[Rétrospective 2018/5] Le tableau étoilé des films de mai par la #TeamTopMensuel

Takara Kogawa dans Takara, la nuit où j'ai nagé de Damien Manivel & Kohei Igarashi © Shellac

Pluie d’étoiles sur quelques sorties de mai. 74 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné et certains membres (dont nous tairons les noms par discrétion) de la #TeamTopMensuel ne se sont pas déplacés en salle ce mois-ci. Le climat défectueux en est certainement la cause, n’en doutons pas. Puisque c’est à cause du temps pourri que ce post arrive si tardivement #alibi.

Mai, c’est aussi et surtout le festival de Cannes et Waterloo morne plaine dans les restes du monde. Les sorties intéressantes semblent réduites à leur portion congrue et pourtant… C’est le moment d’aller enfin profiter du cinéma français et de ses expériences parfois fofolles (coucou Cornélius !), assurément revigorantes.

Profitons-en pour signaler que Senses n’est pas « la première série-cinéma » mais un film de 5h17, également connu sous le titre de Happy hour — et lauréat d’un soleil d’or ex-aequo avec un remarquable documentaire au dernier festival Kinotayo — qui perd beaucoup à être saucissonné en trois parties à durée parfaitement arbitraire. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un Max Linder à côté de chez eux qui leur propose de s’offrir l’intégrale de l’œuvre de Ryusuke Hamaguchi, essayez de voir le film en enchaînant les séances.

*****

  • Le film du mois : l’extravagant et délicieux Takara, la nuit où j’ai nagé de Damien Manivel & Kohei Igarashi
  • Challenger : Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré
  • L’expérience : Senses de Ryusuke Hamaguchi
  • Livre du mois : Puisque c’est le mois cannois et que la Quinzaine des réalisateurs y fête sa 50e édition — et la der des der pour son délégué général, Edouard Waintrop —, rien de tel que de se plonger dans quelques souvenirs d’un temps qui ne reviendra plus, soit La quinzaine des réalisateurs. Les jeunes années 1967-1975 de Bruno Icher. Pour les inconditionnels, vous pouvez également vous immerger dans Le dictionnaire amoureux du Festival de Cannes signé Gilles Jacob et/ou Sélection officielle. Journal de Thierry Fremaux.
© FredMJG/Editions Riveneuve/Forum des Images

*****

Blogs de la #TeamTopMensuel (à consommer sans modération)

NB. Envie de faire partie de l’équipe et de partager vos goûts ? N’hésitez pas à vous faire connaître, dans les commentaires ou envoyez vos étoiles sur lesnuitsduchasseurdefilms@gmail.com

Pour mémoire. Système de notation : ***** > Susceptible d’entrer dans le top 2018 ; **** > Toutes affaires cessantes ; *** > Assurément ; ** > Plutôt ; * > A la rigueur ; ° > Pas la peine.

Chandleyr ** **
Dasola **** ***
Édouard
Emmanuel ****
Félix Rémi
Foxart * ***
FredMJG *** **** ***** ****
Nolan
Oriane *****
Orlof
Pierre ** ***(*) **(*)
Princecranoir
Sandra
Timothée
Valérie *
Vincent
Chandleyr ***
Dasola **
Édouard
Emmanuel *
Félix Rémi
Foxart **** ****(*) ***
FredMJG ***(*) **** ****(*)
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre ° **(*) *(*) **** **
Princecranoir
Sandra **(*) **(*)
Timothée
Valérie ****
Vincent **
Chandleyr **
Dasola
Édouard
Emmanuel *** ° **
Félix Rémi
Foxart ***
FredMJG *** *** * **(*)
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre ***(*) **(*) **** **
Princecranoir
Sandra **
Timothée
Valérie ***
Vincent
Chandleyr **
Dasola ***
Édouard
Emmanuel ***
Félix Rémi
Foxart *****
FredMJG ***(*) **(*)
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre * ** ° **(*)
Princecranoir
Sandra ***(*)
Timothée
Valérie
Vincent
*
Chandleyr °
Dasola *** ****
Édouard
Emmanuel ° **
Félix Rémi
Foxart °
FredMJG ***
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre *** **(*) (*) **(*) *
Princecranoir
Sandra ***(*)
Timothée
Valérie
Vincent
Chandleyr * *
Dasola
Édouard
Emmanuel ° ****
Félix Rémi
Foxart * ***(*) (*) °
FredMJG
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre * °
Princecranoir
Sandra
Timothée
Valérie
Vincent
Chandleyr
Dasola
Édouard
Emmanuel
Félix Rémi
Foxart *
FredMJG
Nolan
Oriane
Orlof
Pierre
Princecranoir
Sandra
Timothée
Valérie
Vincent

*****

31 films notés : Rampage/Hors de contrôle de Brad Peyton_2018 ; La Révolution silencieuse/Das schweigende Klassenzimmer de Lars Kraume_2018 ; Senses/Happî Awâ de Ryusuke Hamaguchi_2015 ; Takara, la nuit où j’ai nagé de Damien Manivel & Kohei Igarashi_2018 ; Daphné de Peter Mackie Burns_2016 ; Cornélius, le meunier hurlant de Yann Le Quellec_2017 ; Les Anges portent du blanc/Jia nian hua de Vivian Qu_2017 ; Everybody knows/Todos lo saben de Asghar Farhadi_2018 ; Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré_2017 ; Deadpool 2 de David Leitch_2018 ; Manhattan stories/Person to Person de Dustin Guy Defa_2017 ; Corpo Elétrico de Marcelo Caetano_2017 ; Retour à Bollène de Saïd Hamich_2017 ; L’Homme qui tua Don Quichotte/The Man Who Killed Don Quixote de Terry Gilliam_2018 ; Solo: A Star Wars Story de Ron Howard_2018 ; Gueule d’ange de Vanessa Filho _2018 ; Manifesto de Julian Rosefeldt _2018 ; Mutafukaz de Shoujirou Nishimi & Guillaume Renard _2017 ; Otages à Entebbe/7 Days In Entebbe de José Padilha_2018 ; Opération Beyrouth/Beirut de Brad Anderson_2017 ; Death wish de Eli Roth_2018 ; Une année polaire de Samuel Collardey_2017 ; En guerre de Stéphane Brisé_2018 ; Hotel Salvation de Shubhashish Bhutiani_2018 ; Comme des rois de Xabi Molia_2017 ; Los adioses de Natalia Beristain Egurrola_2017 ; Action ou vérité/Truth or Dare de Jeff Wadlow _2018 ; Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête de Ilan Klipper_2017 ; Monsieur Je-sais-tout de François Prévôt-Leygonie & Stephan Archinard_2017 ; Demi-sœurs de Saphia Azzeddine & François-Régis Jeanne_2017 ; La fête des mères de Marie-Castille Mention-Schaar_2017

A suivre