Retour vers le futur : Les 57,5 de 1968

1968 dans le viseur de Zoom Arrière.

Mazette ! nous sommes de plus en plus synchrones avec mes charmants collègues de Zoom Arrière… Pourtant 68, ç’aurait été l’occasion de lancer une révolution… mais je peux toujours compter sur le taulier d’Inisfree pour m’aider à étoiler les anarchistes italiens et leur faire remonter la pente.

L’édito de cette année 68 est signé du Doc’ Orlof qui fête ce mois-ci  — soit juillet 2014 (essayez de suivre siouplait !) — ses dix ans de suprême feignasse blogueur ! Je suis censée m’y coller pour 1969, j’en ricane d’avance…

Les chiffres de 1968 : 450 films sortis d’après Encyclo-Ciné, une centaine de vus.

© MGM, PEA, Columbia, Republic Entertainment International, Warner Brothers/Seven Arts, Mafilm, M. C. M., Dino de Laurentiis Cinematografica, Arco Film, Svensk Filmindustri (SF), Les Productions Fox Europa, Les Films de la Boétie, Cineriz, The Mirisch Corporation, Franco London Film
© MGM, PEA, Columbia, Republic Entertainment International, Warner Brothers/Seven Arts, Mafilm, M.C.M., Dino de Laurentiis Cinematografica, Arco Film, Svensk Filmindustri (SF), Fox Europa, Les Films de la Boétie, Cineriz, The Mirisch Corporation, Franco London Film

La superbe quinzaine

  • 2001 l’odyssée de l’espace/2001, A space odyssey de Stanley Kubrick_1968
  • Le bon, la brute et le truand/Il buono, il brutto, il cattivo de Sergio Leone_1966
  • Le plongeon/The swimmer de Frank Perry et Sydney Pollack_1968
  • De sang-froid/In cold blood de Richard Brooks_1967
  • Reflets dans un œil d’or/Reflections in a golden eye de John Huston_1967
  • Mon chemin/Igy jöttem de Miklós Jancsó_1964
  • El Chuncho/Quien sabe? de Damiano Damiani_1966
  • Le point de non-retour/Point blank de John Boorman_1967
  • Danger Diabolik/Diabolik de Mario Bava_1967
  • Œdipe roi/Edipo re de Pier-Paolo Pasolini_1967
  • L’heure du loup/Vargtimmen de Ingmar Bergman_1966
  • Je t’aime je t’aime de Alain Resnais_1967
  • Les biches de Claude Chabrol_1967
  • Prima della rivoluzione de Bernardo Bertolucci_1963
  • Dans la chaleur de la nuit/In the heat of the night de Norman Jewison_1967

Le film qui fait brailler, rien que d’y songer

  • L’incompris/Incompreso de Luigi Comencini_1964

Les challengers

  • Rouges et blancs/Csillagosok, katonak de Miklós Jancsó_1967
  • Le prêteur sur gages/The pawnbroker de Sidney Lumet_1964
  • La planète des singes/Planet of the apes de Franklin-J. Schaffner_1967
  • Chronique d’Anna Magdalena Bach/Chronik der Anna Magdalena Bach de Jean-Marie Straub_1967
  • L’homme qui ment de Alain Robbe-Grillet_1967
  • Le renard/The fox de Mark Rydell_1967
  • Le dernier Train du Katanga/The mercenaries de Jack Cardiff_1967
  • La prisonnière de Henri-Georges Clouzot_1967
  • Un soir, un train de André Delvaux_1967
  • L’affaire Thomas Crown/The Thomas Crown affair de Norman Jewison_1968
  • Loin de la foule déchaînée/Far from the madding crowd de John Schlesinger_1967

Les westerns

  • Comanche Station de Budd Boetticher_1952
  • Le dernier jour de la colère/I giorni dell’ira de Tonino Valerii_1967
  • Navajo Joe de Sergio Corbucci_1966
  • Bandidos de Massimo Dallamano_1967
  • Will Penny le solitaire/Will Penny de Tom Gries_1967
  • The shooting de Monte Hellman_1965
  • La mort était au rendez-vous/Death rides a horse/Da uomo a uomo de Giulio Petroni_1967
  • Le jour de la haine/Per centomila dollari t’ammazzo de Giovanni Fago_1967
  • Le temps des vautours/Diecimila dollari per un massacro de Romolo Girolami_1967

Les comédies

  • Au feu les pompiers !/Hori ma panenko de Milos Forman_1967
  • Boom ! de Joseph Losey_1967
  • Le bal des vampires/The fearless vampire killers de Roman Polanski_1967
  • Alexandre le bienheureux de Yves Robert_1967
  • Le livre de la jungle/The jungle book de Wolfgang Reitherman_1967

Les films noirs

  • L’étrangleur de Boston/ The Boston Ssrangler de Richard Fleischer_1968
  • Bandits à Milan/Banditi a Milano de Carlo Lizzani_1967
  • Bonnie and Clyde de Arthur Penn_1967
  • L’incident/The incident de Larry Peerce_1967
  • A chacun son dû/A ciascuno il suo de Elio Petri_1967
  • La mariée était en noir de François Truffaut_1967
  • Police sur la ville/Madigan de Don Siegel_1968

La petite boutique des horreurs

  • Rosemary’s Baby de Roman Polanski_1968
  • La tombe de Ligeia/The tomb of Ligeia de Roger Corman_1964
  • Le corbeau d’Edgar Poe/The raven de Roger Corman_1963
  • Les monstres de l’espace/Quatermass and the pit de Roy-Ward Baker_1967
  • Cimetière pour morts-vivants/Cinque tombe per un medium de Massimo Pupillo_1965

 Les bidules

  • La motocyclette/Girl on a motorcycle de Jack Cardiff_1968
  • Barbarella de Roger Vadim_1967
© DR
© DR

