *
Souvenirs de Marnie/Omoide no Marnie de Hiromasa Yonebayashi ****
The smell of us de Larry Clark **
Bébé Tigre de Cyprien Vial **
A girl walks home alone at night de Ana Lily Amirpour ***
Taken 3 de Olivier Megaton
°
Charlie Mortdecai/Mortdecai de David Koepp °
Foxcatcher de Bennett Miller ***
Imitation game/The imitation game de Morten Tyldum **
L’interview qui tue !/The interview de Seth Rogen & Evan Goldberg **
Phoenix de Christian Petzold **
Snow therapy/Force majeure de Ruben Östlund ***
Les nuits d’été de Mario Fanfani **
Hope de Boris Lojkine ***
Nuits blanches sur la jetée de Paul Vecchiali **

Février 2015

Jupiter : Le destin de l’Univers/Jupiter ascending de Andy Wachowski & Lana Wachowski ***
It follows de David Robert Mitchell ***
Félix et Meira de Maxime Giroux ***
Frank de Lenny Abrahamson ***
Les jours d’avant de Karim Moussaoui ***
50 nuances de Grey/Fifty shades of Grey de Sam Taylor-Johnson °
Les merveilles/Le meraviglie de Alice Rohrwacher ****
Spartacus & Cassandra de Ioanis Nuguet ****
Mon fils/Dancing arabs de Eran Riklis ***
Il est difficile d’être un dieu/Trudno byt bogom de Alexei Guerman ****
American sniper de Clint Eastwood ***
Kingsman : Services secrets/Kingsman: The Secret Service de Matthew Vaughn **
Réalité de Quentin Dupieux ***
Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador **
Things people do/After the fall de Saar Klein ***
Max et Lenny de Fred Nicolas ***
Birdman de Alejandro González Iñárritu **
Hungry hearts de Saverio Costanzo ****
Red Army de Gabe Polsky ***
Loin de mon père/Harcheck mi headro de Keren Yedaya ***
Inupiluk + Le film que nous tournerons au Groenland de Sébastien Betbeder *****

Mars 2015

Inherent vice de Paul Thomas Anderson *****
Citizenfour de Laura Poitras ***
Snow in paradise de Andrew Hulme ***
Night run/Run all night de Jaume Collet-Serra *
The voices de Marjane Satrapi **
Lazarus effect/The Lazarus effect de David Gelb °
Crosswind – La croisée des vents/In the crosswind de Martti Helde ***
White shadow de Noaz Deshe ***
Horsehead de Romain Basset **
A la folie de Wang Bing *****
De l’autre côté de la porte de Laurence Thrush ***
Révolution Zendj de Tariq Teguia ****
Un homme idéal de Yann Gozlan *
Big Eyes de Tim Burton *
Hacker de Michael Mann ***
L’antiquaire de François Margolin **
A trois on y va de Jérôme Bonnell **
Voyage en Chine de Zoltan Mayer **
Dear White People de Justin Simien ***
La sapienza de Eugène Green ***
Waste land de Pieter Van Hees ***
L’homme des foules de Marcelo Gomes & Cao Guimarães ***

Avril 2015

Fast & Furious 7 de James Wan **
Shaun le mouton/Shaun the Sheep Movie de Mark Burton & Richard Starzak ***
Journal d’une femme de chambre de Benoît Jacquot **
Sea fog/Les clandestins/Haemoo de Shim Sung-bo ****
La maison au toit rouge/Chiisai ouchi de Yoji Yamada ***
Lost river de Ryan Gosling ***
Dark places de Gilles Paquet-Brenner *
Les enquêtes du Département V : Profanation/Fasandræberne de Mikkel Norgaard ***
Jamais de la vie de Pierre Jolivet **
En toute humilité/The humbling de Barry Levinson *
L’astragale de Brigitte Sy ***
Histoire de Judas de Rabah Ameur-Zaïmeche *****
Enfant 44/Child 44 de Daniel Espinosa *
En équilibre de Denis Dercourt *
Taxi Téhéran/Taxi de Jafar Panahi ****
Le rappel des oiseaux de Stéphane Batut ***
Avengers : L’ère d’Ultron/The Avengers: Age of Ultron de Joss Whedon **
Broadway therapy/She’s funny that way de Peter Bogdanovich **
Good kill de Andrew Niccol **
Caprice de Emmanuel Mouret ***
Every thing will be fine de Wim Wenders ***
Jauja de Lisandro Alonso *****
Le dos rouge de Antoine Barraud ****
Connasse, Princesse des cœurs de Eloïse Lang & Noémie Saglio *
Ouija de Stiles White °
Le labyrinthe du silence/Im Labyrinth des Schweigens de Giulio Ricciarelli ***
Blind : Un rêve éveillé/Blind de Eskil Vogt ***
Les optimistes/Optimistene de Gunhild Westhagen Magnor **
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence/En duva satt på en gren och funderade på tillvaron de Roy Andersson ***
Beyond Clueless de Charlie Lyne **

