Retour vers le futur : Les 45 de 1956

1956 dans le viseur de Zoom Arrière.

Et nous voici déjà en 1956 (grande année, et pour cause ! dont le numéro 1 n’étonnera personne, je n’en doute guère) en compagnie de mes compères de Zoom arrière et c’est le taulier du Journal cinéma du dr Orlof qui s’est chargé de l’édito de l’année.

Selon les comptes d’ Encyclo-ciné, 470 films sont sortis cette année là sur les écrans français et je n’en ai vu que 69.

© Paul Gregory Productions, Warner Bros, Filmorsa, Twentieth Century Fox Film Corporation, The Associates & Aldrich Company, RKO Radio Pictures,  Bryna Productions, Gaumont, Titanus, Les Films Marceau, Lux Film, Films Metzger et Woog, Warner Bros
© Paul Gregory Productions, Warner Bros, Filmorsa, 20th Century Fox, The Associates & Aldrich Company, RKO Radio Pictures, Bryna Productions, Gaumont, Titanus, Les Films Marceau, Lux Film, Films Metzger et Woog, Warner Bros

LE film de l’année

  • La nuit du chasseur/The night of the hunter de Charles Laughton_1955

La dizaine prodigieuse

  • La prisonnière du désert/The searchers de John Ford _1956
  • Mr Arkadin/Dossier secret/Confidential report de Orson Welles_1955
  • Maison de bambou/House of bamboo de Samuel Fuller_1955
  • Attaque/Attack de Robert Aldrich_1956
  • La cinquième Victime/While the city sleeps de Fritz Lang_1956
  • La rivière de nos amours/The indian fighter de Andre De Toth_1955
  • Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson_1956
  • Il bidone de Federico Fellini_1955
  • Cela s’appelle l’aurore/Gli amanti di domani de Luis Buñuel_1955
  • Senso de Luchino Visconti_1953

La bizarrerie

  • La sorcière de André Michel_1955

Le classique

  • La fureur de vivre/Rebel without a cause de Nicholas Ray_1955

La série B découverte [sur le tard mais qui vaut son pesant]

  • Le crime ne paie pas/The big combo de Joseph-H. Lewis_1953

Les challengers

  • Tueurs de dames/The ladykillers de Alexander Mackendrick_1955
  • Les inconnus dans la ville/Violent saturday de Richard Fleischer_1955
  • Deux rouquines dans la bagarre/Slightly scarlet de Allan Dwan_1955
  • L’homme qui en savait trop/The man who knew too much de Alfred Hitchcock_1955
  • L’homme au bras d’or/The man with the golden arm de Otto Preminger_1955
  • La dernière chasse/ The last hunt de Richard Brooks_1955
  • Bob le flambeur de Jean-Pierre Melville_1955
  • Le mystère Picasso Henri-Georges Clouzot_1955
  • Brigadoon de Vincente Minnelli_1954
  • Voici le temps des assassins de Julien Duvivier
  • Bandido Caballero de Richard Fleischer_1956
  • Baby doll de Elia Kazan_1956
  • Richard III de Laurence Olivier_1955
  • Sourires d’une nuit d’été/Sommarnattens leende de Ingmar Bergman_1955
  • Les Implacables/The tall men de Raoul Walsh_1955
  • Sept ans de réflexion/The seven year itch de Billy Wilder_1955
  • Mais qui a tué Harry ?/The trouble with Harry de Alfred Hitchcock_1955
  • Moby Dick de John Huston_1956

Les fantastiques

  • Les survivants de l’infini/This island earth de Joseph Newman_1954
  • Le monstre/The Quatermass experiment de Val Guest_1955

Les court-métrages

  • Nuit et brouillard de Alain Resnais_1955
  • Le ballon rouge de Albert Lamorisse_1956

Quelques excellentes pelloches

  • Elena et les hommes de Jean Renoir_1955
  • La mort en ce jardin de Luis Buñuel_1956
  • Lifeboat de Alfred Hitchcock_1943
  • Le Monde du silence de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle_1955
  • Le témoin à abattre/Illegal de Lewis Allen_1955
  • La maison des otages/The desperate hours de William Wyler_1955
  • La mauvaise graine/The bad seed de Mervyn Le Roy_1956
  • Tarantula de Jack Arnold_1955
  • Des gens sans importance de Henri Verneuil_1955

Les « qui se laissent voir »

  • La reine de la prairie/Cattle queen of Montana de Allan Dwan_1954
  • Trapeze de Carol Reed_1956
  • Quentin Durward de Richard Thorpe_1955
  • La main au collet/To catch a thief de Alfred Hitchcock_1954
  • Condamné au silence/The court-martial of Billy Mitchell de Otto Preminger_1955
  • Si Paris nous était conté de Sacha Guitry_1955
  • La colline de l’adieu/Love is a many-splendored thing de Henry King_1955
  • La main gauche du seigneur/The left hand of God de Edward Dmytryk_1955

Le nanar de folie

  • Et Dieu créa la femme de Roger Vadim_1956 [Les jambes de Bardot, la baffe de Trintignant et Curd Jurgens en vieux beau. Un must !]

Les films qui passent souvent à la télé et sur lesquels nous éviterons d’épiloguer

  • Gervaise de René Clément_1955 [avec la torture lacrymale nommée Maria Schell]
  • La traversée de Paris de Claude Autant-Lara_1956 [depuis, j’apprécie plus trop les porcs]
  • Les aventures de Till l’Espiègle de Gérard Philipe et Joris Ivens_1956 [pour les bambins]
  • Michel Strogoff/Michele Strogoff de Carmine Gallone_1956 [avec un Curd Je-suis-partout Jurgens si mauvais qu’il en devient grandiose]
  • Notre-Dame de Paris de Jean Delannoy_1956 [Quinn cabotine mais c’est bien Cuny, l’inénarrable]
  • Arrêt d’autobus/Bus Stop de Joshua Logan_1956 [le plus insupportable film tourné par Marilyn et Don Murray est à cogner]

Les parfaitement oubliables

  • Revenge of the Creature/La revanche de la créature de Jack Arnold_1954 [La suite de trop… comme trop souvent]
  • Pain, amour, ainsi soit-il/Pane, amore e… de Dino Risi_1955 [Il était plus que temps que la série s’achève]
  • Davy Crockett, King of the Wild Frontier/Davy Crockett, roi des trappeurs de Norman Foster_1955 [dont on se souvient quasi uniquement du prénom ridicule de l’acteur principal, Fess Parker]
  • Diane de Poitiers/Diane de David Miller_1955

Le mélo de la mort que j’en pleure encore de rire

  • La mousson/The rains of Ranchipur de Jean Negulesco_1955 [Burton, ses yeux bleus, son make-up de chirurgien hindou…]

Les franchouillards

  • Papa, maman, ma femme et moi de Jean-Paul Le Chanois_1955
  • Cette sacrée gamine de Michel Boisrond_1955
  • Le couturier de ces dames de Jean Boyer_1956
  • Marie-Antoinette de Jean Delannoy_1955 [Avec Michele Qu’on-lui-coupe-la-tête Morgan]

Pas vu, mais « ce n’est pas une pub ordinaire »
*****

© DR/Encyclo-Ciné
© DR/Encyclo-Ciné

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

4 responses to Retour vers le futur : Les 45 de 1956

  1. misterloulou says:

    C’est bien calme par ici… J’espère que l’été est propice au repos et à la zen attitude.
    Bonne fête miss Fred et plein d’ondes positives pour toi!

    • FredMJG says:

      Merci pour les bonnes ondes. J’essaie de t’envoyer un message plus perso

  2. misterloulou says:

    En fait j’avais quelques heures d’avance, ne pensant pas pouvoir me connecter le 18. Mais il s’avère que si! Donc bonne fête again pile poil le bon jour cette fois! Happy summer et la bise du loup 😉

    • FredMJG says:

      Ah ah ah oui c’est ma fête en ce moment, d’ailleurs, tout 2013 est une fête (dont je me serais bien passée).
      T’envoie petit message mais merci pour tes bons vœux. Bises à toi

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s