Retour vers le futur : Les 32 de 1964

© Elstree Distributors, Columbia Pictures Corporation, Revue Studios, Ciné-Alliance, Film Duemila, Palladium Film, Emmepi Cinematografica, Warner Bros., Toho Company, MGM, Panda Societa per L'Industria Cinematografica, Argyle Enterprises, Svensk Filmindustri, Compagnia Cinematografica Champion & Toho Film (Eiga) Co. Ltd.
© Elstree Distributors, Columbia Pictures, Revue Studios, Ciné-Alliance, Film Duemila, Palladium Film, Emmepi Cinematografica, Warner Bros., Toho, MGM, Panda Societa per L’Industria Cinematografica, Argyle Enterprises, Svensk Filmindustri, Compagnia Cinematografica Champion & Toho Film (Eiga) Co. Ltd.

1964 dans le viseur de Zoom Arrière.

Ah ah ah ! Voici venu quelque peu le temps de la discorde avec la fine équipe de Zoom arrière1964 est pour moi l’année de la folie du Servant (et du couple Dirk Bogarde/James Fox… Gah ! *bave*) et du Dr Folamour alors que tous ces garçons n’ont d’yeux que pour la future grande Catherine du cinéma français.

Bah ! C’est le jeu et comme je ne comprends strictement rien à la manière de compter du taulier, il ne sert à rien de s’enflammer. Je les aurai un jour, je les aurai.

Un bel édito signé du taulier d’Inisfree est à lire sur le site. Et n’hésitez pas à y laisser en commentaires votre propre top 10. Je suis belle joueuse, étoilez le Demy mais n’oubliez pas Bava, Losey, Kubrick ou Dreyer.

Quoiqu’il en soit, il y a eu cette année là, 454 films qui sont sortis sur les écrans d’après Encyclo-Ciné (67 films au compteur en ce qui me concerne) et quelques très beaux inédits dont nous avons pu depuis profiter.

La quinzaine magnifique

  • The servant de Joseph Losey_1963
  • Docteur Folamour/Dr Strangelove or How I learned to stop worrying and love the bomb de Stanley Kubrick_1963
  • A bout portant/The killers de Don Siegel_1964
  • Le journal d’une femme de chambre de Luis Buñuel_1963
  • Le désert rouge/Il deserto rosso de Michelangelo Antonioni_1964
  • Gertrud de Carl-Theodor Dreyer_1964
  • Six femmes pour l’assassin/Sei donne per l’assassino de Mario Bava_1964
  • Les cheyennes/Cheyenne autumn de John Ford_1963
  • La forteresse cachée/Kakushi toride no san-akunin de Akira Kurosawa_1958
  • La nuit de l’iguane/The night of the iguana de John Huston_1964
  • Le spectre du professeur Hichcock/Lo spettro de Riccardo Freda_1963
  • La maison du diable/The haunting de Robert Wise_1963
  • Le silence/Tystnaden de Ingmar Bergman_1962
  • Le mari de la femme à barbe/La donna scimmia de Marco Ferreri_1963
  • La femme des sables/Suna no onna de Hiroshi Teshigahara_1964

Les challengers

  • Bande à part de Jean-Luc Godard_1964
  • Zoulou/Zulu de Cyril Endfield_1963
  • La peau douce de François Truffaut_1963
  • La grande frousse de Jean-Pierre Mocky_1964
  • Jason et les Argonautes/Jason and the Argonauts de Don Chaffey_1962
  • Les monstres/I mostri de Dino Risi_1963
  • La fille qui en savait trop/La ragazza che sapeva troppo de Mario Bava_1962
  • Les barbouzes de Georges Lautner_1964

Les « grands films malades »

  • Pas de printemps pour Marnie/Marnie de Alfred Hitchcock_1964
  • Freud, passions secrètes/Freud de John Huston_1962

La découverte tardive [mais ô combien fascinante. Hello Marcello !]

  • L’assassin/L’assassino de Elio Petri_1961

Le court-métrage

  • Le puits et le pendule d’Alexandre Astruc_1964

Les inédits

  • Désir meurtrier/Akai satsui de Shohei Imamura
  • Passion/Manji de Yasuzo Masumura
  • Fleur pâle/Kawaita hana de Masahiro Shinoda
  • Signes particuliers : néant/Rysopis de Jerzy Skolimowski
  • La gorgone/The gorgon de Terence Fisher

Le film de la discorde [oui, lapidez-moi, je lui préfère les Demoiselles]

  • Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy_1963

L’aventure, c’est l’aventure

  • La revanche du sicilien/Johnny Cool de William Asher_1963
  • Bons baisers de Russie/From Russia with love de Terence Young_1963
  • Séduite et abandonnée/Sedotta e abbandonata de Pietro Germi_1963
  • Paranoïaque/Paranoiac de Freddie Francis_1961
  • L’homme de Rio de Philippe de Broca_1963
  • La panthère rose/The pink panther de Blake Edwards_1963
  • Topkapi de Jules Dassin_1963
  • La chute de la maison Usher/The house of Usher de Roger Corman_1960
  • Week-End à Zuydcoote de Henri Verneuil_1964
  • Hier, aujourd’hui et demain/Ieri, oggi, domani de Vittorio De Sica_1963
  • Le train/The train de John Frankenheimer_1963
  • Mariage à l’italienne/Matrimonio all’italiana de Vittorio De Sica_1964

Le classique

  • My fair lady de George Cukor_1964

Les increvables

  • Angélique, marquise des anges de Bernard Borderie_1964
  • Fantômas de André Hunebelle_1964

A boire et à manger [et parfois, on peut même en rigoler]

  • Le fils de Spartacus/l figlio di Spartacus de Sergio Corbucci_1962
  • Les félins de René Clément_1963
  • Le grand McLintock/McLintock de Andrew-V. McLaglen_1963
  • Le monocle rit jaune de Georges Lautner_1964
  • Sept jours en mai/Seven days in may de John Frankenheimer_1964
  • Le baiser du vampire/The kiss of the vampire de Don Sharp_1962
  • La tulipe noire de Christian-Jaque_1963
  • La chute de l’empire romain/The fall of the roman empire de Anthony Mann_1963
  • Cent mille dollars au soleil de Henri Verneuil_1963
  • Le gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault_1964
  • Madame croque-maris/What a way to go de John Lee-Thompson_1964
  • Le tigre aime la chair fraîche de Claude Chabrol_1964
  • Meurtre au galop/Murder at the gallop de George Pollock_1963

Le nanar de la mort

  • Maciste contre Zorro/Zorro contro Maciste de Umberto Lenzi_1962
Non, Pierrot, ne t’inquiète pas, on ne t'a pas reconnu ! Pierre Brice dans Maciste contre Zorro © Romana Film
Non, Pierrot, ne t’inquiète pas, on ne t’a pas reconnu ! Pierre Brice dans Maciste contre Zorro © Romana Film

Non !

  • Les amitiés particulières de Jean Delannoy_1964 [J’ai déjà dit que je ne supportais pas M. Delannoy ? Mais Didier Haudepin est bien charmant et très joli à regarder]
  • Une souris chez les hommes/Un drôle de caïd de Jacques Poitrenaud_1964
  • La révolte des indiens apaches/Winnetou I de Harald Reinl_1963
  • Faites sauter la banque de Jean Girault_1963
  • La ronde de Roger Vadim_1963

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s