Mai 2015

Pyramide/The pyramid de Grégory Levasseur °
Les jardins du roi/A little chaos de Alan Rickman *
Partisan de Ariel Kleiman **
L’épreuve/Tusen ganger god natt de Erik Poppe **
My old lady de Israël Horovitz *
Hyena de Gerard Johnson **
Titli, une chronique indienne/Titli de Kanu Behl ***
La tête haute de Emmanuelle Bercot *
Goodnight Momm/Ich seh, Ich sehy de Veronika Franz & Severin Fiala ***
Refugiado de Diego Lerman ***
Mad Max: Fury Road de George Miller ****
La Loi du marché de Stéphane Brizé **
Trois souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin ***
L’ombre des femmes de Philippe Garrel **

Juin 2015

Ex Machina de Alex Garland ***
Loin de la foule déchaînée/Titre original/Far from the Madding Crowd de Thomas Vinterberg **
Manglehorn de David Gordon Green *
Casa Grande de Fellipe Barbosa ***
Manos Sucias/Les mains sales de Josef Wladyka ***
Fin de partie/Mita Tova de Sharon Maymon & Tal Granit ***
Graziella de Mehdi Charef **
Jurassic World de Colin Trevorrow *
Mustang de Deniz Gamze Ergüven ****
Valley of love de Guillaume Nicloux *****
La bataille de la montagne du Tigre/Zhì qu weihu shan de Tsui Hark ***
The Duke of Burgundy de Peter Strickland *****
Un moment d’égarement de Jean-François Richet °
Gunman de Pierre Morel *
Les mille et une nuits – Vol. 1 : L’inquiet/As mil e uma noites, O inquieto de Miguel Gomes *****

Juillet 2015

Terminator Genisys de Alan Taylor *
Tale of tales/Il racconto dei racconti de Matteo Garrone ***
Victoria de Sebastian Schipper **
Fantasia de Wang Chao ***
Amy de Asif Kapadia ***
Microbe et Gasoil de Michel Gondry ***
Hill of freedom/Jayuui Eondeok de Sang-soo Hong ****
Love de Gaspar Noé ***
La isla mínima de Alberto Rodriguez ***
Der Samurai de Till Kleinert ***
Les mille et une nuits – Vol. 2 : Le désolé/As mil e uma noites: O desolado de Miguel Gomes *****

Août 2015

Les chants de ma mère/Annemin Şarkisi de Erol Mintaş ***
Mission: Impossible – Rogue Nation de Christopher McQuarrie ***
La nina de Fuego/Magical girl de Carlos Vermut ***
American Ultra de Nima Nourizadeh **
Hitman: Agent 47 de Aleksander Bach *
Dheepan de Jacques Audiard *
Les mille et une nuits – Vol. 3 : L’enchanté /As mil e uma noites: O encantado de Miguel Gomes *****
Les secrets des autres/The grief of others de Patrick Wang ****
Les dollars des sables/Dólares de arena de Israel Cárdenas & Laura Amelia Guzmán **

Septembre 2015

Le tout nouveau testament de Jaco van Dormael **
Cemetery of Splendour/Rak ti Khon Kaen de Apichatpong Weerasethakul *****
Prémonitions/Solace de Afonso Poyart *
Youth/La giovinezza de Paolo Sorrentino *
Les chansons que mes frères m’ont apprises/Songs my brothers taught me de Chloé Zhao ***
Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E/The Man from U.N.C.L.E. de Guy Ritchie **
Much loved de Nabil Ayouch ****
Fou d’amour de Philippe Ramos ***
Knock Knock de Eli Roth **
Maryland de Alice Winocour **
Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore ****
Vers l’autre rive/Kishibe no tabi de Kiyoshi Kurosawa *****
Lamb de Yared Zeleke ***
The look of silence de Joshua Oppenheimer ***

Octobre 2015

Sicario de Denis Villeneuve **
Fatima de Philippe Faucon ***
Catch me Daddy de Daniel & Matthew Wolfe **
L’homme irrationnel/Irrational Man de Woody Allen *
Crimson Peak de Guillermo del Toro ***
Belles familles de Jean-Paul Rappeneau *
Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel Pério ***
L’image manquante de Rithy Panh ****
Le dernier chasseur de sorcières/The last witch hunter de Breck Eisner *
The lobster de Yorgos Lanthimos ****
Regression de Alejandro Amenábar °
Le bouton de nacre/El botón de nácar de Patricio Guzmán ****
Héritages de Philippe Aractingi **

