GREEN PORNO de Isabella Rossellini

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie sexuelle des bestioles sans oser jamais le demander.

Bon sang ne saurait mentir, Isabella Rossellini a de qui tenir.

Quand on est la fille d’Ingrid Bergman qui n’hésita pas dans les années 50 à braver la bien-pensante hypocrisie hollywoodienne en déclarant sa flamme — et bien plus, puisqu’affinités — à Roberto Rossellini, on ne va certainement pas se laisser abattre par l’âge de la retraite qui sonne (pour un mannequin vedette de parfum en vogue s’entend).

Ayant quitté Martin Scorsese sous le fallacieux prétexte que cet infernal jaloux refusait de la faire tourner puis vécu une relation dévastatrice avec ce grand fou de David Lynch avec lequel elle n’hésita pas à fouler aux pieds tout plan de carrière préconçu (deux beaux rejetons à ce jour: Blue velvet en 1986 et Sailor et Lula en 1990), Isabella Rossellini continue contre vents et marées son existence cinématographique aventureuse dont nous retiendrons surtout en 2003 son interprétation de patronne de cabaret handicapée dans l’idéalement barré The saddest music in the world de Guy Maddin et sa participation en 2008 à Two lovers de James Gray, en mère étouffante de Joaquin Phoenix.

Férue de sciences et mue par une curiosité et une énergie sans faille, l’actrice décida un jour de s’attaquer à la vie sexuelle débridée des charmantes petites bêtes qui nous cernent en proposant, et d’écrire, et d’interpréter leurs parades lubriques (en n’omettant aucun détail graveleux ou scatologique) avec un humour ravageur et ce, pour quelques kopecks. Elle trouva une oreille attentive auprès de Sundance Channel car, par un heureux hasard, Robert Redford cherchait à produire des films à destination du web et des téléphones portables.

Ainsi naquit Green porno, de forts courts métrages (d’une à deux minutes, d’où la frustration que cela peut parfois engendrer) où l’actrice se transforme à volonté en lombric, araignée ou maya l’abeille avec une bonne humeur communicative et des apartés emplis de sous-entendus érotiques du meilleur aloi, tout en donnant la réplique à des conjointes en carton-pâte. Car elle s’est offert le beau rôle, tout en ne s’épargnant guère : celui du mâle en perpétuel rut, dont la survie dans la jungle du coïtus interruptus est sujette à d’homériques combats.

Et le succès de sa petite entreprise ne se dément pas.

Après les insectes, Isabella Rossellini a entrepris de révéler les mœurs et mystères des profondeurs entre reproduction de coquillages hermaphrodites et chants amoureux de baleines aux membres démesurés. Désormais dans la troisième saison intitulée Bon appétit et consacrée à la sexualité fort mouvementée de la faune marine, l’actrice (tout en se réinventant en calamar libidineux, anchois inquiet ou morse dépravé) invite dans sa cuisine le biologiste Claudio Campagna dans une optique aussi drolatique que pédagogique et écologique à la fois.

Les films et les making-off sont disponibles, voire téléchargeables, sur le site de Sundance Channel.

© Sundance Channel/Jody Shapiro

A noter pour les retardataires que l’interview de l’actrice/co-réalisatrice (avec Jody Shapiro) diffusée le 13 novembre sur Arte est rediffusée sur le site de la chaîne.

************

4 responses to GREEN PORNO de Isabella Rossellini

  1. FredMJG says:

    ToStephon : Quel mythe ? celui de la Rossellini ou de Moby Dick ? 😀
    Après Blue velvet, que voudrais-tu que la dame craigne ?

  2. Stephon says:

    Je connais pas bien Lynch à mon grand désespoir. Mais elle était mieux apprétée dans le Guy Maddin quand même…

  3. FredMJG says:

    ToStephon : Sais tu bien que son œuvre est dans DVDs ? oui je sais ça n'est jamais amusant de découvrir un film dans ce format mais c'est mieux que rien… Et profites-en, en ce moment il glande, il fait le tour des expos dans l'ancien bloc de l'est…
    Quant à l'Isabella, c'est vrai que le David l'a franchement maltraitée pourrait-on penser mais c'est parce qu'elle le valait bien 😀

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s