XXe édition de L’Étrange Festival, Jour 4 [Bandes-annonces — Mon programme du 7/09/2014]

© DR/Dom Garcia
DR/Dom Garcia

Jour 3.

Excellent samedi passé au Forum des images. Après Hic, film sonore hongrois inspiré d’une série de meurtres dont ont été victimes les hommes d’une petite bourgade tranquille, remarquablement photographié, bourré d’humour mais laissant curieusement sur sa faim (ce qui n’est pas le cas d’une petite taupe que l’on voit se nourrir salement d’un lombric infortuné),

ce fut l’envolée dans la salle 500 où trois films de la compétition ont été présentés.

L’excellent The canal de Ivan Kavanagh qui est venu présenter son film en s’interdisant tout spoiler (Avis : les dernières images sont plus terrifiantes que le film en son entier) et que Frédéric Temps, jamais avare de compliment, a intronisé « plus grand film d’horreur de l’année ». Titre qu’a tenté immédiatement de lui ravir le non moins superbe It follows — dont la sortie est prévue en janvier 2015 — de David Robert Mitchell que l’on pourrait voir comme une ode à la chasteté, ce qu’il n’est guère. Il est plutôt rare de découvrir un remarquable film horrifique respectueux du genre et mettant en scène des adolescents et leurs rites de passage sans ricanement sous-jacent. The canal est projeté une seconde fois samedi 13/09 et It follows, mercredi 10/09.

Enfin, These final hours de Zak Hilditch fut la bonne surprise de la soirée. Sur le thème rebattu de la fin du monde, le réalisateur australien réussit à y injecter humanité et apaisement de fort bon aloi.

Jour 4.

Ce dimanche promet d’être mouvementé avec le fameux Retour de flammes de Serge Bromberg dont le succès va grandissant, un bizarre film d’animation Asphalt watches et le dernier né de Bruce LaBruce, Pierrot Lunaire avec en guise de hors d’œuvre Der unfertige de Jan Soldat que m’a recommandé le taulier de Pop+Films.

A noter qu’en salle 300 est projeté lors de la carte blanche à Jacques Audiard le célébrissime Tueurs de la lune de miel de Leonard Kastle, suivi du très glauque Alléluia de Fabrice du Welz (sortie prévue le 26 novembre prochain), avec le toujours terrifiant Laurent Lucas et également inspiré de la ballade meurtrière de Martha Beck et Raymond Fernandez. Tandis que le frappadingue Toto qui vécut deux fois de Daniele Cipri & Franco Maresco fera grincer la salle 100 en début d’après-midi.

A consulter : le programme complet par salles

*****

Asphalt watches

de Shayne Ehman & Seth Scriver_2013

avec Seth Scriver, Erin Zimerman et Shayne Ehman

****

Retour de flamme pète les plombs !

Une projection très courue et dûment appréciée lorsque Serge Bromberg est en forme (à noter qu’il est toujours en pleine forme). Au programme cette année des films muets, improbables, étranges, rigolos, etc. avec Arthème avale sa clarinette de Ernest Servaes_1912, Le cochon danseur (Anonyme)_1907, Say ah-ah de Charley Browers_1942, Life and death of a Hollywood extra de Robert Florey_1929 ci-dessous, Le cauchemar du fantoche de Emile Cohl_1908, Baboon (Anonyme)_1910 et Fresh lobster de Billy Bletcher_1948

****

Horsehead

de Romain Basset_2013

avec Philippe Nahon, Catriona MacColl et Lilly-Fleur Pointeaux

****

Der unfertige

de Jan Soldat_2014 [Documentaire]

avec Klaus Johannes Wolf et Jan Soldat

****

Pierrot lunaire

de Bruce Labruce_2014

avec Maria Ivanenko, Susanne Sachsse et Luizo Vega

****

A suivre…

 

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks