Raffaello Matarazzo, prince du mélodrame à la Cinémathèque

© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

Oyez ! Oyez !

La Belgique a envahi Paris, et ce, jusqu’au 9 juillet, mais la Cinémathèque nous invite à partir pour quelques semaines à la rencontre d’un romain.

Bien que le nom de Raffaello Matarazzo soit certes moins connu que celui de son son acteur de prédilection — Amedeo Oeil-de-velours Nazzari —, ce n’est pas une raison pour bouder la rétrospective qui lui est offerte du 3 au 29 juillet, tandis que Bette Davis s’obstine à bitcher jusqu’au 4 août dans une salle adjacente. Avouons tout de même que la seule évocation de titres tels que L’esclave du péché, Le navire des filles perdues ou Qui est sans péché ? fait rêver.

Pour la petite histoire, Federico Fellini lui doit une fière chandelle puisque Raffaello Matarazzo invita Nino Rota à écrire la partition de son premier long métrage Treno popolare réalisé en 1933. Et gageons que les tenues d’Elsa Martinelli dans La fille de la rizière_1955 rappelleront à certains quelques souvenirs émus de Silvana Mangano dans Riz amer/Riso amaro de Giuseppe de Santis_1949.

A noter que jeudi 4 juillet, à la suite de la projection de Il birichino di papà, un dialogue s’instaurera entre Jean François Rauger, directeur de la programmation et Sergio Toffetti, historien du cinéma et conservateur à Turin de l’Archive Nationale du Cinéma d’Entreprise.

*******

• Rétrospective Raffaello Matarazzo •

du 3 au 29 juillet 2013

*******

© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

3 juillet 2013

  • Le navire des filles perdues/La nave delle donne maledette_1954 (photo)

4 juillet 2013

  • Il birichino di papà_1943 [+ Dialogue]

5 juillet 2013

  • Bannie du foyer/Tormento_1950
  • Le fils de personne/I figli di nessuno_1951
© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

6 juillet 2013

  • La fille de la rizière/La risaia_1955 (photo)
  • Littoria/L’Anonima Roylott_1933 [Documentaire]
  • La femme aux deux visages/L’angelo bianco_1954
  • Larmes d’amour/Torna !_1953 (photo d’ouverture)

7 juillet 2013

  • Le mensonge d’une mère/Catene_1949
  • Mussolinia di Sardegna_1933 [Documentaire]
  • Treno popolare_1933
  • Malinconico autunno_1958
  • Qui est sans pêché ?/Chi è senza peccato_1952

    © DR/Cinémathèque Française
    © DR/Cinémathèque Française

10 juillet 2013

  • Giorno di nozze_1942
  • Adultero lui, adultero lei_1963
  • Joe il rosso_936

11 juillet 2013

  • Amore mio_1964
  • L’avventura del piano di sopra_1941

13 juillet 2013

  • Cerasella_1959
  • Fumerie d’opium/La fumeria d’oppio_1947
  • Paolo e Francesca_1949 (photo)
  • Sono stato io !_1937
© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

14 juillet 2013

  • I terribili sette_1963
  • Lo sciopero dei milioni_1947
  • L’albergo degli assenti_1939

15 juillet 2013

  • Verdi/Giuseppe Verdi_1953
  • L’ultima violenza_1957 (photo)
  • Guai ai vinti !_1954

17 juillet 2013

  • Littoria/L’Anonima Roylott_1933 [Documentaire]
  • Giu il sipario_1940
  • L’esclave du péché/Schiava del peccato_1954
© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

18 juillet 2013

  • Bannie du foyer/Tormento_1950 (photo)
  • Le navire des filles perdues/La nave delle donne maledette_1954

19 juillet 2013

  • Malinconico autunno_1958
  • Qui est sans pêché ?/Chi è senza peccato_1952

20 juillet 2013

  • Giorno di nozze_1942
  • Il birichino di papa_1943
  • L’avventura del piano di sopra_1941
  • La femme aux deux visages/L’angelo bianco_1954
© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

21 juillet 2013

  • Le fils de personne/I figli di nessuno_1951 (photo)
  • Le mensonge d’une mère/Catene_1949
  • Larmes d’amour/Torna !_1953 (photo d’ouverture)
  • La fille de la rizière/La risaia_1955

22 juillet 2013

  • Mussolinia di Sardegna_1933 [Documentaire]
  • Treno popolare_1933
  • Cerasella_1959

24 juillet 2013

  • Amore mio_1964
  • L’intrusa_1955
  • Guai ai vinti !_1954

25 juillet 2013

  • L’ultima violenza_1957
  • Lo sciopero dei milioni_1947
© DR/Cinémathèque Française
© DR/Cinémathèque Française

26 juillet 2013

  • Fumerie d’opium/La fumeria d’oppio_1947
  • L’albergo degli assenti_1939

27 juillet 2013

  • Joe il rosso_1936
  • Giu il sipario_1940
  • Paolo e Francesca_1949
  • Sono stato io !_1937

28 juillet 2013

  • I terribili sette_1963
  • L’esclave du péché/Schiava del peccato_1954 (photo)
  • Verdi/Giuseppe Verdi_1953

29 juillet 2013

  • L’intrusa_1955
  • Adultero lui, adultero lei_1963

*****

A consulter : le calendrier des projections

2 responses to Raffaello Matarazzo, prince du mélodrame à la Cinémathèque

  1. FredMJG says:

    Pas vraiment, c’était du brouillon qui trainait et ce n’est pas parce que 2013 ne ressemble en rien à 2012 qu’il ne faut que j’aille dire aux gens qu’il y a des choses formidables un peu partout en cette belle ville que je me mets à détester brusquement

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s