La Hammer en deuil

© DR

Roy Ward Baker [19/12/16 – 5/10/10]

I’ve always lacked one of the qualities that a film director should have, and that’s the sense of intense curiosity in other people’s business. If you invited Fellini to a party, he’d get a drink and sit in the corner watching everybody else and making notes.
Roy Ward Baker. Source : Mubi

Après avoir dirigé en 1952 Marilyn Monroe dans un de ses rares rôles dramatiques (Troublez moi ce soir/Don’t bother to knock) et réalisé en Espagne en 1961 l’inénarrable western gay The singer not the song, Roy Ward Baker* rentra à Londres œuvrer sur quelques psychédéliques séries télévisées, The avengers/Chapeau melon et bottes de cuir, Département S ou Jason King entre autres.

La Hammer — et Amicus Productions — peuvent être à jamais redevables à ses talents d’artisan qui ont fait le bonheur des aficionados du Festival international de Paris du film fantastique et de science-fiction. Asylum y reçut notamment la licorne d’or en 1973.

* qui accessoirement est également le metteur en scène d’A night to remember/ Atlantique, latitude 41° considéré par certains comme « le » film de référence sur le naufrage du Titanic

A lire : L’hommage de la Hammer
************
Don’t bother to Knock/Troublez-moi ce soir_1952

************
The singer not the song/Le cavalier noir_1961
Le film est actuellement disponible sur YouTube

© The Rank Organisation

************
Quatermass and the Pit/Les monstres de l’espace_1967_Hammer productions


************

The anniversary_1968_Hammer productions

************
The vampire lovers_1970_Hammer productions

************
Scars of Dracula/Les cicatrices de Dracula_1970_Hammer productions

************

Dr Jekyll and Sister Hyde_1971_Hammer productions


************

Asylum_1972_Amicus productions


************

And now the screaming starts !_1973_Amicus productions


************

The Monster Club/Le club des monstres_1980_Amicus productions

5 responses to La Hammer en deuil

  1. Foxart says:

    Il n'y a qu'ici qu'on puisse lire un truc pareil…

    Je m'aperçois au passage que j'ai plusieurs de ses films en DVD, mais que je n'en ai pas vu beaucoup.

    Mieux vaut tard que jamais…

  2. Vincent says:

    Allons bon 😦 et on ne m'avait rien dit, moi qui venait juste de découvrir sister Hyde.
    C'est plus une hécatombe, c'est une vastetombe.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s