Retour vers le futur : Les 42 de 1948

© Charles Chaplin Prod., Vanguard Films, The Selznick Studio, Twentieth Century Fox, Walter Wanger Prod., Rampart Prod., Argosy Pictures, Paramount Pictures, Arnold Pressburger Films et Two Cities Films

1948 dans le viseur de Zoom Arrière.

Voici un nouvel épisode du petit rendez-vous auquel Zoom arrière nous convie depuis quelques mois — avec cette année, un édito signé par ce bon Dr Orlof.

Sur les 474 films sortis en France et en Navarre en 1948 et recensés à ce jour par Encyclo-ciné, je n’en ai vu qu’une petite cinquantaine, à découvrir de préférence plus au moins comme suit.

La dizaine prodigieuse

  • Les enchaînés/Notorious de Alfred Hitchcock_1946
  • Monsieur Verdoux de Charles Chaplin_1947
  • L’aventure de Madame Muir/The ghost and Mrs Muir de Joseph L. Mankiewicz_1947
  • Duel au soleil/Duel in the sun de King Vidor_1946
  • Correspondant 17/Foreign correspondent de Alfred Hitchcock_1940
  • Le massacre de Fort Apache/Fort Apache de John Ford_1948
  • Lettre d’une inconnue/Letter from an unknown woman de Max Ophüls_1948
  • Les voyages de Sullivan/Sullivan’s travels de Preston Sturges_1941
  • The Shanghai gesture de Josef von Sternberg_1941
  • Huit Heures de sursis/Odd man out de Carol Reed_1947

Le classique qu’il faut avoir vu [et aimé ou on a l’air idiot, voire pire : insensible]

  • La vie est belle/It’s a wonderful life de Frank Capra_1946

Le trio langien

  • Le secret derrière la porte/Secret beyond the door de Fritz Lang_1947
  • Espions sur la Tamise/The ministry of fear de Fritz Lang_1943
  • Le retour de Frank James/The return of Frank James de Fritz Lang_1940

Pour mémoire

  • Les assassins sont parmi nous/Die Mörder sind unter uns de Wolfgang Staudte_1946

Les excellentes pelloches

  • La vallée de la peur/Pursued de Raoul Walsh_1947  [Mitchum, magnifique, y soulève les deux paupières]
  • Boule de feu/Ball of fire de Howard Hawks_1941
  • Le charlatan/Nightmare Alley de Edmund Goulding_1947
  • La femme sur la plage/The woman on the beach de Jean Renoir_1946
  • La bête aux cinq doigts/The beast with five fingers de Robert Florey_1946
  • La tour de Londres/Tower of London de  Rowland-V. Lee_1939 [Avec ces sublimes cabotins de Basil, Boris et Vincent, dont le trépas est, il faut bien l’avouer, positivement hilarant]
  • L’étrange Incident/The ox-bow incident de William A. Wellman_1942
  • Tourments/Hets de Alf Sjöberg_1944 [C’est tellement beau, on dirait du Bergman (humour)]
  • Le dahlia bleu/The blue dahlia de George Marshall_1946
  • Les démons de la liberté/Brute Force de Jules Dassin_1947
  • Sang et or/Body and soul de Robert Rossen_1947
  • Le criminel/The stranger de Orson Welles_1946
  • Les passagers de la nuit/Dark passage de Delmer Daves_1947
  • Le Fil du rasoir/The razor’s edge de Edmund Goulding_1946 [Gene + Tyrone, s’ils font un petit, mettez m’en un de côté]
  • Dédée d’Anvers de Yves Allégret_1947 [Pour Simone, la superbe]
  • Du sang sur la piste/Trail Street de Ray Enright_1947 [Randolph Scott + Robert Ryan… OK ?]
  • Le diable boiteux de Sacha Guitry_1948 [Guitry en Talleyrand, est-il besoin d’en rajouter ? Imperméables à l’esprit de l’auteur s’abstenir]
  • Le carrefour de la mort/Kiss of death de Henry Hathaway_1947 [Inoubliable grâce à cette hyène de Widmark]
  • La dame du lac/Lady in the lake de Robert Montgomery_1946 [Ne serait-ce que pour y admirer le tour de force que représentait à l’époque un film entièrement tourné en caméra subjective]
  • Yolanda et le voleur/Yolanda and the thief de Vincente Minnelli_1945 [Fort ludique et on n’y chante pas trop]
  • Honni soit qui mal y pense/The bishop’s wife de Henry Koster_1947 [Avec Cary Grant en ange… ça laisse rêveuse, oui]

