ALIEN VS. NINJA de Seiji Chiba [L’Étrange Festival 2011]

Danse avec les ninjas.

Produit par la Nikkatsu, sous le label Sushi Typhoon — Sa mission : réaliser des films foufous avec 3 yens, voire moins — Alien vs. Ninja ne ment pas sur la marchandise. Il y a des ninjas en goguette et de l’alien carnassier qui s’écrase sur terre, non loin d’une rencontre impromptue entre deux factions.

La première est composée d’un pittoresque trio de super ninjas très cuirs, un grand sec nerveux aux cheveux de jais, un roux à mèches qu’il remet toujours en place avec soin après chaque échauffourée parce qu’il le vaut bien et un blond platine un tantinet enrobé, tête de turc des deux autres et rigolo de la bande. La seconde équipe, quant à elle, ne vaut que par son leader, une brunette batailleuse à la combinaison de latex hautement fantasmatique, qui n’hésiterait pas à couper un de ses hommes en rondelles pour mieux aider les autres à marcher au pas. Sa troupe n’est là que pour servir de diner et nous n’aurons guère le temps de faire plus ample connaissance.

Car ne voilà-t-il pas qu’une boule de feu tombée du ciel attire nos valeureux guerriers au milieu d’une forêt où personne ne vous entend hurler, tandis que les prédateurs vont faire bombance et s’engraisser plutôt salement. Les intrépides soldats disparaissent un à un sous terre puis sont vivement recrachés en d’extravagantes gerbes sanglantes composées de tripaille et de divers morceaux avariés. Inutile d’essayer de sauver les pauvres diables qui ont attiré l’attention des estomacs extraterrestres. Chercherait-on à les extirper de leur piège, que la moitié de leur corps aura déjà été digérée et leur squelette soigneusement nettoyé. Rigolade assurée.

Il serait vain de chercher ici un quelconque message. Il s’agit avant tout pour Seiji Chiba, réalisateur et scénariste, d’assurer du grand spectacle avec de l’action non stop constituée de multiples batailles homériques de sabres matinées de kung fu (remarquablement chorégraphiées par ailleurs) au son d’un rock tonitruant parfaitement anachronique entre des ninjas aux armes fatales et des aliens, donc. Affamés, plutôt joueurs, et sournoisement envahisseurs.

Le budget alloué aux effets spéciaux indubitablement microscopique, il est aisé de deviner que les masques d’affreux baveurs — en résumé, Flipper le dauphin meets Hiroshima — à l’haleine de hyène, pleine de dents et de langues qui fouillent ou qui tranchent sont vraisemblablement animées par d’athlétiques acteurs directement de l’intérieur du costume caoutchouteux qu’ils ont endossé. Il n’oublient en outre pas d’actionner à l’occasion leurs immenses queues télescopiques fort évocatrices de tortures plus que raffinées.

Les symboles phalliques sont démultipliés d’autant que le réalisateur — à coup de regards entendus et de dialogues à double sens — s’amuse follement à décrire l’amitié indéfectible de ces soldats légendaires. Notamment lorsqu’un alien accouche de ses larves par le sommet du crâne (!!) et qu’impunément les charmantes bestioles visqueuses très rose kawaii s’insinuent allègrement dans les trous de nez de leurs victimes pour se développer dans leurs gosiers.

Notre fabuleux héros n’écoutant que son courage ne trouve alors d’autre solution pour réveiller ses frères d’armes désormais sous l’emprise télépathe des monstres que de plonger son bras au tréfonds de leurs gorges pour en extirper les poupons et exterminer ainsi la maternité entière. Du moins le croit-il…

Fun, vigoureux et tellement décérébré que l’on ne peut que hurler de rire à chaque héroïque combat, Alien vs. Ninja est un divertissement du genre tordu réalisé par un doux dingue et joué avec le sérieux nécessaire par trois jeunes acteurs épatants : Mika Hijii, la Ripley de service, Ben Hiura, le leader et surtout, Shûji Kashiwabara (Oh, cette petite mèche rebelle et son diamant à l’oreille, un bonheur !).

A NOTER. Le film a été présenté lors de la fantastique Nuit Sushi Typhoon de L’étrange festival 2011 et Yoshihiro Nishimura, dans un numéro bien rodé, avertit pince-sans-rire les égarés de bien vouloir éviter de fuir devant ce mauvais produit puisqu’il précédait le joyau de la nuit. A bon entendeur.

Bande annonce

AvN: Alien vs Ninja de Seiji Chiba_2010
avec Mika Hijii, Ben Hiura, Shûji Kashiwabara, Masanori Mimoto, Yûki Ogoe et Donpei Tsuchihira

4 responses to ALIEN VS. NINJA de Seiji Chiba [L’Étrange Festival 2011]

    • FredMJG says:

      Ah mais il ne faut pas croire ça. Il y a tout plein de petits détails saugrenus parsemés d’ici delà et franchement, savoir placer un doigt à l’alien par une dame pleine d’allant, il faut un sacré talent !

  1. Phil Siné says:

    anh ! ça a l’air classe !!! dire que j’ai encore tout raté… 😥
    bon il faut que je change ton adresse de blog sur mon site par ailleurs…

    • FredMJG says:

      Pour sûr, tu aurais pu nous accompagner pour quelques films, plus on est de foufous…
      Abonne toi je te dis !
      OU fais comme tes petits camarades, essaie les accreds’

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks