Retour vers le futur : Les 35 de 1957

1957 dans le viseur de Zoom Arrière.

Quand on ne peut aller au cinéma, restent les souvenirs.

Voici ceux de l’année 1957, soit 73 films vus sur les 497 répertoriés par Encyclo-ciné.

Si vous passez chez Zoom arrière, vous y lirez l’édito signé Vincent J., taulier d’Inisfree. Lui et ses compères y prouvent encore une fois qu’ils sont d’incurables romantiques.

© Bert E. Friedlob Productions, Daiei Studios, Universal International Pictures, Twentieth Century Fox Film Corporation, Harris-Kubrick Productions, Alianza Cinematográfica Española, Warner Bros, Sandrews, Norma Productions, Epic Productions, Hammer Film Productions,  Bryna Productions
© Bert E. Friedlob Productions, Daiei Studios, Universal International Pictures, Twentieth Century Fox, Harris-Kubrick Productions, Alianza Cinematográfica Española, Warner Bros, Sandrews, Norma Productions, Epic Productions, Hammer Film Productions, Bryna Productions

La douzaine magnifique

  • L’invraisemblable vérité/Beyond a reasonable doubt de Fritz Lang_1956
  • La rue de la honte/Akasen chitai de Kenji Mizoguchi_1956
  • Les amants crucifiés/Chikamatsu monogatari de Kenji Mizoguchi_1954
  • Ecrit sur du vent/Written on the wind de Douglas Sirk_1956
  • Dieu seul le sait/Heaven knows mister Allison de John Huston_1956 [Rien que pour les souvenirs de tourngage de Mitch et la fameuse perruque verte de Deborah]
  • L’ultime razzia/The killing de Stanley Kubrick_1956
  • La vie criminelle d’Archibald de la Cruz/Ensayo de un crimen de Luis Buñuel_1955
  • Le faux coupable/The wrong man de Alfred Hitchcock_1956
  • La nuit des forains/Gyklarnas afton de Ingmar Bergman_1953
  • Le grand chantage/Sweet smell of success de Alexander Mackendrick_1957
  • L’invaincu/Aparajito de Satyajit Ray_1956
  • Frankenstein s’est échappé/The curse of Frankenstein de Terence Fisher_1957

Hors compétition

  • Les sentiers de la gloire/Paths of glory de Stanley Kubrick_1957 [qui ne sortira qu’en 1975 en notre beau pays car comme chacun sait les autorités françaises ont les idées larges]

Les challengers

  • Le mariage est pour demain/Tennessee’s partner de Allan Dwan_1955
  • Le château des amants maudits/Beatrice Cenci de Riccardo Freda_1956
  • Nightfall de Jacques Tourneur_1957
  • Cote 465/Men in war de Anthony Mann_1956
  • L’aigle vole au soleil/The wings of eagles de John Ford_1956
  • Marqué par la haine/Somebody Up There Likes Me de Robert Wise_1956
  • Un homme dans la foule/A face in the crowd de Elia Kazan_1957
  • La vie passionnée de Vincent Van Gogh/Lust for life de Vincente Minnelli_1956
  • L’enfer des tropiques/ Fire down below de Robert Parrish_1956
  • Sainte Jeanne/Saint Joan de Otto Preminger [Parce que manquer de cramer son actrice néophyte pour que son jeu paraisse plus authentique vaut bien une étoile supplémentaire]

Le mélo de l’enfer

  • Elle et lui/An affair to remember de Leo McCarey_1957

Les fantastiques

  • Les vampires/I vampiri de Riccardo Freda_1956
  • L’homme qui rétrécit/The incredible shrinking man de Jack Arnold_1956
  • Godzilla/Gojira de Inoshiro Honda_1954
  • Planète interdite/Forbidden planet de Fred-McLeod Wilcox_1956 [Parce que Robbie le robot et que j’ai du mal à le revoir en gardant mon sérieux, la faute à ce brave Leslie]

La découverte tarh2e [mais ô combien plaisante]

  • Face au crime/Crime in the streets de Don Siegel_1956 [lors de la rétrospective Don Siegel au Festival Paris Cinéma 2011 avec un bien juvénile Cassavetes]

Les courts métrages

  • Les mistons de François Truffaut_1957
  • Tous les garçons s’appellent Patrick de Jean-Luc Godard_1957

