Le non-top de 2013 [et une dernière minute]

Comme il existe des non-anniversaires, il y a cette année — qui avait pourtant débuté sous d’excellents auspices grâce à la première édition du FFAST — un non-top qui s’explique aisément, quelques aléas de la vie m’ayant empêché d’aller au cinéma une bonne moitié de cette chiennerie de saloperie de daube de 2013.

Suivent donc, par ordre d’apparition dans les salles, quelques films qui auront marqué mes premiers mois de 2013 durant lesquels je ne me doutais guère que la peur d’Abraracourcix s’insinuerait dans ma réalité.

Mais ayant à nouveau hanté les salles obscures en ce dernier week-end de 2013 et, lors, ma maigrichonne moisson cinéma s’achevant sur une damnée folie furieuse, nul doute que le nouveau millésime sera meilleur, à tous points de vue (croisons névrotiquement nos doigts cinéphiliques).

*****

© Jour2Fete
© Jour2Fete

Aujourd’hui d’Alain Gomis

© Metropolitan FilmExport
© Metropolitan FilmExport

The master de Paul Thomas Anderson

© Eurozoom
© Eurozoom

Ultimo Elvis/El último Elvis de Armando Bo

© Rezo Films
© Rezo Films

Blancanieves de Pablo Berger

© Epicentre Films
© Epicentre Films

La demora de Rodrigo Plà

© Mars Distribution
© Mars Distribution

Spring breakers de Harmony Korine

© Wild Bunch
© Wild Bunch Distribution

Mystery de Lou Ye

© StudioCanal
© StudioCanal

The place beyond the pines de Derek Cianfrance

© A3 Distribution
© A3 Distribution

Alps de Yorgos Lanthimos

© Independencia Distribution
© Independencia Distribution

Los salvajes de Alejandro Fadel

© Eurozoom
© Eurozoom

Stories we tell de Sarah Polley

© Wild Side Films / Le Pacte
© Wild Side Films / Le Pacte

Berberian Sound Studio de Peter Strickland

© Jour2Fete
© Jour2Fete

La playa/La playa D.C. de Juan Andrés Arango Garcia

© Happiness Distribution
© Happiness Distribution

Paradis : Espoir/Paradies: Hoffnung [loin devant Amour/Paradies: Liebe et Foi/Paradies: Glaube] de Ulrich Seidl

© Le Pacte
© Le Pacte

La séquence pré-générique de Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas

© Wild Side Films / Le Pacte
© Wild Side Films / Le Pacte

Only god forgives de Nicolas Winding Refn

©  Wild Side Films / Le Pacte
© Wild Side Films / Le Pacte

Magic magic de Sebastián Silva

© Version originale / Condor
© Version originale / Condor

Shokuzai de Kiyoshi Kurosawa

© Les Films du Losange
© Les Films du Losange

L’inconnu du lac de Alain Guiraudie

© Ad Vitam
© Ad Vitam

A touch of sin de Jia Zhang-ke
[avec la réplique de l’année qui flingue dans tous les sens du terme : Je te tue avec mon argent, prononcé par un trou du cul qui a oublié, aveuglé par le mépris, que le fait d’être riche ne le rendait pas immortel et donc guère imperméable à l’attaque revancharde de l’humiliée qu’il soufflette gaillardement d’une liasse de billets]

*****

Dernière minute
*****

Rémi et Félix, les comparses d’Il a osé préparant un bilan top/flop de leurs complices en blogosphère (et de leurs lecteurs, n’hésitez donc pas à envoyer vos propres listes à l’adresse suivante : ilaose.leblog@gmail.com) m’ayant enjointe à leur donner un petit classement, je rajoute donc ci-dessous mes préférences (et mes excuses par avance à tous ceux que j’ai laissés sur le bas-côté) et mes cauchemars (que je préfère généralement oublier).