Les inédits

  • Faces de John Cassavetes_1968
  • Profond désir des dieux/Kamigami no fukaki yokubō de Shohei Imamura_1968
  • Vixen de Russ Meyer_1968
  • Le médecin dément de l’ile de sang/Mad doctor of blood island de Gerardo de Leon et Eddie Romero_1968 [Gros nanar découvert grâce à feu-La caverne des introuvables — attendez que je verse une larme dans mon lacrymatoire — ; tourné le doigt collé au zoom avec des bouts de ficelles, des tonnes de peinture verte, des morceaux d’acteurs, le film bénéficie d’un doublage ad-hoc. Bref, un classique du cinéma d’exploitation philippin, sorti en nos contrées en 1972]
©  Les Films Marceau
© Les Films Marceau

Le film à sketches où l’on offre **** à Tobby Dammit de Fellini et * à Malle et ° à Vadim

  •  Histoires extraordinaires de Roger Vadim, Louis Malle & Federico Fellini_1967

L’autre films à sketches [tout aussi inégal]

  • Les sorcières/Le streghe de Luchino Visconti, Mauro Bolognini, Pier-Paolo Pasolini, Franco Rossi et Vittorio De Sica_1966 [Le couple Schneider/Milian bat Mangano/Eastwood d’un oreiller au hot-mètre]

Le fumetti découvert sur le tard qui ne risque pas de faire de l’ombre à Diabolik!

  • Kriminal de Umberto Lenzi_1966

 Le truc zarbi de l’année

  • Le viol du vampire de Jean Rollin_1967

 Un peu de tout, surtout du genre, et de belles choses à (re)découvrir parfois 

  • Benjamin ou les mémoires d’un puceau de Michel Deville_1967
  • Les anges aux poings serrés/To sir, with love de James Clavell_1966
  • L’enterré vivant/The premature burial de Roger Corman_1962
  • La guerre des cerveaux/The power de Byron Haskin_1967
  • Pendez-les haut et court/Hang’em high de Ted Post_1967
  • L’ouragan de la vengeance/Ride in the whirlwind de Monte Hellman_1966
  • Le lauréat/ The graduate de Mike Nichols_1967
  • La bande à Bonnot de Philippe Fourastié_1968
  • Baisers volés de François Truffaut_1968
  • Drôle de couple/ The odd couple de Gene Saks_1967
  • La grande lessive ! de Jean-Pierre Mocky_1968
  • Le détective/The detective de Gordon Douglas_1968
  • Cinq cartes à abattre/Five card stud de Henry Hathaway_1968
  • La vallée des poupées/Valley of the dolls de Mark Robson_1967
  • La louve solitaire de Edouard Logereau_1967
  • Un cerveau d’un milliard de dollars/Billion dollar brain de Ken Russell_1967
  • Ce salaud d’inspecteur Sturlingh/ Quella carogna dell’ispettore Sterling de Emilio Miraglia_1967
  • Bandolero de Andrew-V. McLaglen_1968
  • Le tatoué de Denys de La Patellière_1968
  • Le pacha de Georges Lautner_1967
  • Seule dans la nuit/Wait until dark de Terence Young_1967
  • Les chiens verts du désert/Attentato ai tre grandi de Umberto Lenzi_1967
  • Maldonne pour un espion/A dandy in aspic de Anthony Mann_1967
  • Le petit baigneur de Robert Dhéry_1967
  • Devine qui vient dîner ?/Guess who’s coming to dinner ? de Stanley Kramer_1967

Histoire de s’occuper [mais vieux vaut (re)voir tous les films qui sont au au-dessus]

  • Tony Rome est dangereux/Tony Rome de Gordon Douglas_1967
  • Les cracks de Alex Joffé_1967
  • Le rapace de José Giovanni_1967
  • Adieu l’ami de Jean Vautrin_1968
  • Ces messieurs de la famille de Raoul André_1967
  • Ho de Robert Enrico_1968
  • Pancho Villa/Villa rides de Buzz Kulik_1967 [Yul Brynner avec des tifs, trauma assuré]
  • Angélique et le sultan de Bernard Borderie_1967 [Il n’était plus que temps qu’Angélique retrouve Geoffrey de Peyrac]
  • L’astragale de Guy Casaril_1968
  • Astérix et Cléopâtre de Raymond Leblanc_1968
  • La petite vertu de Serge Korber_1967
  • Camelot ou le chevalier de la reine/Camelot de Joshua Logan_1967 [Excalibur qui chante : NON !]
  • Le gendarme se marie de Jean Girault_1968
  • Roméo et Juliette/Romeo e Giulietta de Franco Zeffirelli_1967 [Je n’aime pas ce monsieur, ni ses idées, ni ses films]

Les « à éviter » [ça ne vous manquera guère]

  • La leçon particulière de Michel Boisrond_1968
  • Manon 70 de Jean Aurel_1967
  • Prudence et la pilule/Prudence and the pill de Fielder Cook Ronald Neame_1967
  • Mayerling de Terence Young_1967
  • Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages de Michel Audiard_1968

Le retard qu’il me faut rattraper

  • Amours dans la neige/Juhyo no yoromeki de Kijû Yoshid_1968.  [Rien que le titre laisse rêveur]

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

2 responses to Retour vers le futur : Les 57,5 de 1968

  1. Lalalère says:

    Me faut voir Faces absolument. Polanski, Leone et SURTOUT KUBRICK sont inégalables. Mention spéciale à Thomas Crown pour tu sais qui …

    • FredMJG says:

      Pierce Brosnan ?
      Mouah ah ah ah

      Oui, Faces est comme qui dirait « indispensable » pour toute amoureuse du cinéma qui se respecte

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s