Festival du Film Coréen à Paris 2014 — Jour 1 : Shim Sung-bo & Kim Yun-seok [Ouverture]

FFCP 2014, 9e édition. Drame marin lors de la cérémonie d’ouverture. Devant retirer quelques menus objets à l’accueil du Publicis, accred’ (tous mes remerciements à David T. et Marion D.), programme and co, j’ai tranquillement débuté ce festival que je rate depuis deux ans — je compte donc bien mettre les bouchées doubles cette année — pour cause d’ennuis de santé qui commencent sérieusement à me gaver grave en milieu d’après-midi pour être bien sûre de ne pas rater laLire la suite

36e Festival des 3 Continents [25/11/2014 — Journal de bord 1] : Yu Lik-wai

Festival hors des murs parisiens, deuxième ! Après l’aventure vietnamienne à Saint-Malo*, je me suis décidée à filer à Nantes pour visiter la Colombie et plus si affinités alors que je caressais depuis quelques semaines de passer à Amiens chevaucher des licornes dans la paume de Kong. Gageons qu’il ne s’agit là que d’une partie remise et que je saurais mieux m’organiser en 2015…Lire la suite

LOVE WILL TEAR US APART de Yu Lik-wai [Festival des 3 Continents]

Âmes perdues. 1997. Hong Kong a connu quelques revers économiques dont les migrants chinois attirés par les lumières de la ville vont devenir les victimes expiatoires. Faisant fi de tout espoir de réussite sociale, les quatre protagonistes de Love will tear us apart n’ont guère d’autre choix que de se laisser couler dans une mélancolie suicidaire, une solitude morbide, une violence cynique ou une folie douce. Bienvenue dans la métropole sommée par d’augustes bannières d’ « Aimer la mère patrie » !Lire la suite

AMOURS CANNIBALES de Manuel Martin Cuenca

Dévo(ra)tions. Dès le prologue, la terreur est de mise. La nuit est profonde. Une voiture est prise en chasse par un véhicule délibérément belliqueux. Lors de ce duel, le couple de touristes expire et le chauffard exulte. Il emporte la femme dont les restes finissent au fond d’un frigidaire déguisés en innocents filets. A déguster avec un bon petit rouge de derrière les fagots. De quoi rendre définitivement végétarien n’importe quel être humain à la conscience normalement constituée.Lire la suite

CECI EST MON CORPS de Jérôme Soubeyrand

Aimez qui vous voulez. Ce n’est pas que Gabin, curé ardéchois ayant passé le demi-siècle, fasse une crise de foi(e) ou que l’amour de dieu ne le chatouille plus, mais ses hormones le gratouillent sec depuis qu’il a enserré dans un câlin langoureux le corps généreux d’une femme.Lire la suite

[Interview] Le roman d’Agnès V.

L’aventure. Après Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy projeté l’année passée, c’est au tour de la superbe copie restaurée de Cléo de 5 à 7 d’irradier l’écran du Théâtre du Jardin d’Acclimatation lors d’une projection privée offerte par LVMH, mécène fort investi dans la culture et les arts* qui a entamé une collaboration privilégiée avec Agnès Varda et Ciné-Tamaris, société familiale dévouée à la distribution, la restauration et la diffusion des films de Jacques Demy et Agnès Varda. LaLire la suite

Festival du Film Vietnamien de Saint-Malo [1/07/2014 — Journal de bord 1] : Bùi Thạc Chuyên & Trần Anh Hùng

Festival hors des murs parisiens, première ! Après moult (més)aventures, et quelque peu poussée au *** par la taulière de Shunrize tout autant que par l’accueil charmant de l’équipe du Festival du Film Vietnamien qui est venu pour sa première édition garer ses jonques dans le port de Saint-Malo, je me suis enfin décidée à quitter la capitale pour six jours de vacances et de dépaysement cinématographique.Lire la suite

Festival du Cinéma Brésilien de Paris [4/04/2014 — Journal de bord 3] : Luiz Bolognesi, Roberto Farias & Bruno Barreto

De l’animation, de la torture et du fol amour au temps des dictatures. Journée chargée. Le festival propose aujourd’hui le Cristal du long métrage au Festival d’Annecy 2013, un drame politique signé Roberto Farias alors que la dictature sévit encore dans le pays et deux films en compétition pour le Prix du Public : Fleurs rares de Bruno Barreto,Lire la suite

Festival du Cinéma Brésilien de Paris [1/04 & 2/04/2014 — Journal de bord 1] : Emilio Domingos, Cavi Borges, Luciano Vidigal & René Sampaio

Ouverture manquée, danse, favela et nouveau western. En avant toute ! Pour sûr, un festival qui débute le 1er avril a tout l’air d’une bonne blague. Cependant les coups d’état ne s’embarrassant guère du calendrier, celui qui s’abattit sur le Brésil en 1964 eut tout loisir d’y faire son nid douillet durant près de vingt ans.Lire la suite

LES AMANTS ELECTRIQUES de Bill Plympton

Je t’aime, moi non plus. Qui oserait encore, après L’impitoyable lune de miel, Mondo Plympton ou Les mutants de l’espace demander qui est Bill Plympton ? A l’heure où Hayao Miyazaki prend une retraite bien méritée après un ultime chef d’œuvre, la disparition de Satoshi Kon et les Monty Python désormais aux abonnés absents, la sortie d’un nouveau film de cet impudent vétéran de l’animation a l’effet d’un gaz hilarant fort bienvenu.Lire la suite