Retour vers le futur : Les 35 de 1960

© Michael Powell (Theatre), MGM, Shamley productions, Champs-Élysées Productions, Riama Film, Svensk Filmindustri (SF), Triad Productions, Cino del Duca, D.R.M. Productions, Hammer Film Productions, Columbia Pictures Corporation, Filmsonor, HarBel Productions, Warner Bros., Les Productions Georges de Beauregard
© Michael Powell (Theatre), MGM, Shamley productions, Champs-Élysées Productions, Riama Film, Svensk Filmindustri, Triad Productions, Cino del Duca, D.R.M. Productions, Hammer Film Productions, Columbia Pictures Corporation, Filmsonor, HarBel Productions, Warner Bros., Les Productions Georges de Beauregard

1960 dans le viseur de Zoom Arrière.

Dépassée, et par les récents événements de ma vie, et par le temps qui passe inexorablement, voilà que je cavale désormais sur les traces de mes compères de Zoom arrière où le Dr Orlof s’est chargé, pour cette nouvelle décennie, de l’édito et en profite pour flatter les héros de la maison Hammer qui prirent lors de ma folle jeunesse une grande place dans mon existence.

Ci-après mon choix (qui tendrait à dénoter l’importance de l’éducation donnée aux petits garçons cette année-là) de 1960 où d’après Encyclo-Ciné, 451 films se sont vus distribués en France. Je n’en ai vu que 67 (!).

Les 14 magnifiques

  • Le voyeur/Peeping Tom de Michael Powell_1960
  • Les contrebandiers de Moonfleet/Moonfleet de Fritz Lang_1955
  • Psychose/Psycho de Alfred Hitchcock_1960
  • Les yeux sans visage de Georges Franju_1060
  • La dolce vita de Federico Fellini_1959
  • La source/Jungfrukällan de Ingmar Bergman_1959
  • L’impasse aux violences/The flesh and the fiends de John Gilling_1959
  • L’avventura de Michelangelo Antonioni_1960
  • L’aventurier du Rio Grande/The wonderful country de Robert Parrish_1959
  • Soudain l’été dernier/Suddenly last summer de Joseph L. Mankiewicz_1959
  • Les maîtresses de Dracula/The brides of Dracula de Terence Fisher_1960
  • Le trou de Jacques Becker_1959
  • Le coup de l’escalier/Odds against tomorrow de Robert Wise_1959
  • Le sergent noir/Sergeant Rutledge de John Ford_1959

Le classique de la nouvelle vague que si vous n’aimez pas, et bien, allez … (pour connaître la suite, voyez le film)

  • A bout de souffle de Jean Luc Godard_1959

Les challengers

  • Nazarin de Luis Bunuel_1958
  • Traquenard/Party girl de Nicholas Ray_1958
  • La complainte du sentier/Pather panchali de Satyajit Ray_1955
  • La chute d’un caïd/The rise and fall of Legs Diamond de Budd Boetticher_1959
  • La garçonnière/The apartment de Billy Wilder_1960
  • Les corps sauvages/Look back in anger de Tony Richardson_1959
  • Les légions de Cléopâtre/Le legioni di Cleopatra de Vittorio Cottafavi_1959
  • Tirez sur le pianiste de François Truffaut_1960
  • Opération jupons/Operation petticoat de Blake Edwards_1959
  • Le testament d’Orphée de Jean Cocteau_1959
  • Le vent de la plaine/The unforgiven de John Huston_1959
  • La grande guerre/La grande guerra de Mario Monicelli_1959
  • La vérité de Henri-Georges Clouzot_1960
  • Les étrangleurs de Bombay/The stranglers of Bombay de Terence Fisher_1959
  • La nuit de tous les mystères/The house on haunted hill de William Castle_1958

Le film qui donne envie de se faire rôtir au soleil et de retomber amoureuse de… Maurice Ronet

  • Plein soleil de René Clément_1959

Les inédits qui depuis sont sortis

  • Contes cruels de la jeunesse/Seishun zankoku monogatari de Nagisa Oshima_1960
  • La servante/Hanyo de Kim Ki-Young_1960
  • Nuit et brouillard du Japon/Nihon no yoru to kir de Nagisa Oshima_1960
  • Fin d’automne/Akibiyori de Yasujirō Ozu_1960

Les garçons en jupette

  • La bataille de Marathon/La battaglia di Maratona de Mario Bava et Jacques Tourneur_1959
  • La vengeance d’Hercule/La vendetta di Ercole  de Vittorio Cottafavi_1960
  • Ben Hur de William Wyler_1959

Les « qui se laissent voir » selon l’humeur

  • Classe tous risques de Claude Sautet_1959
  • La fièvre monte à El Pao de Luis Buñuel_1959
  • La souris qui rugissait/The mouse that roared de Jack Arnold_1959
  • Le monstre immortel/Caltiki, il mostro immortale de Riccardo Freda_1959
  • Le rock du bagne/Jailhouse rock de Richard Thorpe_1957 [Elvis Ze pelvis]
  • Zazie dans le métro de Louis Malle_1960
  • Jamais le dimanche/Pote tin kyriaki de Jules Dassin_1959
  • Le bourreau du Nevada/The hangman de Michael Curtiz_1959
  • Les dents du diable/The savage innocents de Nicholas Ray_1959 [Anthony Quinn en esquimau. Bonheur !]
  • Alamo/The Alamo de John Wayne_1960 [Pour Richard Widmark]
  • Moderato Cantabile de Peter Brook_1960 [Bon, faut aimer la Duras]

La découverte tardive

  • Le sang du vampire/Blood of the Vampire de Henry Cass_1958 [Avec un acteur principal, Donald Wolfit, dont le visage est un ingrat croisement entre Bela Lugosi et Lon Chaney Jr et qui possède un jeu théâtral des plus outranciers. A découvrir]

Aisément oubliables

  • Le milliardaire/Let’s make love de George Cukor_1960 [Excepté le numéro de Marilyn en pull et collants noirs mais alors, Montand… No comment]
  • Et mourir de plaisir de Roger Vadim_1960
  • La proie des vautours/Never so few de John Sturges_1959
  • Le capitan de André Hunebelle_1960
  • Cargaison dangereuse/The wreck of the Mary Deare de Michael Anderson_1959
  • Coulez le Bismarck !/Sink the Bismarck ! de Lewis Gilbert_1959
  • Austerlitz de Abel Gance_1959
  • Quai du Point-du-Jour de Jean Faurez_1959
  • Cinq femmes marquées/Jovanka e le altre de Martin Ritt_1959
  • Le bal des adieux/Song without end de Charles Vidor et George Cukor [Dirk Bogarde en Franz Lizst forcément tourmenté. C’est injuste pour ses concurrents, mais ce biopic ténébreux remporta l’oscar de la musique cette année-là]

Les « à éviter »*

  • La chatte sort ses griffes de Henri Decoin_1959
  • Le baron de l’écluse de Jean Delannoy_1959
  • Les vieux de la vieille de Gilles Grangier_1960
  • Comment qu’elle est de Bernard Borderie_1960
  • Katia de Robert Siodmak_1959
  • Fortunat de Alex Joffé_1960
  • Les portes claquent de Jacques Poitrenaud_1960

* Je vais encore me faire taper, il n’y a que des films français

Le regret

  • L’Intendant Sansho/Sanshô dayû de Kenji Mizoguchi est désormais sur mes tablettes.
© DR/Encyclo-Ciné
© DR/Encyclo-Ciné

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début :

A suivre…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s