Etre [ou ne pas être] dans le bain. L’élémentaire

Robert Stephens, Colin Blakely et Irene Handl dans The private life of Sherlock Holmes de Billy Wilder_1970

Il aura été insinué tout, et jusqu’au n’importe quoi, au sujet des étranges rapports qu’entretient Sherlock Holmes avec le brave mais parfois équivoque docteur Watson ou sa logeuse, Mrs Hudson.

S’il arrive à ce cerveau ambulant de laisser tomber pipe, seringue ou violon pour quelques ablutions en public, ce diable de Billy Wilder — dans le bien nommé La vie privée de Sherlock Holmes — ne put s’empêcher de révéler quelques secrets de famille et de soulever le voile sur ses préférences sexuelles…

Car Sherlock en définitive est un homme comme un autre ; qu’une superbe créature en tenue d’Eve fasse son apparition et il est fort à parier qu’il en perde les sens et la raison.

© United Artists

A suivre…

Envie de comparer salles d’eau, menus accessoires et grande lessive ? Rendez vous donc sur la page Des baignoires et des hommes.

10 responses to Etre [ou ne pas être] dans le bain. L’élémentaire

  1. Ran says:

    Il faut vraiment que j'arrête de consulter des blogs après la sieste car, en voyant, la photo, j'ai cru que c'était Jean Poiret (que j'aime beaucoup mais pas au point qu'il appartienne à mes fantasmes) alors que c'était ce brave Sherlock (que j'aime également beaucoup mais pareil) chez ce vieux Billy (que j'aime aussi – décidément, j'aime tout le monde aujourd'hui – mais encore et toujours pareil) dans une scène que j'avais complètement oubliée.

  2. FredMJG says:

    ToRan: Tu aimes tout le monde ? mmmmmm c'est le moment d'aller te recoucher non ? 🙂
    PS. Ce film est grandiose, encore plus que The Seven-Per-Cent Solution qui n'est pourtant pas piqué des hannetons non plus

  3. Ran says:

    Effectivement, je ne vais pas tarder à aller me recoucher. Mais, non, je n'aime pas tout le monde. C'est d'ailleurs pour ça que j'aime bien Wilder. Parce qu'il est misanthrope. Élémentaire, mon cher…

  4. FredMJG says:

    ToRan: Ouf ! tu me rassures… Je trouve suspect les gens plein d'amour pour leurs prochains alors qu'il est si aisé de haïr l'humanité ^^

  5. FredMJG says:

    ToVincent: La bonne ! comme vous y allez avec le petit personnel. Mrs Hudson est la gouvernante de la maison CQFD si elle n'était pas là ce serait un beau bordel et Sherlock aurait cassé sa pipe depuis un bail 😉

  6. FredMJG says:

    ToFoxy: Et moi donc ! Remarque bien que Basil Rathbone avait beaucoup d'allure… je tairais le sentiment qui m'a envahie lorsque j'ai vu le machin de Guy Ritchie !

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks

  1. […] ** Pour Mario Bava dans Le corps et le fouet/La frusta e il corpo_1963 *** Pour Billy Wilder dans La vie privée de Sherlock Holmes/The private life of Sherlock Holmes_1970 **** Pour Richard Lester dans Les 3 mousquetaires/The three musketeers_1973 & On […]