La danza de la realidad © Pathé Distribution
La danza de la realidad © Pathé Distribution

Top

  1. A touch of sin de Jia Zhang-ke
  2. Shokuzai de Kiyoshi Kurosawa
  3. Aujourd’hui d’Alain Gomis
  4. The master de Paul Thomas Anderson
  5. Stories we tell de Sarah Polley
  6. La danza de la realidad de Alejandro Jodorowsky [vue le 1/01/14, l’année va être fantastique]
  7. Only god forgives de Nicolas Winding Refn
  8. Berberian Sound Studio de Peter Strickland
  9. Paradis, la trilogie de Ulrich Seidl [avec dans l’ordre Espoir, Amour et Foi]
  10. Spring breakers de Harmony Korine

Flop [du pire au presque supportable… surtout rapport au pire]

  1. Just the wind de Bence Fliegauf
  2. Hansel et Gretel de Tommy Wirkola
  3. Maniac de Franck Khalfoun
  4. Hitchcock de Sacha Gervasi
  5. Dead man down de Niels Aeden Oplev
  6. Mobius de Eric Rochant
  7. Oblivion de Joseph Kosinski
  8. Trance de Danny Boyle

Je devrais d’ailleurs ajouter à cette liste le Die hard 5 rappelé par le flop de Nolan, moitié de De son cœur le vampire, mais en toute honnêteté, je l’ai déjà oublié.

18 responses to Le non-top de 2013 [et une dernière minute]

  1. foxart4 says:

    Un non top bien plus bandant que la plupart des Tops…
    Je n’en ai hélas pas vu la moitié mais rattrapage imminent pour Shokusai et L’inconnu du lac…
    Berberian Sound studio en commun… So far 😉

    • FredMJG says:

      Arf ! je peux toujours compter sur toi ma biche pour les encouragements 🙂 Beaucoup je le crains ne sont pas sortis en province.
      Et j’ai abandonné l’idée de rattraper quoi que ce soit.
      Belle continuation cinématographique à toi

      • foxart4 says:

        Tout ou presque est accessible en province… Il faut encore se bouger pour y aller… Et faire vite…
        Comme toi, je crois que je n’ai jamais vu aussi peu de film que cette année au ciné….
        Heureusement il me reste les BR, les DVD, les chaines ciné (les 6 ou 7 Shokuzai en ce moment sur Ciné+) et, chhhhhut… le Net 😉
        Qui offre tout de même le grand intérêt de permettre de voir AUSSI des films qui ne sortent JAMAIS en france, pas même en DVD et parfois à peine en festival…

        A ce jour, je ne comprends d’ailleurs toujours pas comme l’Indonésien méga-gore et super déjanté Macabre (Darah) peut rester depuis tant d’année totalement inédit chez nous…
        Ou, dans un autre style, le très beau Here, de Braden King, même pas dispo en DVD zone 1…. Merci à Sundance TV de l’avoir diffusé…

        • FredMJG says:

          Oui mais toi c »est parce que tu vis sur Facebook que tu as du mal à te bouger 🙂
          Bon, je n’ai pas la télévision. Et me manquera toujours la taille de l’écran même si j’ai un petit projo pour les DVDs.
          Mais rien ne vaut la salle (même si Los salvajos est sorti à la sauvette dans une des pires du Reflet Médicis. Ils ont fait le plein, c’est ce qui compte avant tout (tiens, le même jour, dans leur grande salle passait Djeca (intéressant par ailleurs), avec déjà bien moins de monde. Moralité le Mexique fait plus envie que les orphelins des guerres de l’ex-Yougoslavie).

          • foxart4 says:

            1/ Je ne vis pas sur FB…
            2/ En effet, c’est toujours mieux en salle mais d’une part, encore faut il réussir à y aller et ça n’est pas FB qui me paralyse…
            C’est toujours déplaisant de devoir expliquer aux gens ce qu’est une dépression, le temps infini qu’elle dure et l’impuissance à faire mille chose, y compris des choses qu’on adore…
            C’est épuisant que les gens ne comprennent pas ça et prennent ça pour de la feignasserie et la préférence du virtuel…
            FB est un des liens que j’ai encore avec le réel… le monde autour de mon nombril…
            Et si tu savais ce que le cinéma me manque…
            Mais bon, t’as sans doute raison, il y a les vraies maladies et il y a la dépression…

            Et pour les films qui ne sortent pas en salle, ou qui ne sortent même pas en DVD…

            • FredMJG says:

              Je te narguais ma choute.
              Je sais ce que c’est que de se dire bouge ton boule et va au ciné (ou même juste, fais le tour du paté de maisons pour prendre l’air). Ça fait six mois que j’essaie. Et là je te réponds de mon plumard.
              Bisous de ton âme sœur en bipolarité (mais je grimace beaucoup moins que Claire dans Homeland ^^)
              PS Mais tant que tu as envie de voir des films alors tu n’es pas perdu pour la cinéphilie 🙂

            • foxart4 says:

