Retour vers le futur : les 32 de 1964

Dirk Bogarde & James Fox dans The servant de Joseph Losey © Les Acacias

L’an 1964 dans le viseur de Zoom Arrière. Ha ha ha ! Voici venu quelque peu le temps de la discorde avec la fine équipe de Zoom arrière

1964 est pour moi l’année de la folie du Servant (et du couple Dirk Bogarde/James Fox… Gah ! *bave*) et du Dr Folamour alors que tous ces garçons n’ont d’yeux que pour la future grande Catherine du cinéma français.

Bah ! C’est le jeu et comme je ne comprends strictement rien à la manière de compter du taulier, il ne sert à rien de s’enflammer. Je les aurai un jour, je les aurai.

Un bel édito signé du taulier d’Inisfree est à lire sur le site. Et n’hésitez pas à y laisser en commentaires votre propre top 10. Je suis belle joueuse, étoilez le Demy mais n’oubliez pas Bava, Losey, Kubrick ou Dreyer.

Quoiqu’il en soit, il y a eu cette année là, 454 films qui sont sortis sur les écrans d’après Encyclo-Ciné (67 films au compteur en ce qui me concerne) et quelques très beaux inédits dont nous avons pu depuis profiter.

La quinzaine magnifique

  • The servant de Joseph Losey_1963
  • Docteur Folamour/Dr Strangelove or How I learned to stop worrying and love the bomb de Stanley Kubrick_1963
  • A bout portant/The killers de Don Siegel_1964
  • Le journal d’une femme de chambre de Luis Buñuel_1963
  • Le désert rouge/Il deserto rosso de Michelangelo Antonioni_1964
  • Gertrud de Carl-Theodor Dreyer_1964
  • Six femmes pour l’assassin/Sei donne per l’assassino de Mario Bava_1964
  • Les cheyennes/Cheyenne autumn de John Ford_1963
  • La forteresse cachée/Kakushi toride no san-akunin de Akira Kurosawa_1958
  • La nuit de l’iguane/The night of the iguana de John Huston_1964
  • Le spectre du professeur Hichcock/Lo spettro de Riccardo Freda_1963
  • La maison du diable/The haunting de Robert Wise_1963
  • Le silence/Tystnaden de Ingmar Bergman_1962
  • Le mari de la femme à barbe/La donna scimmia de Marco Ferreri_1963
  • La femme des sables/Suna no onna de Hiroshi Teshigahara_1964

Les challengers

  • Bande à part de Jean-Luc Godard_1964
  • Zoulou/Zulu de Cyril Endfield_1963
  • La peau douce de François Truffaut_1963
  • La grande frousse de Jean-Pierre Mocky_1964
  • Jason et les Argonautes/Jason and the Argonauts de Don Chaffey_1962
  • Les monstres/I mostri de Dino Risi_1963
  • La fille qui en savait trop/La ragazza che sapeva troppo de Mario Bava_1962
  • Les barbouzes de Georges Lautner_1964

Les « grands films malades »

  • Pas de printemps pour Marnie/Marnie de Alfred Hitchcock_1964
  • Freud, passions secrètes/Freud de John Huston_1962

La découverte tardive [mais ô combien fascinante. Hello Marcello !]

  • L’assassin/L’assassino de Elio Petri_1961

Le court-métrage

  • Le puits et le pendule d’Alexandre Astruc_1964

Les inédits

  • Désir meurtrier/Akai satsui de Shohei Imamura
  • Passion/Manji de Yasuzo Masumura
  • Fleur pâle/Kawaita hana de Masahiro Shinoda
  • Signes particuliers : néant/Rysopis de Jerzy Skolimowski
  • La gorgone/The gorgon de Terence Fisher

Le film de la discorde [oui, lapidez-moi, je lui préfère les Demoiselles]

  • Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy_1963

L’aventure, c’est l’aventure

  • La revanche du sicilien/Johnny Cool de William Asher_1963
  • Bons baisers de Russie/From Russia with love de Terence Young_1963
  • Séduite et abandonnée/Sedotta e abbandonata de Pietro Germi_1963
  • Paranoïaque/Paranoiac de Freddie Francis_1961
  • L’homme de Rio de Philippe de Broca_1963
  • La panthère rose/The pink panther de Blake Edwards_1963
  • Topkapi de Jules Dassin_1963
  • La chute de la maison Usher/The house of Usher de Roger Corman_1960
  • Week-End à Zuydcoote de Henri Verneuil_1964
  • Hier, aujourd’hui et demain/Ieri, oggi, domani de Vittorio De Sica_1963
  • Le train/The train de John Frankenheimer_1963
  • Mariage à l’italienne/Matrimonio all’italiana de Vittorio De Sica_1964

Le classique

  • My fair lady de George Cukor_1964

Les increvables

  • Angélique, marquise des anges de Bernard Borderie_1964
  • Fantômas de André Hunebelle_1964

A boire et à manger [et parfois, on peut même en rigoler]

  • Le fils de Spartacus/l figlio di Spartacus de Sergio Corbucci_1962
  • Les félins de René Clément_1963
  • Le grand McLintock/McLintock de Andrew-V. McLaglen_1963
  • Le monocle rit jaune de Georges Lautner_1964
  • Sept jours en mai/Seven days in may de John Frankenheimer_1964
  • Le baiser du vampire/The kiss of the vampire de Don Sharp_1962
  • La tulipe noire de Christian-Jaque_1963
  • La chute de l’empire romain/The fall of the roman empire de Anthony Mann_1963
  • Cent mille dollars au soleil de Henri Verneuil_1963
  • Le gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault_1964
  • Madame croque-maris/What a way to go de John Lee-Thompson_1964
  • Le tigre aime la chair fraîche de Claude Chabrol_1964
  • Meurtre au galop/Murder at the gallop de George Pollock_1963
Non, Pierrot, ne t’inquiète pas, on ne t'a pas reconnu ! Pierre Brice dans Maciste contre Zorro © Romana Film
Non, Pierrot, ne t’inquiète pas, on ne t’a pas reconnu ! Pierre Brice dans Maciste contre Zorro de Umberto Lenzi © Romana Film

Le nanar de la mort

  • Maciste contre Zorro/Zorro contro Maciste de Umberto Lenzi_1962

Non !

  • Les amitiés particulières de Jean Delannoy_1964 [J’ai déjà dit que je ne supportais pas M. Delannoy ? Mais Didier Haudepin est bien charmant et très joli à regarder]
  • Une souris chez les hommes/Un drôle de caïd de Jacques Poitrenaud_1964
  • La révolte des indiens apaches/Winnetou I de Harald Reinl_1963
  • Faites sauter la banque de Jean Girault_1963
  • La ronde de Roger Vadim_1963

A l’année prochaine !

Si vous avez raté le début parce que vous dormez depuis 1945 : rendez-vous sur la page des Tops

A suivre…