Les curiosités

  • Le médaillon/The locket de John Brahm_1946 [Un film étonnant au scénario alambiqué à souhait et une invraisemblable créature interprétée par Laraine Day]
  • Lame de fond/Undercurrent de Vincente Minnelli_1946 [Un film noir rare et avec un Mitchum quasi chérubin]
  • Johnny roi des gangsters/Johnny Eager de Mervyn Le Roy_1942 [Robert Taylor à son meilleur]

La franche rigolade

  • La maison du docteur Edwardes/Spellbound de Alfred Hitchcock_1945 [La psychanalyste selon Tonton Hitchcock… Et Peck à côté de ses pompes… A hurler de rire, encore et toujours, à chaque vision]

Les nanars magnifiques

  • Le banni/The outlaw de Howard Hughes_1943 [Enfin découvert sur grand écran lors de L’Etrange Festival 2012]
  • Dieu est mort/The fugitive de John Ford_1947 [Même ce brave Henry Fonda le voue aux gémonies, c’est tout dire]

A la rigueur

  • Le mur invisible/Gentleman’s agreement de Elia Kazan_1947 [J’ai un problème avec Elia]
  • Casbah de John Berry_1948 [Inénarrable remake de Pépé le Moko. Peter Lorre joue Slimane]
  • Impasse des Deux-Anges de Maurice Tourneur_1948 [Pour Simone, toujours]
  • Ambre/Forever Amber de Otto Preminger_1947
  • Capitaine de Castille/Captain from Castile de Henry King_1947
  • Les parents terribles de Jean Cocteau_1948 [Dans la famille Terrible, je préfère Les enfants]
  • Les aventures de Tarzan à New York/Tarzan’s New York adventure de Richard Thorpe_1942 [Mais Patrick Brion défend ardemment sa fantaisie]
  • La chartreuse de Parme de Christian-Jaque_1947 [Gérard Philippe est un être exquis, répétons-le. Mais je le préfère en gredin]
  • Hamlet de Laurence Olivier_1948 [Cf. 1947 sur les adaptations sur Shakespeare]
  • Ruy Blas de Pierre Billon_1947 [Les ministres sont toujours aussi (peu) intègres, mais c’est bien moins drôle que La folie des grandeurs]
  • Copacabana de Alfred E. Green_1947 [Pour Groucho et la Miranda]
  • L’armoire volante de Carlo Rim_1948 [Un des meilleurs Fernandel avec Don Camillo et Marguerite]

Sitôt vus, déjà oubliés

  •  Aux yeux du souvenir de Jean Delannoy_1948 [Morgan/Delannoy, deux bonnes raisons pour être amnésique]
  • Figure de proue de Christian Stengel_1947 [Avec cette brave Madeleine Sologne]
  • Les casse-pieds de Jean Dréville_1948 [Noël Noël sévit encore]

Pas vus et je le regrette amèrement

  • Le journal d’une femme de chambre/Diary of a chambermaid de Jean Renoir_1945 [Histoire de comparer cette coquine de Paulette à mademoiselle Jeanne]
  • Les écumeurs/The spoilers de  Ray Enrigh_1942 [Pour le couple Dietrich/Wayne que je trouve bien plus amusant que le couple Gabin/Dietrich]
  • Tumak, fils de la jungle/One million BC de Hal Roach Jr_1940 [Victor Mature en slip panthère,  ce doit être épique]

Par ailleurs, si l’on en croit le club des 5 et consorts, il me faudrait voir Gentleman Jim de Raoul Walsh_1942 négligé jusqu’ici… Et il est vrai que lorsque l’on y réfléchit, le bougre ci-dessous donnerait presque envie !

© Warner Bros. Pictures

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début :

A suivre…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s