Retour vers le futur : les 44 de 1963

8 1/2 de Federico Fellini © Cineriz

L’an 1963 dans le viseur de Zoom Arrière. 1963 fut une nouvelle fois une belle année. Ça se bouscule sur le podium et les challengers — auxquels s’ajoutent comédies douces amères ou hilarantes — ne sont pas en reste.

64 films vus (et non des moindres) sur les 406 sorties enregistrées par Encyclo-Ciné. En attendant, vous est proposé cette année un texte pur vintage signé de Michel Ciment… et les films plébiscités par les compères de Zoom Arrière — même si nous nous retrouvons quasi sur les mêmes titres — n’ont jamais été aussi éloignés des miens question podium.

Et vous quels sont vos dix films favoris de l’année ?

La quinzaine magnifique

  • Huit et demi/Otto e mezzo de Federico Fellini_1962
  • Hara-kiri/Seppuku de Masaki Kobayashi_1962
  • Filles et gangsters/Cochons et cuirassés/Buta to gunkan de Shohei Imamura _1961
  • Le feu follet de Louis Malle_1963
  • Tout ce que le ciel permet/All that heaven allows de Douglas Sirk_1955
  • Judex de Georges Franju_1963
  • Lawrence d’Arabie/Lawrence of Arabia de David Lean_1962
  • L’ange exterminateur/El angel exterminador de Luis Buñuel_1962
  • Le guépard/Il gattopardo de Luchino Visconti_1962
  • Le mépris de Jean-Luc Godard_1963
  • Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?/Whatever happened to Baby Jane ? de Robert Aldrich_1962
  • L’effroyable secret du docteur Hichcock/L’orribile segreto del dottore Hichcock de Riccardo Freda_1962
  • Le doulos de Jean-Pierre Melville_1962
  • Journal intime/Cronaca familiare de Valerio Zurlini_1962
  • Le monde d’Apu/Apur sansar de Satyajit Ray_1959

Les challengers

  • Quinze jours ailleurs/Two weeks in another town de Vincente Minnelli_1962
  • Les hauts de Hurlevent/Abismos de pasión de Luis Buñuel_1953
  • Les oiseaux/The birds de Alfred Hitchcock_1962
  • Du silence et des ombres/To kill a mockingbird de Robert Mulligan_1962
  • La baie des anges de Louis Malle_1962
  • Main basse sur la ville/Le mani sulla città de Francesco Rosi_1963
  • Eté violent/Estate violenta de Valerio Zurlini_1959
  • Le couteau dans l’eau/Noz w wodzie de Roman Polanski_1962
  • Le plus sauvage d’entre tous/Hud de Martin Ritt_1963
  • Salvatore Giuliano de Francesco Rosi_1961
  • Adieu Philippine de Jacques Rozier_1960
  • Le fantôme de l’opéra/The phantom of the opera de Terence Fisher_1962
  • Les abysses de Nico Papatakis_1962
  • L’enfance d’Ivan/Ivano detstvo de Andreï Tarkovski_1962

Les comédies

  • Le fanfaron/Il sorpasso de Dino Risi_1962
  • Landru de Claude Chabrol_1962
  • Docteur Jerry et Mister Love/The nutty professor de Jerry Lewis_1963
  • Le lit conjugal/L’ape regina de Marco Ferreri_1962
  • Les tontons flingueurs de Georges Lautner_1963
  • Un drôle de paroissien de Jean-Pierre Mocky_1963
  • Tom Jones de Tony Richardson_1963
  • Le dernier de la liste/The list of Adrian Messenger de John Huston_1963
  • Charade de Stanley Donen_1962
  • Le soupirant de Pierre Etaix_1962

Les inédits

  • La jetée de Chris Marker [CM]
  • La jeunesse de la bête/Yajū no seishun de Seijun Suzuki
  • Détective bureau 2-3/Tantei jimusho 23: Kutabare akutō-domo de Seijun Suzuki

L’aventure, c’est l’aventure [LE classique]

  • La grande évasion/The great escape de John Sturges_1963

Le film qui fit chuter la 20th Century Fox

  • Cléopâtre/Cleopatra de Joseph L. Mankiewicz_1963

His name is Bond, James Bond [Et la dame se prénomme Ursula]

  • James Bond 007 contre docteur No/Dr No de Terence Young_1962

A tenter, pour diverses raisons

  • L’horrible Docteur Orloff/Gritos en la noche de Jesús Franco_1961 [parce que ça ferait tant plaisir au doc’ Orlof. Allez, un bon mouvement !]
  • Chair de poule de Julien Duvivier_1963 [Un bon film noir à la française avec le Sorel et la Rouvel]
  • L’aîné des Ferchaux de Jean-Pierre Melville_1962 [Pour Belmondo/Vanel]
  • Mélodie en sous-sol de Henri Verneuil_1962 [Archivu mais Gabin/Delon/Verneuil/Audiard. Un petit classique du genre]
  • Le Cardinal/The Cardinal de Otto Preminger_1963 [Tom Tryon en soutane, fallait oser, Preminger l’a fait]
  • L’étrange histoire du juge Cordier/Diary of a madman de Reginald Le Borg_1963 [Pour Vincent Price]
  • Le renard du désert/The desert fox de Henry Hathaway_1951 [Pour James Mason]

Se laissent voir, sans plus

  • Le jour et l’heure de René Clément_1962
  • Le géant de Métropolis/Il gigante di Metropolis de Umberto Scarpelli_1961
  • Germinal de Yves Allégret_1962 [Quelqu’un pour abattre Maria Schell et abréger ses souffrances ? merci]
  • Maigret voit rouge de Gilles Grangier_1963
  • Le seigneur d’Hawaï/Diamond head de Guy Green_1962
  • Les séquestrés d’Altona/I sequestrati di Altona de Vittorio De Sica_1962

Le western teuton [Winnetou, c’est fou !]

  • Le trésor du lac d’argent/Der Schatz im Silbersee de Harald Reinl_1962

Le plum-pudding

  • Les cinquante-cinq jours de Pékin/Fifty-five days at Peking de Nicholas Ray_1962

L’insupportable mélo

  • Le Lion/The Lion de Jack Cardiff_1962

Ah ! bah !

  • Bébert et l’omnibus de Yves Robert_1963
  • La cuisine au beurre de Gilles Grangier_1963
  • Pouic-Pouic de Jean Girault_1963

Les nanars

  • Le vice et la vertu de Roger Vadim_1962
  • Le glaive et la balance de André Cayatte_1962

A l’année prochaine !

Charade_GrantCary Grant dans Charade de Stanley Donen © Universal Pictures

A suivre…