REQUIEM POUR UNE TUEUSE de Jérome Le Gris

Le coup de la cymbale.

Lucrèce est une implacable tueuse de classe internationale et à l’imagination débordante quand il s’agit d’échafauder d’ahurissants crimes censés être parfaits. Il est permis de rire de bon cœur (notamment lorsque « la spécialiste » manque de décimer par erreur tout le casting masculin) et de lui proposer éventuellement d’abattre son coiffeur.

Lucrèce, c’est Mélanie Laurent qui semble ne pas avoir saisi qu’elle jouait dans une comédie débridée. La meilleure preuve ? Le film débute par ses vocalises — tous ceux qui ont eu l’occasion de voir le dernier clip de la belle ont déjà le sourire aux lèvres — en compagnie du toujours mutin Jean Claude Dreyfus travesti en maître de chant.

Hors donc, et ce jusqu’au générique de fin, titillés bien malgré nous par une envie grandissante de trucider toutes les Castafiores, nous serons désormais partagés entre l’effarement et l’hilarité.

Effarement devant tant d’inanité et d’indigence dans un scénario qui non seulement se permet parfois de copier-coller des histoires d’ores et déjà tant racontées, le réalisateur poussant le vice jusqu’à embaucher Tchéky Karyo dans le rôle de mentor de la donzelle assassine, mais tente d’égaler de prestigieux maîtres — Sir Alfred appréciera l’hommage à sa juste valeur — avec un sérieux imperturbable et une arrogance sans égale. Notons également que Johan Leysen, transfuge de The american, tient ici le même rôle de malfaisant recruteur de criminels en puissance que chez Anton Corbijn. Consternation et tristesse donc.

Mais l’hilarité l’emporte finalement car Tchéky Karyo nous offre une parodie plutôt réussie d’André Pousse, l’excellent Xavier Gallais en organisateur de festivals totalement à côté de ses pompes vole allègrement la vedette à ses illustres costars et l’impayable Clovis Cornillac déguisé en Manitas de Plata nous ébranle définitivement les zygomatiques.

Répondant au doux patronyme de Rico et aussi charismatique qu’un caribou en chaleur, l’acteur est censé nous faire admettre — grâce à une interprétation ad hoc de bourru sous temesta — qu’il est le meilleur des barbouzes. Rigolons encore un peu ; Frédérique Tirmont en colonel est sans doute censée nous rappeler, du moins dans la perruque, l’intraitable M, Judi Dench.

Sommé par son implacable hiérarchie de sauver la vie d’un baryton qui se pique de narguer effrontément de grandes compagnies pétrolières et torturé par de troublantes crises de conscience, l’ami Rico flingue en semi-ralenti et arrêt sur image — scène hallucinante s’il en est — un handicapé mental puis se met en tête de se flageller en sauvant malgré elle la tueuse qu’il est censé arrêter.

Lucrèce n’a rien contre, la mort du baryton était — surprise ! — son dernier contrat. On y croit. Fort. Le suspense est à son comble. Lors du concert lyrique où la gredine se produit (rires), on patiente la bave aux lèvres qu’un coup de cymbale bien envoyé sonne le tocsin. Mais la plaisanterie est un tantinet poussive et trop assourdissante.

Alors on pouffe. De temps en temps. Pas assez souvent. Et l’on se met à songer à Nikita. Et là est le début de la fin. Car le film de Luc Besson s’est mué avec le temps en malicieux souvenir. Le premier film de Jérôme Le Gris, boursouflé et prétentieux, n’aura pas cette chance.

© StudioCanal
© StudioCanal


Requiem pour une tueuse de Jérôme Le Gris_2010

avec Mélanie Laurent, Clovis Cornillac, Tchéky Karyo, Xavier Gallais, Christopher Stills, Corrado Invernizzi, Frédérique Tirmont, Michel Fau et Johan Leysen

2 responses to REQUIEM POUR UNE TUEUSE de Jérome Le Gris

  1. FredMJG says:

    ToPhilSiné: Attends de le voir à une heure de grande écoute à la TV un dimanche soir 🙂 Malheureusement, ça se prend trop au sérieux pour faire un vrai nanar rafraichissant.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s