Retour vers le futur : Les 56 de 1998

1998 dans le viseur de Zoom Arrière.

128 films vus, voire subis, sur les 464 sorties répertoriées par Encyclo-ciné.

L’équipe prenant de plus en plus de liberté quant au rendu mensuel des copies, c’est Edouard, le fondateur de Zoom arrière, qui s’attable à l’édito 1998 et en profite pour disserter sur sa troisième passion ; la seconde étant la revue Positif à laquelle il a consacré un livre, L’esprit Positif. N’hésitez pas à passer sur le site et à y aller de votre top 10 dans les commentaires.

Ici, « The Dude » Lebowski dépasse Jackie Brown d’un haussement d’épaules.

La seizaine fantastique

  • The Big Lebowski de Joel Coen_1997
  • Jackie Brown de Quentin Tarantino_1997
  • Love Is the Devil/Love Is the Devil : Study for a Portrait of Francis Bacon de John Maybury_1998
  • L’Impitoyable Lune de miel/I Married a Strange Person! de Bill Plympton_1997
  • Les Fleurs de Shanghai/Hai shan hua fr de Hou Hsiao-hsien_1998
  • Velvet Goldmine de Todd Haynes_1998
  • Claire Dolan de Lodge Kerrigan_1998
  • Festen de Thomas Vinterberg_1998
  • Boogie Nights de Paul-Thomas Anderson_1997
  • Chat noir, chat blanc/Crna macka, beli macor de Emir Kusturica_1997
  • Crumb de Terry Zwigoff_1994
  • Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot_1998
  • Le Général/The General de John Boorman_1998
  • Insomnia de Erik Skjoldbjaerg_1997
  • Las Vegas parano/Fear and Loathing in Las Vegas de Terry Gilliam_1997
  • Ouvre les yeux/Abre los ojos de Alejandro Amenábar_1997
© Bandai Media Department

L’inédit

  • Violent Cop/Sono otoko kyobo ni tsuki de Takeshi Kitano_1989
© Arte

Le film monstre

  • The Kingdom II/Riget 2 de Lars von Trier & Morten Arnfred_1997-98

Les challengers

  • Snake Eyes de Brian de Palma_1998
  • Vampires de John Carpenter_1997
  • La Prisonnière espagnole/The Spanish Prisoner de David Mamet_1997
  • Starship Troopers de Paul Verhoeven _1997
  • The End of Violence de Wim Wenders_1997
  • Ice Storm/The Ice Storm de Ang Lee_1997
  • Small Soldiers de Joe Dante_1997
  • I Want You de Michael Winterbottom_1998
  • The Truman Show de Peter Weir_1998
  • Sue perdue dans Manhattan/Sue de Amos Kollek_1997
  • La Vie rêvée des anges de Erick Zonka_1997
  • Bienvenue à Gattaca/Gattaca de Andrew Niccol_1997
  • Dark City de Alex Proyas_1998
  • Il faut sauver le soldat Ryan/ Saving Private Ryan de Steven Spielberg_1997
  • Kissed de Lynne Stopkewich_1997
  • Minuit dans le jardin du bien et du mal/Midnight in the Garden of Good and Evil de Clint Eastwood_1997
  • Secret défense de Jacques Rivette_1997
  • Hammam/Il bagno turco de Ferzan Ozpetek_1997
  • Ceux qui m’aiment prendront le train de Patrice Chéreau_1997
  • Déjà mort de Olivier Dahan_1997
  • Le Témoin du mal/Fallen de Gregory Hoblit
  • Gadjo dilo de Tony Gatlif_1997
  • Face de Antonia Bird_1997
  • Le Veilleur de nuit/ Nightwatch de Ole Bornedal_1997
  • A vendre de Laetitia Masson_1997
  • My Name Is Joe de Ken Loach_1997
  • Alice et Martin de André Téchiné_1998

La comédie musicale (formidable)

  • Jeanne et le garçon formidable de Olivier Ducastel & Jacques Martineau_1997
© HBO Films

La découverte tardive

  • The Second Civil War de Joe Dante_1998

La torture [Allons-nous vraiment au cinéma pour souffrir ?]

  • Funny Games de Michael Haneke_1997

Les comédies

  • Comme elle respire de Pierre Salvadori_1997
  • Mary à tout prix/ There’s Something about Mary de Peter Farrelly Bobby Farrelly_1998
  • Le Poulpe de Guillaume Nicloux_1997
  • Harry dans tous ses états/Deconstructing Harry de Woody Allen_1997
  • Pour le pire et pour le meilleur/As Good As It Gets de James-L. Brooks_1997
  • Les idiots/Idioterne de Lars von Trier_1998
© Lions Gate Films

Cœurs pas trop bien accrochés, s’abstenir

  • Sick/Sick, the Life and Death of Bob Flanagan, Supermasochist de Kirby Dick_1996

Le film qui donne envie de brailler du Céline Dion [en faisant le con à la proue d’un bateau]

  • Titanic de James Cameron_1997

A boire et à manger [Et on peut se laisser tenter]

  • Hors d’atteinte/Out of Sight de Steven Soderbergh_1998
  • Le Plaisir et ses petits tracas de Nicolas Boukhrief_1997
  • Lulu on the Bridge de Paul Auster_1998
  • Scream 2 de Wes Craven_1997
  • Zonzon de Laurent Bouhnik_1998
  • L’Associé du Diable/The Devil’s Advocate de Taylor Hackford_1997
  • L’Ennui de Cédric Kahn_1998
  • Marie Baie des anges de Manuel Pradal_1997
  • L’Idéaliste/The Rainmaker de Francis-Ford Coppola_1997
  • Will Hunting/Good Will Hunting de Gus Van Sant_1997
  • La méthode Zero/Zero Effect de Jake Kasdan_1998
  • Réactions en chaîne/The Trigger Effect de David Koepp_1996
  • The Gingerbread Man de Robert Altman_1997
  • The X Files, le film/The X Files de Rob Bowman_1998
  • Des hommes d’influence/Wag the Dog de Barry Levinson_1997
  • Primary Colors de Mike Nichols_1997
  • Arnaques, crimes et botanique/Lock, Stock and Two Smoking Barrels de Guy Ritchie_1998
  • Les Seigneurs de Harlem/Hoodlum de Bill Duke_1997
  • Blade de Stephen Norrington_1998
  • L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux/The Horse Whisperer de Robert Redford_1998
  • Le Suspect idéal/Liar de Jonas & Joshua Pate_1997
  • Sexcrimes/Wild Things de John McNaughton_1998
  • L’Enjeu/Desperate Measures de Barbet Schroeder_1997
  • Du venin dans les veines/Hush de Jonathan Darby_1997

Le film qui tient en une réplique, c’est juste ?

  • Le Dîner de cons de Francis Veber_1997

Parfaitement oubliables

  • Sitcom de François Ozon_1997
  • Place Vendôme de Nicole Garcia_1997
  • In and Out de Frank Oz_1997
  • Le Masque de Zorro/The Mask of Zorro de Martin Campbell_1998
  • Mad City de Costa-Gavras_1997
  • U-Turn de Oliver Stone_1997
  • Couvre-Feu/The Siege de Edward Zwick_1998
  • La Cité des anges/City of Angels de Brad Silberling_1998
  • Six Jours, sept nuits/Six Days, Seven Nights de Ivan Reitman_1998
  • Rencontre avec Joe Black/Meet Joe Black de Martin Brest_1998
  • L’Homme au masque de fer/The Man in the Iron Mask de Randall Wallace_1997
  • Lolita de Adrian Lyne_1997
  • Black Dog de Kevin Hooks_1997
  • Les Kidnappeurs de Graham Guit_1998

Les comédies pas spécialement drôles

  • Excess Baggage de Marco Brambilla_1996
  • Serial Lover de James Huth_1997
  • Michael Kael contre la World News Company de Christophe Smith_1997
  • Taxi de Gérard Pirès_1997
Viggo Mortensen, la seule bonne raison de regarder les deux premières bobines de A perfect murder, remake pâlichon du Crime était presque parfait © Warner Bros.

Les polars plus ou moins mous

  • Meurtre parfait/A Perfect Murder de Andrew Davis_1998
  • L’Heure magique/Twilight de Robert Benton_1998
  • Fear de James Foley_1996
  • L’Arme fatale 4/Lethal Weapon 4 de Richard Donner_1997
  • La Dernière Preuve/Shadow of Doubt de Randal Kleiser_1997
  • Un tueur pour cible/The Replacement Killers de Antoine Fuqua_1997
  • US Marshals de Stuart Baird_1997
  • Code Mercury/Mercury Rising de Harold Becker_1997
  • Pluie d’enfer/Hard Rain de Mikael Salomon_1997
  • La Piste du tueur/Switchback de Jeb Stuart_1997

Les horreurs

  • Halloween vingt ans après/Halloween H20 : Twenty Years After de Steve Miner_1998
  • La Mutante 2/Species II de Peter Medak_1998
  • Souviens-toi l’été dernier/I Know What You Did Last Summer de Jim Gillespie_1997
  • Le Loup-garou de Paris/An American Werewolf in Paris de Anthony Waller_1997
  • Le Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà/Event Horizon de Paul Anderson_1997

Les catastrophes

  • Postman de Kevin Costner_1997
  • Deep Impact de Mimi Leder_1997
  • Armageddon de Michael Bay_1997

Plutôt non

  • Chapeau melon et bottes de cuir/The Avengers de Jeremiah Chechik_1997
  • Négociateur/The Negotiator de F. Gary Gray_1998
  • Sphère de Barry Levinson_1997
  • Firelight de William Nicholson_1997
  • Un cri dans l’océan/Deep Rising de Stephen Sommers_1996
  • Paparazzi de Alain Berberian_1997
  • Le Chacal/The Jackal de Michael Caton-Jones_1997
  • A couteaux tirés/The Edge de Lee Tamahori_1997
  • Red Corner de Jon Avnet_1997
  • Breaking Up de Robert Greenwald_1997
  • Ronin de John Frankenheimer_1998

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

Enregistrer

2 responses to Retour vers le futur : Les 56 de 1998

  1. Vincent says:

    je t’avoue ici mon plaisir (coupable ? ) pour « Un cri dans l’océan » qui m’avait beaucoup plus à sa sortie et que je revois toujours avec ce même plaisir très série B, comme d’ailleurs « La momie » du même Sommers. son équipe de bras cassés me plait beaucoup et il y a cette actrice que j’aime, la belle Famke Janssen, classe dans sa robe de gala. et puis la musique de Goldsmith emballe bien le tout.
    Pour contrebalancer, j’ai un souvenir pénible du Gilliam vu à Cannes et que je n’ai jamais eu le courage de revoir.

    • FredMJG says:

      Je reconnais bien là ton goût pour les belles plantes brunes et athlétiques (outre les rousses incendiaires). Famke est bien souvent supérieure aux films dans lesquels elle tourne.
      PS. Pour le Gilliam, j’avoue. 1/ Je ne l’ai jamais revu 2/ J’avais fumer une petite cigarette qui fait rire avant la séance avec les potes ^^ A jeun, je crois que jamais je n’aurais osé

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s