Novembre 2015

Dope de Rick Famuyiwa **
Norte, la fin de l’histoire/Norte, Hangganan Ng Kasaysayan de Lav Diaz *****
007 Spectre/Spectre de Sam Mendes *
Une histoire de fou de Robert Guédiguian ***
L’étage du dessous/Un etaj mai jos de Radu Muntean ***
Macbeth de Justin Kurzel ***
Je suis un soldat de Laurent Larivière ***
El Club de Pablo Larraín ***
La peau de Bax/Schneider vs. Bax de Alex Van Warmerdam ****
Knight of cups de Terrence Malick ****
Strictly criminal/Black mass de Scott Cooper ***
Les cowboys de Thomas Bidegain ***
Ixcanul de Jayro Bustamante ***
The other side de Roberto Minervini ***

Décembre 2015

Le pont des espions/Bridge of spies de Steven Spielberg ***
Mia Madre de Nanni Moretti *****
Marguerite & Julien de Valérie Donzelli ***
Taj Mahal de Nicolas Saada ***
Back home/Louder than bombs de Joachim Trier **
Suburra de Stefano Sollima ****
Béliers/Hrútar de Grímur Hákonarson ***
Allende mon grand-père/Allende, mi abuelo Allende de Marcia Tambutti Allende **
Star Wars – Le Réveil de la Force/Star Wars: Episode VII – The Force Awakens de J.J. Abrams **
La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc **
Le grand jeu de Nicolas Pariser ***
My skinny sister/Min lilla syster de Sanna Lenken ***
Le dernier jour d’Yitzhak Rabin de Amos Gitaï ***
La chambre interdite/The forbidden room de Guy Maddin & Evan Johnson ****
Au-delà des montagnes/Shan he gu ren de Zhang-ke Jia *****
L’étreinte du serpent/El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra *****
La montagne magique/Muntele magic de Anca Damian ****
Death in the land of encantos/Kagadanan sa banwaan ning mga Engkanto de Lav Diaz *****
Tangerine de Sean Baker ***
The beast/De Behandeling de Hans Herbots ***

Résultat des courses. Une belle année — cinématographique du moins — et 2016 s’annonce somptueuse. Outre les 4 films vus en festival l’année passée [Propositions pour le futur top 2016], sont notamment attendus ici les dernières oeuvres de Nicolas Winding Refn, John Hillcoat, Pablo Trapero, Ben Wheatley, Philippe Grandrieux, les frères Coen entre autres.

Enregistrer

18 responses to [Rétrospective 2015] L’année cinématographique étoilée

  1. ornelune says:

    Impressionnant ! Je rêve dêtre aussi souvent que toi aussi cinéma !

    • FredMJG says:

      Les aléas de la vie font que parfois on a du temps. Sans compter que pas mal de ces films ont été vus en festival les années passées. Et enfin, ils sortent.

  2. Lalalère says:

    Waouhhhhh ! Quelle soudaine énergie !
    donc,
    5 à Gégé & Isa (il faut que je le mate d’urgence)
    3 à Tom
    3 à Mark
    2 (seulement) à Larry. Rien au dessus de Ken Park n’existe ….
    Audiard j’ai même pas tenté. Pourtant dieu sait si j’aime Vincent.

    Merci pour tes étoiles 🙂

    • FredMJG says:

      Euh… tu as vu 3 films l’année passée ?
      En fait j’ai pas d’énergie mais je profite que je n’en ai pas trop pour sortir pour avancer ce genre d’âneries. Les tops annuels c’est comme les vœux, à partir de février, ça la fout mal.
      Nan le Larry, t’aimerais pas. D’ailleurs, j’ai pas aimé. C’est pour les petits que j’ai mis les ** mais il faut qu’ils se protègent des vieux cochons

  3. Lalalère says:

    Heureusement que « pas que » 3 non ! C’est juste que à chaud je te parle de ceux là. That’s all my dear.
    (il a toujours été ainsi Larry. Il a par contre l’avantage de les mettre en valeur par son talent de photographe)(mais oui, il a déjà fait le tour de la question, je suis d’accord avec toi)

    • FredMJG says:

      Ah bon ! tu m’as fait peur 😀
      Non en fait j’ai mis ** aussi pour une scène avec Catherine Frot totalement dingotte !

  4. Lalalère says:

    Et je ne te parlais pas de mes étoiles mais des tiennes sur ces films . 🙂

    • FredMJG says:

      Ah oui. Tu as dis merci. De rien Ginette.
      Je suis un poil usée là 🙂

  5. Oriane says:

    quel boulot ! pas d’accord sur tout (Knight of Cups…) mais contente de voir 5 étoiles pour le Jia.
    Bonne année, vu qu’il n’est pas trop tard sur ton site pour la souhaiter !

