Retour vers le futur : les 34 de 1953

1953 dans le viseur de Zoom Arrière. 57 films vus sur les 584 sortis en 1953 [Source : Encyclo-ciné] et le western ne s’est jamais aussi bien porté…

N’oubliez pas de passer chez Zoom arrière [dont je projette sournoisement de bouleverser bientôt la rigueur du classement], où l’édito est signé cette année par le taulier de Nightswimming, que je remercie ici de son Doo-doo-doo-doo-doo-doo / I’m singing in the rain puisqu’il a grêlé sur Paris le jour de sa publication. Thank you Doudou, donc !

La quinzaine magnifique

  • Un si doux visage/Angel face de Otto Preminger_1952
  • La captive aux yeux clairs/The big sky de Howard Hawks_1952
  • Règlement de comptes/The big heat de Fritz Lang_1953
  • L’appât/The naked spur de Anthony Mann_1952
  • Le carrosse d’or de Jean Renoir_1952
  • Les indomptables/The lusty men de Nicholas Ray_1952
  • Les ensorcelés/The bad and the beautiful de Vincente Minnelli_1952
  • Chantons sous la pluie/Singin’ in the rain de Gene Kelly et Stanley Donen_1952
  • L’ange des maudits/Rancho Notorious de Fritz Lang_1952
  • Madame de de Max Ophüls_1953
  • Le voyage de la peur/The hitch-hiker de Ida Lupino_1953
  • L’homme au masque de cire/House of wax de André De Toth_1953
  • Le salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot_1952
  • Chérie je me sens rajeunir/Monkey business de Howard Hawks_1952
  • Le corsaire rouge/The crimson pirate de Robert Siodmak_1952

La bizarrerie [à ne pas rater]

  • Le renne blanc/Valkoinen peura de Erik Blomberg_1952

Le classique

  •  Europe 51/Europa 51 de Roberto Rossellini_1951

Les excellentes pelloches

  • His kind of woman de John Farrow_1951 [Mitchum + Russell + Price, est-il besoin d’en rajouter ?]
  • L’énigme du Chicago-Express/The narrow margin de Richard Fleischer_1952
  • Convoi de femmes/Westward the women de William-A. Wellman_1951
  • La loi du silence/I confess de Alfred Hitchcock_1952
  • Colonel Blimp/The life and death of Colonel Blimp de Emeric Pressburger et Michael Powell_1942
  • Bas les masques/Deadline USA de Richard Brooks_1952
  • Ça commence à Vera Cruz/The big steal de Don Siegel_1949
  • Scaramouche de George Sidney_1952
  • Au-delà du Missouri/Across the wide Missouri de William A. Wellman_1951
  • Niagara de Henry Hathaway_1952
  • Thérèse Raquin de Marcel Carné_1953
  • Viva Zapata de Elia Kazan_1951
  • Troublez-moi ce soir/Don’t bother to knock de Roy Ward Baker_1952
  • Le relais de l’or maudit/Hangman’s knot de Roy Huggins_1952
  • Barbe-Noire le pirate/Blackbeard the pirate de Raoul Walsh_1952

Le court-métrage

  • Les statues meurent aussi de Chris Marker et Alain Resnais_1953

La découverte tardive [mais ô combien plaisante]

  • Le quatrième homme/Kansas City confidential de Phil Karlson
_1952 [avec un Lee Van Cleef juvénile en bad guy sournois, un délice]

Les franches rigolades

  •  Quo Vadis de Mervyn Le Roy_1951 [Pour Peter Ustinov/Néron, ses larmes de croco et son lacrymatoire]
  • Jules César de Joseph L. Mankiewicz_1953 [Pour Marlon en jupette et James Mason en fili ingrat]

Pourquoi pas ?

  • Les trois mousquetaires de André Hunebelle_1953 [parce que je ne peux pas résister à Georges Marchal]
  • La mission du commandant Lex/Springfield rifle de Andre De Toth_1952
  • Le prisonnier de Zenda/The prisonner of Zenda de Richard Thorpe_1952
  • Le monde lui appartient/The world in his arms de Raoul Walsh_1952
  • L’homme des vallées perdues/Shane de George Stevens_1952
  • La lune était bleue/The moon is blue de Otto Preminger_1952
  • Stalag 17 de Billy Wilder_1952
  • Bienvenue monsieur Marshall/Bienvenido míster Marshall de Luis Garcia Berlanga_1952

A la rigueur

  • Lucrèce Borgia de Christian-Jaque_1952 [surtout si vous avez envie de rigoler]
  • Moulin-Rouge de John Huston_1952 [même punition que précédemment]
  • Sous le plus grand chapiteau du monde/The greatest show on earth de Cecil B. De Mille_1952
  • Manon des sources de Marcel Pagnol_1952
  • Les neiges du Kilimandjaro/The snows of Kilimandjaro d’Henry King_1952 [parce qu’il n’y a pas Jean-Pierre Darroussin et que Pascal Danel n’y chante pas]

Parfaitement oubliables

  • Hans Christian Andersen et la danseuse/Hans Christian Andersen de Charles Vidor_1952
  • Le retour de Don Camillo de Julien Duvivier_1952
  • Koenigsmark de Solange Térac_1952
  • Dortoir des grandes de Henri Decoin_1953
  • Les orgueilleux de Yves Allégret_1953
  • La môme vert-de-gris de Bernard Borderie_1952
  • La tunique/The robe de Henry Koster_1953
  • Un caprice de Caroline Chérie de Jean Devaivre_1953

Le film que bon bref bof

[Oui ! je préfère Etaix et Linder, n’en déplaise à la fine équipe de Zoom arrière qui va sans nul doute comploter un lynchage en règle]

  •  Les vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati_1951

A l’année prochaine !

A suivre…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.