Etre [ou ne pas être] dans le bain : la création

Kanako Higuchi et Takeshi Kitano dans Achille et la tortue/Akiresu to kame de Takeshi Kitano_2009 © Océan Films

Masichu — Un Kitano loufoque et poignant à la fois — aimerait tant être un peintre reconnu qu’il est prêt à tout pour répondre aux desiderata du monde de lard et du cochon qui le mène en bateau depuis qu’il se pique de transfigurer la vie en créations picturales aussi diverses que saugrenues.

Il en gâche son existence, met en péril son bonheur, perd sa fille et entraîne momentanément son épouse dans sa folie créative, intransigeant monomaniaque à la poursuite chimérique de l’œuvre qui le rendra enfin célèbre et ad hoc, croit-il, avec les goûts de son époque.

Entre action painting, frénésies clownesques et masques mortuaires, il procède tantôt à de délirantes expériences, descendant en apnée au fond… de sa baignoire, persuadé que l’inspiration qui en jaillira lui permettra d’affleurer enfin à la quintessence du génie artistique.

A suivre…