Epic Tea Time [with Alan Rickman] de David Michelek

Anarchy in the UK. Dans la série, « 2016, l’année où il fait bon disparaître », c’est au tour d’Alan Rickman [pour mémoire, l’onctueux psychopathe Hans Gruber de Die Hard de John McTiernan_1988 bien sûr ou le mari bafoué de Close my eyes de Stephen Poliakoff_1991 et ce frappadingue de Shérif de Nottingham comme surgi d’un Tex Avery épileptique dans Robin Hood, prince of thieves de Kevin Reynolds_1991, mais surtout Jamie, le violoncelliste mort d’un rhume qui revient encombrer sa bien-aimée pour mieuxLire la suite

Benicio’s evil instincts

Capturé pour GQ par la caméra de Nadav Kander, un taiseux et fort peu recommandable Benicio del Toro. Du moins si l’on en croit notre imagination. ***** Et, dans la même série : Mark Strong Ron Perlman John Hawkes Malcolm McDowell Walton Goggins Jack Gleeson Source : @LaFamiliaFilmLire la suite

THE TITLE DESIGN OF SAUL BASS de Ian Albinson

For the average audience, the credits tell them there’s only three minutes left to eat popcorn. I take this ‘dead’ period and try to do more than simply get rid of names that filmgoers aren’t interested in. I aim to set up the audience for what’s coming; make them expectant. Saul Bass L’excellent site Art of the title célèbre à sa manière la sortie du livre Saul Bass: A life in Film & Design de Jennifer Bass et Pat Kirkham. LaLire la suite

Winona par Wilson

Après Brad Pitt, voici — dans la série Voom portraits de Robert Wilson — Winona Ryder disparue jusqu’au cou telle Winnie, l’héroïne d’Oh les beaux jours ! de Samuel Becket. Pour en savoir plus : Artdaily.orgLire la suite

SATAN’S ALLEY de Ben Stiller

You’re so fake. Kirk Lazarus à Alpa Chino : Man, everyone is gay once in a while! It’s Hollywood! Tropic thunder de Ben Stiller_2008. Source : imdb Kirk Lazarus et Tobey Maguire* dans Satan’s alley Beijing Film Festival Crying Monkey Award winner Musique : Sadeness d’Enigma * Pour mémoire, MTV Movie Award Best kiss winnerLire la suite