Retour vers le futur : les 34 de 1962

Lee Marvin/Liberty Valance dans L'homme qui tua Liberty Valance de John Ford © Paramount Pictures

L’an 1962 dans le viseur de Zoom Arrière. Il n’y a pas que dans l’ouest que toute vérité n’est pas bonne à dire. Quoiqu’il en soit, les sorties s’accélèrent. 430 films exploités en 1962 d’après Encyclo-Ciné ; je n’en ai vu que 64. Et Jeanne a beau cavaler avec Jules & Jim, c’est Ford qui se retrouve en première ligne ici et .

When the legend becomes fact, print the legend.

L’édito de l’année est signé du taulier de feu(?) Nightswimming ; suivez-le désormais sur son tumblr Nage nocturne.

La fabuleuse douzaine

  • L’homme qui tua Liberty Valance/The man who shot Liberty Valance de John Ford_1962
  • Jules et Jim de François Truffaut_1961
  • Viridiana de Luis Bunuel_1961
  • Les innocents/The innocents de Jack Clayton_1961
  • Accattone de Pier-Paolo Pasolini_1961
  • Le procès/The trial de Orson Welles_1962
  • A travers le miroir/Sasom i en spegel de Ingmar Bergman_1961
  • Lolita de Stanley Kubrick_1962
  • Diamants sur canapé/Breakfast at Tiffany’s de Blake Edwards_1961
  • Seuls sont les indomptés/Lonely are the braves de David Miller_1962
  • Vivre sa vie de Jean Luc Godard_1962
  • Les quatre cavaliers de l’apocalypse/The four horsemen of the apocalypse de Vincente Minnelli_1961

Les challengers

  • Le baiser du tueur/Killer’s kiss de Stanley Kubrick_1955
  • Hatari ! de Howard Hawks_1962
  • La fièvre dans le sang/Splendor in the grass de Elia Kazan_1961
  • L’éclipse/L’eclisse de Michelangelo Antonioni_1961
  • L’arnaqueur/The hustler de Robert Rossen_1961
  • La fille à la valise/La ragazza con la valigia de Valerio Zurlini_1960
  • Eva de Joseph Losey_1962
  • Divorce à l’italienne/Divorzio all’italiana de Pietro Germi_1961
  • Allô brigade spéciale/Experiment in terror de Blake Edwards_1961
  • Le fascinant Capitaine Clegg/Captain Clegg de Peter-Graham Scott_1962
  • El Perdido/The last sunset de Robert Aldrich_1961
  • Les nerfs à vif/Cape fear de John Lee-Thompson_1962
  • La ballade des sans-espoir/Too late Blues de John Cassavetes_1961
  • Thérèse Desqueyroux de Georges Franju_1962
  • Coups de feu dans la sierra/Ride the high country de Sam Peckinpah_1962
  • Miracle en Alabama/The miracle worker de Arthur Penn_1962
  • Paris Blues de Martin Ritt_1961
  • Le village des damnés/Village of the damned de Wolf Rilla_1960

La curiosité [Western ouvertement gay avec Dirk Bogarde en cuir… un must !]

  • Le cavalier noir/The singer not the song de Roy-Ward Baker_1960

Les inédits

  • La commare secca de Bernardo Bertolucci_1962
  • Le goût du saké/Sanma no aji de Yazujiro Ozu_1962
  • Carnival of souls de Herk Harvey_1962

Les péplums avec plein de garçons musclés en slip

  • Maciste en enfer/Maciste all’inferno de Riccardo Freda_1962
  • Les titans/Arrivano i titani de Duccio Tessari_1961
  • Messaline/Messalina, venere imperatrice de Vittorio Cottafavi_1959
  • Hercule contre les vampires/Ercole al centro della terra de Mario Bava_1961
  • Sodome et Gomorrhe/Sodoma et Gomorra de Robert Aldrich_1961
  • Maciste contre le fantôme/Maciste contro il vampiro de Giacomo Gentilomo et Sergio Corbucci_1961

Les « qui se laissent voir » plus ou moins agréablement

  • Le combat dans l’île de Alain Cavalier_1961
  • La rue chaude/Walk on the wild side de Edward Dmytryk_1961
  • Tempête à Washington/Advise and Consent de Otto Preminger_1961
  • Les révoltés du Bounty/Mutiny on the Bounty de Lewis Milestone_1961
  • Les Comancheros/The Comancheros de Michael Curtiz_1961
  • Vanina Vanini de Roberto Rossellini_1961
  • Le masque de fer de Henri Decoin_1962
  • Cartouche de Philippe de Broca_1961
  • Vie privée de Louis Malle_1961

Le film qui spoile avant même d’être vu

  • Le roi des rois/King of kings de Nicholas Ray_1960 [Pssst ! le héros, à la fin… il meurt]

La comédie musicale [on a l’air idiot si on ne l’a pas vu, mais bon, honnêtement « Maria, Maria » au bout d’un moment, ça gonfle sérieux… non ?]

  • West side story de Robert Wise_1960

Les films tant vus et revus à la télévision [qu’au bout d’un moment, on n’en peut plus]

  • La conquête de l’Ouest/How the West was won de Henry Hathaway, John Ford et George Marshall_1962
  • Le jour le plus long/The longest day de Andrew Marton, Ken Annakin et Bernhard Wicki_1962

Le films à sketches [et inégal]

  • Boccace 70/Boccacio 70 de Mario Monicelli, Federico Fellini, Luchino Visconti et Vittorio De Sica_1961

La découverte tardive [dont l’intérêt est purement historique]

  • Des filles pour un vampire/L’ultima preda del vampiro de Piero Regnoli_1960

Les films qui peuvent faire le bonheur d’une soirée télévisée [mais on peut également s’en passer]

  • Un singe en hiver de Henri Verneuil_1962
  • La guerre des boutons de Yves Robert_1961
  • Barabbas/Barabba de Richard Fleischer_1961
  • Le chevalier de Pardaillan de Bernard Borderie_1962
  • Les mystères de Paris de André Hunebelle_1962
  • Le couteau dans la plaie de Anatole Litvak_1961

Les « à éviter »

  • Le repos du guerrier de Roger Vadim_1962 [A moins que vous n’ayez envie de voir BB passer l’aspi’ dans le plus simple appareil]
  • Un pyjama pour deux/Lover come back de Delbert Mann_1961
  • Ma geisha/My geisha de Jack Cardiff_1961

A l’année prochaine !

A suivre…