LA BLONDE AUX SEINS NUS de Manuel Pradal

Sur les berges de l’ennui.

Que les érotomanes se rassurent. Certes, le titre du dernier opus de Manuel Pradal fait écho à la toile d’Edouard Manet vite découpée bien emballée par le jeune héros du film mais Vahina Giocante — en faillible gardienne des lieux kidnappée derechef — ne cache rien de sa superbe anatomie dans des scènes de bain et de sexe aussi nombreuses qu’inutiles, cherchant sans doute sous cet attrayant vernis à masquer la vacuité d’un scénario prenant l’eau de toutes parts.

Deux frères bientôt orphelins vivent en autarcie sur une péniche dont ils espèrent hériter. La première scène, d’un goût douteux, est explicite : l’aîné (Nicolas Duvauchelle qui ne se renouvelle guère avec ce rôle de voyou au cœur tendre) partage tout avec le cadet (la révélation Steve Le Roi qui fait preuve d’un vrai tempérament en interprétant un adolescent à l’orée de son indépendance sexuelle) qu’il embarque dans une fumeuse histoire de vol de tableau pour des gangsters d’opérette.

Passe encore le larcin parfaitement rocambolesque du fameux Manet exposé au Musée d’Orsay si une comédie débridée ou un thriller énervé s’en était échappé. Las. Cette fuite en péniche des frangins encombrés d’un chef d’œuvre invendable et de la jeune femme — définie sur le champ en termes exquis — qu’ils ont enlevée ne fait qu’accumuler des poncifs au rythme de dialogues affligeants. L’artificialité est reine et l’ennui s’installe insensiblement au gré des rencontres.

Du reste, les deux acteurs principaux peinent à incarner des personnages sans profondeur aucune et cette pauvrette de Vahina Giocante frôle souvent le ridicule, encombrée d’une sensualité dont elle semble ne savoir que faire.

Les autres protagonistes (un vieux couple vivant sur les berges, un duo de gangsters bêtes et méchants) n’ont guère plus de chance d’exister dans cette histoire qui ne paraît avoir été tournée que pour exalter la beauté de la belle. Seul, Jacques Spiesser, en père navré de l’inconsciente, apporte un minimum d’épaisseur à son apparition.

Et si l’on songe à d’autres river movies où dérivaient les passions amoureuses, la simple évocation de la fureur poétique d’Au voleur de Sarah Leonor sorti l’année passée suffit à définitivement envoyer La blonde aux seins nus par le fond.

La blonde aux seins nus de Manuel Pradal_2010
avec Vahina Giocante, Nicolas Duvauchelle, Steve Le Roi, Caroline Raynaud, Paul Schmidt, Jacques Spiesser, Christian Bouillette, Mireille Franchino, Jo Prestia et Sacha Bourdo

8 responses to LA BLONDE AUX SEINS NUS de Manuel Pradal

  1. Phil Siné says:

    eh ben j'avais déjà lu des trucs pas terribles sur le film, tu confirmes donc… je zappe, malgré duvauchelle ! 🙂

  2. FredMJG says:

    ToPhilSiné: Et bien si tu aimes les courbes de Vahina ce film peut éventuellement faire ton bonheur…
    Ici le Duvauchelle se fait voler la vedette par un gamin de 12 ans !!

  3. osmany says:

    Les seins de Vahina GGiocante excusent l'absence de scenario 🙂 !! Non ? ps : c'est joli par ici. J'aime bien le pied de note qui renvoie vers d'autres contenus

  4. ah ça sentait le moisi, le film faussement libre mais inlassablement enfermé sur les rails du film auteurisant (je caricature volontairement). Le peu de charme qui semblait se dégager de Vahina Giocante dans la BA est vite retombé quand (sur écran large je crois) je l'ai entendu parlé de ses égéries féminines. Aucun style, une monotonie suffisante dans la voix. De toute façon la majorité de ses idoles ne me correspondaient pas.

  5. FredMJG says:

    ToAlex: J'essaie dans la mesure du possible (matraquage de BA de blockbuster dans les cinémas en lieu et place d'un court métrage par exemple) de ne plus rien lire ni écouter sur les films que je souhaite voir. Je picore ensuite dans les mags et sur les blogs…
    Quelle déception ! Le titre m'a induite en erreur. Nous sommes malheureusement bien loin du charme bucolique du Déjeuner sur l'herbe de Renoir…

  6. FredMJG says:

    ToDasola: Le beau temps étant revenu, il y a de meilleures façons de passer 1H40 mais il ne s'agit que d'un avis très personnel.
    Excellentes vacances à toi !

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s