Etre [ou ne pas être] dans le bain. Le complot

Paul Meurisse, Vera Clouzot et Simone Signoret dans Les diaboliques d’Henri-Georges Clouzot_1955

Rien de tel qu’un esprit tortueux doté d’humour noir pour tenter d’empocher l’héritage.

Aux fins de réussir cet excellent tour, peu d’accessoires sont nécessaires : une baignoire toute simple où se noyer, un Prince De Galles à essorer, des lentilles de contact pour effrayer.

Ne pas oublier toutefois de se (pré)munir d’une maîtresse revancharde d’humeur badine et l’affaire est dans le sac et la cardiaque, au cimetière.

Prévoir ensuite une absence prolongée et faire suivre son courrier, maison d’arrêt de la Santé, poste restante.

A suivre…

Envie de comparer salles d’eau, menus accessoires et grande lessive ? Rendez vous donc sur la page Des baignoires et des hommes.

5 responses to Etre [ou ne pas être] dans le bain. Le complot

  1. dasola says:

    Bonjour fredMJG, la sortie de bain de Paul Meurisse avec ces yeux blancs, reste une scène inoubliable et mortelle (surtout pour la pauvre Vera Clouzot). Bonne journée.

  2. FredMJG says:

    ToLaurence: Et Véra en a fait les frais…

    ToDasola: Sans causer bien entendu des problèmes de baignoires qui se remplissent pendant que d'autres vident des piscines^^

  3. FredMJG says:

    ToFoxart: T'inquiète mon grand, y a pire, bien pire… quoique… y a aussi beaucoup plus rigolo… Mais ce sera pour la rentrée ^^

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s