Etre [ou ne pas être] dans le bain. L’humiliation.

Peter Coyotte dans Lunes de fiel/Bitter moon de Roman Polanski_1992

Oscar/Peter Coyotte qui se rêvait en Hemingway se les pèle grave.

Et pour cause ! Sa si délicieusement vulgaire et sculpturale Mimi — Emmanuelle Seigner dont chaque courbe est amoureusement filmée par son réalisateur de mari — l’a abandonné au milieu d’un shampoing rageur pour répondre au téléphone et fait durer le plaisir, savourant d’avoir laissé sa tétraplégique victime dans un bain des plus frais.

Le temps n’est plus où Mimi, plutôt que de passer sous la douche, lui faisait lécher du lait après en avoir oint ses seins lourds. On s’amuse comme l’on peut. A souffler le chaud — n’est-elle pas tombée raide dingue en amour pile poil lorsqu’Oscar lui stimula les doigts de pied de son souffle ? — et le froid.

Tour à tour victime et bourreau, ces deux slaves to love (Brian Ferry partage la B.O. avec George Michael et The Communards) que sont Oscar et Mimi ne savent plus quoi inventer pour se supporter encore l’un l’autre. De jeux pervers en coups tordus, c’est un candide duo so british et total coincé (Hugh Grant formant un couple improbable avec une juvénile Kristin Scott Thomas qu’il retrouvera deux ans plus tard pour 4 mariages et un enterrement de Mike Newell) qui fera les frais de leur exhibitionnisme destructeur lors d’une inoubliable croisière.

En attendant, Oscar se les caille. Et Mimi, qui gazouille dans son téléphone-banane, n’en a cure.

© Columbia
© Columbia

A suivre…

Envie de comparer salles d’eau, menus accessoires et grande lessive ? Rendez vous donc sur la page Des baignoires et des hommes.

4 responses to Etre [ou ne pas être] dans le bain. L’humiliation.

    • FredMJG says:

      Faut pas rire, il s’agit là d’un atroce drame de la jalousie (quoique quand le Coyotte a sa tête de cochon et son slibard noir euh mouah ah ah)

  1. Nekkonezumi says:

    J’avais vu le film au cinéma à sa sortie, c’était bien trop désabusé pour la jeune dinde que j’étais (alors que Sex, lies and videotapes non…). Du coup je n’y suis jamais revenue. Mais bon, ça a aussi été le début d’une allergie violente à Emmanuelle Seigner, aussi.

    • FredMJG says:

      Faut dire que c’est plutôt ricanant… Rétrospectivement c’est bourré de petites obsessions polanskiennes rigolardes et il en peut plus de filmer sa mie. Maintenant, dans la famille Seigner, quand je songe à Mathilde, à tout prendre, l’Emmanuelle est bien mimi ^^
      Bon, le plus important ici est tout de même ce damné Coyotte qui s’en est pris plein les mirettes pendant tout le tournage 🙂

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks