La Hammer en deuil

Roy Ward Baker [19/12/16 – 5/10/10]

I’ve always lacked one of the qualities that a film director should have, and that’s the sense of intense curiosity in other people’s business. If you invited Fellini to a party, he’d get a drink and sit in the corner watching everybody else and making notes.
Roy Ward Baker. Source : Mubi

Après avoir dirigé en 1952 Marilyn Monroe dans un de ses rares rôles dramatiques (Troublez moi ce soir/Don’t bother to knock) et réalisé en Espagne en 1961 l’inénarrable western gay The singer not the song, Roy Ward Baker* rentra à Londres œuvrer sur quelques psychédéliques séries télévisées, The avengers/Chapeau melon et bottes de cuir, Département S ou Jason King entre autres.

La Hammer — et Amicus Productions — peuvent être à jamais redevables à ses talents d’artisan qui ont fait le bonheur des aficionados du Festival international de Paris du film fantastique et de science-fiction. Asylum y reçut notamment la licorne d’or en 1973.

* qui accessoirement est également le metteur en scène d’A night to remember/ Atlantique, latitude 41° considéré par certains comme « le » film de référence sur le naufrage du Titanic

A lire : L’hommage de la Hammer
************
Don’t bother to Knock/Troublez-moi ce soir_1952

************
The singer not the song/Le cavalier noir_1961
Le film est actuellement disponible sur YouTube

© The Rank Organisation

************
Quatermass and the Pit/Les monstres de l’espace_1967_Hammer productions


************

The anniversary_1968_Hammer productions

************
The vampire lovers_1970_Hammer productions

************
Scars of Dracula/Les cicatrices de Dracula_1970_Hammer productions

************

Dr Jekyll and Sister Hyde_1971_Hammer productions


************

Asylum_1972_Amicus productions


************

And now the screaming starts !_1973_Amicus productions


************

The Monster Club/Le club des monstres_1980_Amicus productions