    • FredMJG says:

      J’aime me faire du mal…
      Pour une fois que je me réconcilie avec Terrence 🙂
      Tu sais qu’il y a un joli coffret Jia qui traîne dans les étagères de la cinémathèque ?
      Et bonne année à toi itou. Ici le temps est relatif. Il n’est jamais trop tard

    • FredMJG says:

      Bah non j’aime pas. Et puis elle ne passe que des films que j’ai déjà vus en salle. Ou sinon, parfois, je suis sur le replay d’Arte 😀
      Et j’ai un lecteur de DVD… c’est bien l’insomnie parfois.
      Mais je te rassure, y a quelques films que j’ai vus en festival les années précédentes et qui ont enfin trouvé preneur
      En réalité, ça fait riche parce que y a tout plein d’images. Ha ha ha

  6. Lalalère says:

    Putain pour une fois t’es plus docile que certaines …. quand tu trouves Oscar plutôt rigolo dans Ex Machina, d’autres y voient une fumisterie sans nom 🙂

    • FredMJG says:

      Je me suis bien amusée même si ce n’est pas le film du siècle et qu’on devine bien avant ce pauvre Domhnall ce qui va arriver. Et Oscar est juste parfait en connard. Et il danse comme un dieu à défaut d’en avoir l’intelligence 🙂 J’aime beaucoup ce garçon. Il n’a pas l’air de se prendre au sérieux
      A en lire certains sur twitter un certain Leo di Caprio est un génie du jeu d’acteur. Mouarf de kikoolol. Bon là aussi j’ai bien ri mais pour d’autres raisons totalement involontaires des souhaits du réal je suppose #beurk

  7. Lalalère says:

    Tu as vu The Revenant non ? Verdict ? Pas trop d’avis sur Di Caprio …. il est régulier, appliqué. Et c’est malheureusement assez péjoratif dans ma bouche.
    Quant à Oscar oui : il joue le connard et le vénéneux à merveille. Etat de grâce absolu en Llewyn Davis aussi. MAIS (et ça m’fait royalement chier), je crains le pire pour la suite …. les films à venir voilà quoi !!! Faudrait qu’il revienne à un cinéma plus décalé et indépendant.

    • FredMJG says:

      J’ai subi.
      Depuis Titanic, il ne joue plus que dans des trucs à Oscar (alors qu’Oscar se diversifie encore. Mais oui, gare aux retours de bâton. Cependant il est dans une série TV dont j’ai entendu du bien alors qu’il participe à SW. Disons que le chèque devrait lui permettre de mieux choisir ses films) et j’ai l’impression que c’est l’escalade. Quoiqu’il en soit, ici il met en exergue tout le talent de rampeur qu’il a acquis dans la scène des quaaludes du loup de Wall Street. Il rampe pendant deux plombes ! et ça souffle, et ça gémit. Genre, regardez comme je fais bien le revenant. Et cette fin ! oh cette fin ! ce dernier plan ! HA HA HA !
      Qu’on lui donne sa babiole et qu’il essaie de rejouer un peu plus subtilement le grand.

  8. Lalalère says:

    Ouais c’est ça. La carrière est faite avec les plus grands reals et des rôles sur mesure. Il est gâté.
    C’est con à dire, je n’ai rien à lui reprocher mais je ne ressens jamais rien quand il joue, même dans Les Noces Rebelles (elle l’a bouffé tout cru Kate ! )
    Oscar est dans la mauvaise passe où « il est » l’acteur du moment . Il se fait draguer par tout le monde quoi, dur de résister après des années de second plan. Mais il a déjà la chance de NE PAS faire l’unanimité et d’être racé comme acteur (et sexe aussi 😜)
    Show me a Hero soon at home. Avec cette brave Winona Rider comme partenaire.

    • FredMJG says:

      Ouh la j’avais oublié Les noces rebelles que j’ai assaisonné à l’époque de sa sortie… ça doit être dans les archives.
      Kate est son exact oppposé. On ne se dit jamais tiens Kate elle joue bien, elle disparait derrière les personnages. D’ailleurs elle est très bien dans Jobs même si bon le film je ne suis pas fan. Mais honnêtement on a même du mal à la reconnaître au départ. T’as un instant de doute et puis ah ben oui Kate joue dans le film. Mais c’est l’effet british. Comme disait Laurence Oliver, pas besoin de souffrir (faut pas déconner être acteur c’est pas un drame) pour ce que soit réel, suffit juste d’essayer de jouer. Ha ha ha sacré Laurence !

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s