Retour vers le futur : les 29 de 1961

Lucyna Winnika dans Mère Jeanne des Anges de Jerzy Kawalerowicz © Athos Films

L’an 1961 dans le viseur de Zoom Arrière. C’est l’année où j’ai décidé d’arriver et franchement, ce serait à refaire, je demanderais plutôt à naître sous la plume d’un scénariste plutôt que de me confronter à la triste réalité.

Je n’ai vu de cette année que 69 films sur les 413 sortis selon Encyclo-Ciné et c’est Jean-Luc L. du Ciné Club de Caen également débarqué sur terre en 1961 qui signe l’édito de Zoom arrière.

La dizaine magnifique

  • Mère Jeanne des Anges/Matka Joanna od Aniolow de Jerzy Kawalerowicz_1960
  • Rocco et ses frères/Rocco e suoi fratelli de Luchino Visconti_1960
  • Les bas-fonds new-yorkais/Underworld USA de Samuel Fuller_1960
  • Le masque du démon/La maschera del demonio de Mario Bava_1960
  • Shadows de John Cassavetes_1959
  • Les désaxés/The misfits de John Huston_1960
  • Le port de la drogue/Pickup on south street de Samuel Fuller_1953
  • La vengeance aux deux visages/One-eyed Jacks de Marlon Brando_1960
  • Le bel Antonio/Il bell’Antonio de Mauro Bolognini_1959
  • L’île nue/Hadaka no shima de Kaneto Shindo_1960

Le film où nous avons appris que nous étions tous des Spartacus en puissance [et  viva la muerte !]

  • Spartacus de Stanley Kubrick et Anthony Mann_1960

Les Kurosawa

  • Le chien enragé/Norainu de Akira Kurosawa_1949
  • Le garde du corps/Yojimbo de Akira Kurosawa_1961 [Inédit]

Les challengers

  • Le diabolique Docteur Mabuse/Die tausend Augen des Doktor Mabuse de Fritz Lang_1960
  • La fontaine d’Aréthuse/La soif/Törst de Ingmar Bergman_1949
  • La victime/Victim de Basil Dearden_1961
  • Samedi soir, dimanche matin/Saturday night and sunday morning de Karel Reisz_1960
  • L’homme à la peau de serpent/The fugitive kind de Sidney Lumet_1959
  • Celui par qui le scandale arrive/Home from the hill de Vincente Minnelli_1959
  • Le bossu de Rome/Il gobbo de Carlo Lizzani_1960
  • Le testament du docteur Cordelier de Jean Renoir_1959
  • Exodus de Otto Preminger_1960
  • Elmer Gantry, le charlatan/Elmer Gantry de Richard Brooks_1960
  • Les adolescentes/I dolci inganni de Alberto Lattuada_1960
  • La nuit/La notte de Michelangelo Antonioni_1960

Le classique et la voix de Delphine Seyrig [et sa beauté, et son talent, et son élégance, et sa classe, etc etc]

  • L’année dernière à Marienbad de Alain Resnais_1960

Les fantastiques

  • La nuit du loup-garou/The curse of the werewolf de Terence Fisher_1961
  • Le cirque des horreurs/Circus of horrors de Sidney Hayers_1960
  • La machine à explorer le temps/The time machine de George Pal_1960
  • La révolte des poupées/Attack of the puppet people de Bert Gordon_1958
  • Le masque/The bat de Crane Wilbur_1959

Les Belmondo

  • La Ciociara de Vittorio De Sica_1960
  • La Viaccia de Mauro Bolognini_1960
  • Léon Morin, prêtre de Jean-Pierre Melville_1961 [Bébel en soutane, on a le droit de rire]
  • Un nommé La Rocca de Jean Becker_1961

Les westerns

  • Les deux cavaliers/Two rode together de John Ford_1961
  • Les sept mercenaires/The magnificent seven de John Sturges_1960
  • Les rôdeurs de la plaine/Flaming star de Don Siegel_1960
  • Le grand Sam/North to Alaska de Henry Hathaway_1960

Les « qui se laissent voir » selon l’humeur du jour

  • Une femme est une femme de Jean Luc Godard_1960
  • Pleins feux sur l’assassin de Georges Franju_1960
  • Le colosse de Rhodes/Il colosso di Rodi de Sergio Leone_1960
  • Les garçons/La notte brava de Mauro Bolognini_1959
  • Esther et le roi/Esther and the king de Raoul Walsh et Mario Bava_1960
  • Jugement à Nuremberg/Judgment at Nuremberg de Stanley Kramer_1961
  • Les canons de Navarone/The guns of Navarone de John Lee Thompson_1961
  • La vénus au vison/Butterfield eight de Daniel Mann_1960 [Une rareté, qui valut un oscar à Liz Taylor qui l’aurait mérité pour des films bien plus inspirés]
  • L’inconnu de Las Vegas/Ocean’s eleven de Lewis Milestone_1960
  • Le monocle noir de Georges Lautner_1961
  • Le capitaine Fracasse de Pierre Gaspard-Huit_1960

Ceux dont trop de passages télévisuels ont tué l’intérêt

  • Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière_1960
  • Le cave se rebiffe de Gilles Grangier_1961
  • Le comte de Monte-Cristo de Claude Autant-Lara_1961
  • Les trois mousquetaires de Bernard Borderie_1961
  • Le président de Henri Verneuil_1960
  • Aimez-vous Brahms ?/Goodbye Again de Anatole Litvak_1961
  • Le Cid/El Cid de Anthony Mann_1960
  • Le jeu de la vérité de Robert Hossein_1961

Aisément oubliables

  • La proie pour l’ombre de Alexandre Astruc_1960
  • Quelle joie de vivre ! de René Clément_1960
  • La révolte des esclaves/La rivolta degli schiavi de Nunzio Malasomma_1960
  • Le miracle des loups de André Hunebelle_1960
  • La belle américaine de Robert Dhéry_1961
  • Les amours célèbres de Michel Boisrond_1961

Le Disney de l’année

  • Les 101 Dalmatiens/101 dalmatians de Wolfgang Reitherman, Hamilton Luske et Clyde Geronimi_1961

On peut passer son tour

  • Don Camillo Monseigneur ! de Carmine Gallone_1961
  • Le triomphe de Michel Strogoff/Il trionfo di Michele Strogoff de Victor Tourjansky_1961
  • La princesse de Clèves de Jean Delannoy_1960
  • Tintin et le mystère de la toison d’or de Jean-Jacques Vierne_1961

Le retard qu’il me faut rattraper

  • Lola de Jacques Demy_1961
  • Le héros sacrilège/Shin heike monogatari de Kenji Mizoguchi_1955

A suivre…