Les westerns

  • Trois heures dix pour Yuma/Ten past three to Yuma de Delmer Daves_1957
  • Règlements de comptes à O.K. Corral/Gunfight at the O.K. Corral de John Sturges_1956
  • Sept Hommes à abattre/Seven men from now de Budd Boetticher_1956
  • Le roi et quatre reines/King and Four Queens de Raoul Walsh_1956 [Même si Clark est un poil trop « vieux beau »]
  • Le brigand bien-aimé/The true story of Jesse James de Nicholas Ray_1957
  • La loi de la prairie/ Tribute to a bad man de Robert Wise_1956
  • Dix hommes à abattre/Ten wanted men de Bruce Humberstone_1954
  • La première balle tue/The fastest gun alive de Russell Rouse_1956

Les « qu’il faut avoir vus »

  • Rendez-vous avec la peur/Curse of the demon de Jacques Tourneur_1957
  • Les espions de Henri-Georges Clouzot_1957
  • Ariane/Love in the afternoon de Billy Wilder_1957
  • La blonde et moi/The girl can’t help it de Frank Tashlin_1956
  • La femme modèle/Designing woman de Vincente Minnelli_1956
  • Les nuits de Cabiria/Le notti di Cabiria de Federico Fellini_1956
  • Un roi à New York/A king in New York de Charles Chaplin_1956
  • Géant/Giant de George Stevens_1956
  • Le tour du monde en quatre-vingt jours/Around the world in eighty days de Michael Anderson_1956

Les « qui se laissent voir »

  • Pot-Bouille de Julien Duvivier_1957
  • Drôle de frimousse/Funny face de Stanley Donen_1956
  • Blanches colombes et vilains messieurs/Guys and Dolls de Joseph L. Mankiewicz_1955
  • Derrière le miroir/Bigger than life de Nicholas Ray_1956
  • Les sorcières de Salem de Raymond Rouleau_1956
  • Le rouge est mis de Gilles Grangier_1957
  • Le soleil se lève aussi/The sun also rises de Henry King_1957

Les classiques mais que quand même, au bout de la 152e rediffusion, on s’emmerde un poil [et que le premier qui siffle à la lecture soit lynché sur place]

  • Le pont de la rivière Kwaï/The bridge on the river Kwai de David Lean_1957
  • Douze hommes en colère/Twelve angry men de Sidney Lumet_1956

Aisément oubliables

  • Les aventures d’Arsène Lupin de Jacques Becker_1956
  • Amère victoire/Bitter victory de Nicholas Ray_1957
  • Meurtre à Montmartre/Reproduction interdite de Gilles Grangier_1957
  • Typhon sur Nagasaki de Yves Ciampi_1956
  • Sait-on jamais ? de Roger Vadim_1956

En attendant Le crépuscule des dieux

  • Sissi de Ernst Marischka_1955
  • Sissi impératrice/Sissi, die junge Kaiserin de Ernst Marischka_1956
  • Les Jeunes années d’une reine/Mädchenjahre einer Königin de Ernst Marischka_1954

Les grotesques

  • Le roi et moi/The king and I de Walter Lang_1956
  • Le prince et la danseuse/The prince and the showgirl de Laurence Olivier_1957 [Laurence Olivier badin ? allons donc !]

Le prosélyte

  • La loi du seigneur/Friendly persuasion de William Wyler_1956

Les « A éviter »

  • Le triporteur de Jack Pinoteau_1957
  • Honoré de Marseille de Maurice Régamey_1956
  • Le cas du docteur Laurent de Jean-Paul Le Chanois_1956
  • Anastasia de Anatole Litvak_1956 [Parce que l’Ingrid cabotine à un point parfaitement insupportable]
  • Une parisienne de Michel Boisrond_1957 [Je suis parfaitement imperméable aux charmes de BB]

Le regret

Et je n’ai toujours pas vu Assoiffé/Pyaasa de Guru Dutt

A l’année prochaine !

© DR/Encyclo-ciné
© DR/Encyclo-ciné

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

2 responses to Retour vers le futur : Les 35 de 1957

  1. dasola says:

    Bonjour FredMJG, ah Robert Mitch face à Deborah Kerr dans le Huston c’est d’un érotisme! J’adore ce film. En revanche, le Becker, Arsène Lupin est un film très sympa avec un Lamoureux très bien: vu très récemment. Bonne journée.

    • FredMJG says:

      Bien le bonjour Dasola
      Le Becker a été vu dans ma prime jeunesse et je n’ai jamais été particulièrement fan de Robert Lamoureux. Bonne journée à toi aussi

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s