Etre [ou ne pas être] dans le bain. La zoophilie

Un furet et Jeff Bridges dans The big Lebowski de Joël et Ethan Coen_1988

Hey, nice marmot!

Ce sont les seuls mots à peu près convenables que peut encore ânonner Jeff The Dude Lebowski/Jeff Bridges avachi dans son bain et irrémédiablement envapé par les herbes médicinales qu’il fume frénétiquement, alors qu’une bande de malfaisants au fort accent teuton vient d’envahir son appartement. Qu’à cela ne tienne, il va bientôt pousser des cris d’orfraie dès lors que le furet — à son corps défendant — vient brusquement lui tenir compagnie, le réveillant brutalement de sa douce torpeur.

© Polygram Filmed EntertainmentCette cohabitation forcée et contre nature n’est qu’une des nombreuses scènes hilarantes se succédant à un rythme effréné dans The big Lebowski, où les frères Coen, grands plaisantins devant l’éternel, s’amusent à confronter leur très placide héros aux tares congénitales de l’humanité.

Où il est question de j’m’en foutisme, de substances illicites, de bêtise crasse, d’un tapis ruiné par une crapule incontinente, des cuissots de Jeff Bridges, de cool attitude, d’un faux enlèvement, de parties acharnées de bowling, de Julianne Moore sur un trapèze, d’un rêve érotique peuplé de walkyries, de nihilistes européens, d’un certain Jésus habillé de pourpre, d’avidité, d’un narrateur narquois nommé Sam Elliott et de la meilleure manière de disperser les cendres d’un ami.

© Polygram Filmed Entertainment

A suivre…

Post dédié à Ran, auteur d’une étude en 3 parties sur De son cœur le vampire.

Envie de comparer salles d’eau, menus accessoires et grande lessive ? Rendez vous donc sur la page Des baignoires et des hommes.

9 responses to Etre [ou ne pas être] dans le bain. La zoophilie

  1. Ran says:

    Merci pour la dédicace. Il a eu chaud sur ce coup, notre cher duc mais nous aura encore fait bien rire. Il y a un autre joli bain dans No Country for Old Men – moins rigolo mais assez enthousiasmant tout de même.
    PS : Oh, la, la, les Oscars ! Mon Dieu !

  2. Kilucru says:

    Ouiche ! faut à tout prix que je me le repasse celui-là ? je vais devoir passer par la case dvd je crois !

    quand à moi je ne prends jamais de bain…pas fou la bête !
    Sauf en mer et en piscine avec une sainte frousse des méduses et autres saloperies vivant dans l'eau salée…lol

  3. FredMJG says:

    ToRan: Ah diable ! tu as suivi la cérémonie ? Quelle abnégation 🙂

    ToKiluc': Tu peux le trouver à prix réduit (un comble !). Mais c'est toujours un bonheur.
    D't'manière, les baignoires c'est trop dangereux, on y glisse, on s'y fracasse le crane, et bien souvent on s'y noie sans l'aide d'un furet !

  4. Ran says:

    Non, je ne suis pas fou, mais j'ai vu les résultats. J'ai vu Le Discours d'un roi, aussi – et True Grit. Et je ne suis pas d'accord – oh, doux euphémisme – avec le palmarès.

  5. FredMJG says:

    ToRan: Bah ! c'était tellement annoncé que ça n'en était même plus révoltant euh… drôle !
    Pfffft ! distinguer 10 films pour aboutir à ça… les Weinstein brothers sont fichtrement persuasifs si tu m'en crois.

  6. Ran says:

    En même temps, l'Académie des Oscars se dévalue elle-même avec de tels choix (qui parlera encore de ce film dans dix ans ? Euh, plutôt dans trois semaines en fait – moi, sans doute, dans mon élection du pire film de l'année où il a pris une solide pôle-position). Enfin, tu as raison, c'était écrit. D'ailleurs, le genre de ce film est celui-ci : « film à Oscars ». Et je ne vois pas pourquoi je m'énerve ; les professeurs qui reprochaient aux élèves d'être trop « scolaires » m'ont toujours gonflé… Et puisque Jeff Bridges continue à nous faire rire (chez les Coen s'entend parce que Tron, ça m'a l'air sacrément mauvais), tout va bien.

  7. FredMJG says:

    ToRan: Voilà. On se calme on boit frais* et on évite d'aller voir Tron (un seul truc m'a fait ricaner doucement c'est d'entendre cette réplique à jamais inoubliable de la part de Jeff en mode Lebowsky « You're messing with my Zen thing, man! ».
    A part ça, il a quand même l'air de se demander pourquoi il s'est embarqué dans cette galère.
    * Non mais, tu te souviens de Shakespeare in love et Gwyneth Paltrow ! ah ah ah

  8. Ran says:

    On évitera d'aller voir Tron (en plus, même si ce n'était pas indispensable, nolan a fait le boulot pour remplir nos colonnes)et même Largo Winch II. On se calme et on boit frais (même si j'en suis plutôt au café vu l'heure encore matinale) : N'est-ce pas le début d'un titre de l'un des films de ce grand maître du cinéma français, injustement oublié des palmarès, l'inoubliable Max Pécas ?

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s