              Ok…
              Pardonnée…
              Le tour du paté de maison, je commence à réapprendre à le faire… Comme d’aller acheter mon Mad Movies ou mon Ecran fantastique au tabac du coin…
              Mais le ciné, ça implique plus de choses, transports en commun, humeur du jour, horaires, VO, 3D… Bref… le dernier que j’ai vu au cinéma en prime c’est Blue Jasmine et j’ai mis huit jours à m’en remettre et j’ai du en parler à mon psy lol

            • FredMJG says:

              Tu devrais commencer à me cerner depuis le temps…
              En causant psy, va falloir qu’au mien je lui raconte que le premier film que j’ai vu au ciné depuis six mois c’est À touch of sin et que moi aussi, comme le héros, j’irai bien abattre tous ceux qui me pourrissent la vie depuis des années 😀

  2. Vincent says:

    Bah, moi j’ai terminé l’année avec « Casse-tête chinois » 🙂 Ton non- top est impressionnant je n’en ai vu aucun, même pas le Guiraudie que je vais rattraper en DVD, et sauf le dernier que j’ai pu voir à Cannes et qui est du costaud. Bonnes denrières heures de 2013 !

    • FredMJG says:

      Si ça peut te consoler j’ai pas vu les 9/10ème de 90% des tops que je vois passer deci delà (et de voir les mêmes titres partout me donne encore moins envie de les rattraper dit la fille pas contrariante pour deux cents) 🙂 Ouais A touch of sin était le seul film qui me faisait VRAIMENT envie et j’ai pas regretté, sacrebleu ! Même que je me suis dit qu’il fallait que je m’offre un canif 🙂

  3. Je réalise tous les films de cette satanée année 2013 que tu qualifies si bien (et encore c’est un euphémisme) que je n’ai pas vus (et que je pourrai voir quand je serai de retour à Paris ou quand mon cinéma -puis-je même lui donner ce nom?- de province passera autre chose que des films d’animation et des films uniquement en VF ! Du coup, on n’en a pas un en commun. Je te souhaite une année 2014 la plus douce possible et surtout infiniment plus que la précédente.

    • FredMJG says:

      Ma chère Sandra, je suis compatible avec tous les amoureux(ses) du cinéma, qu’on se le dise.
      Souhaitons nous en chœur que la vie ne nous sépare plus de l’écran 🙂
      Excellente année à toi

    • FredMJG says:

      Ai-je jamais prétendu le contraire ?
      Il est même en pôle position pour le petit top demandé par les garçons d’Il à osé 🙂

      • nolan says:

        T’as pas dit le contraire mais tu as plus insisté sur le fait que tu préférais les tops en commentaires du mien et sur la médiocrité de Grandmaster. Du coup, c’était pas évident que tu portes A Touch of Sin aussi haut que moi.

        • FredMJG says:

          Arf zut j’ai pas fait de comm’ sur ton top mais la faute est à l’humour délirant de tes lecteurs 🙂 Mes neurones s’épuisent vite ces temps derniers.
          Pour The grandmaster, ce n’est pas un film médiocre loin de là mais je regrette 1/ que le biopic prenne le pas sur l’aventure cinématographique 2/ que le troisième larron soit sacrifié (au biopic justement dont je me fous royalement). Ou sinon, en comm, j’aurais pu parler du train le plus long du monde ^^ Mais c’est beau bien entendu, mais c’est bancal.

          • nolan says:

            C’est vrai qu’on se demande bien ce qui passe avec la Lame. Et une fois que le train a démarré, c’est vrai quil est très long et qu’on se demande bien d’où viennent toutes ces rames.
            Autant ce dernier point ne me gêne pas du tout, autant l’aventure de la Lame peut susciter quelques interrogations. En effet ses scènes de combat sont impressionnantes mais son parcours reste flou et son personnage trop unidimensionnel. Pourtant, pourtant, ça ne m’a pas gâché mon plaisir. Je ne me l’explique pas complètement …
            Merci pour la citation de dernière minute 🙂

            • FredMJG says:

              Ah mais j’adore la scène du train. Mais je regrette qu’on ne voit pas plus la Lame qui est fascinant (et joli garçon qui plus est ce qui n’aurait point gâté mon plaisir ^^).
              Maintenant, tu ne vas pas t’excuser d’avoir pris plaisir au film ; après tout, le principal est là.
              Et, de nada. J’ai bien ri, ça méritait bien RT

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s