Droits humains à l’honneur et courts métrages en compétition. La 6e édition du Festival Cinéma & Droits Humains, qui honorait cette année l’écrivain et blogueur Raif Badawi, s’est achevée sur l’excellent quoiqu’éprouvant — tant le mépris, l’impudence et le machisme bas du bulbe des bourreaux sont insupportables — documentaire Burden of peace de Joey Boink & Sander Wirken consacré à la lutte menée contre l’impunité par la première femme procureur général du Guatemala, Claudia Paz y Paz ; projection qui précédait la cérémonie de clôture, quatre prix devant récompenser les courts métrages en compétition.

Oyez ! Oyez !

Le FFCP 2015 sera à peine achevé que débutera ce mercredi 4 au Reflet Médicis la 6e édition du Festival Cinéma & Droits Humains et ce, jusqu’au 10 novembre. Soit 7 soirées consacrées aux droits humains selon les thématiques chères à Amnesty International : Dignité • Fraternité • Humanité • Liberté.

Oyez ! Oyez !

Alors que L’Étrange Festival vient à peine de s’achever — en me laissant personnellement sur les rotules —, le Forum des Images lance dès aujourd’hui son cycle Séoul hypnotique dans le cadre de l’année France-Corée et nous promet moult merveilles inédites, mélodrames ou thrillers, tous empreints de cette violence qui semble sourdre de Séoul, la ville-mutante.

Oyez ! Oyez !

Alors que Cannes est toujours à Paris, et que triomphe à la reprise de la Quinzaine des Réalisateurs El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra (salle comble hier soir, seconde projection prévue le 7/06 en début d’après-midi), la Colombie s’invite simultanément pour la 3ème année consécutive à Barcelone et au Cinéma La Clef à Paris du 3 au 15 juin 2015.

Oyez ! Oyez !

A l’occasion du week-end de clôture du Festival.de Cannes, le Gaumont Opéra Capucines propose en exclusivité une sélection d’une douzaine de films issus de la compétition ainsi que le classique Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle en version restaurée [Reprise prévue le 24 juin prochain].

Les films de la Croisette. Le mois d’avril n’existe pas. Les jours se succèdent et passent comme dans un rêve, dans l’attente des conférences de presse consacrées aux sélections cannoises. Chacun y va de ses pronostics et de ses espoirs. Et descendre ou pas sur la Croisette du 13 au 24 mai — vaste sujet qui occupe tout autant les conversations — n’apaise guère la fièvre.

Brûler à Palerme. Il ne fait pas bon omettre d’écouter le parrain lorsqu’il vous donne un ordre. Tombé dans une embuscade aussi brutale qu’inattendue, Salvo — chauffeur et homme de main — au mépris des ordres et de sa propre sécurité cavale derrière un des tueurs qui a échappé au carnage et obtient le nom du commanditaire. Avant d’exécuter froidement, mais sans douleur et sans haine, le donneur.

Oyez ! Oyez ! Cannes à Paris, 3ème.

La sélection Un certain regard* du 66e festival de Cannes s’installe au Reflet Médicis à Paris pour une semaine, du 29 mai au 4 juin 2013. Avec les reprises de la Quinzaine des Réalisateurs au Forum des Images et de la Semaine de la critique à la Cinémathèque Française, le don d’ubiquité s’impose donc.

Bonjour tout mou

Nous voici arrivé(e)s à la mi-août et Paris, qui n’a jamais été franchement vide cette année, va à nouveau se remplir de ses résidents #tristesse. Rien n’empêche pourtant la marche inexorable du grand jeu de l’été dont la 8e partie vous est proposée aujourd’hui, d’une aisance déconcertante. Oui, le jeu est quasi donné, ne venez pas prétendre le contraire.

Bonjour à tou(te)s !

J’espère que vous êtes en forme, et bientôt sur le chemin des vacances d’été car, comme promis dans la petite note de service du précédent jeu, voici venir un super package-vacances, soit un petit jeu — 15 inconnu(e)s à dénicher, parfois en couple… oui, je triche un peu question chiffres — chaque samedi à partir d’aujourd’hui jusqu’au 27 août inclus, le grand finale, où vous en aurez pour votre sagacité avec pas moins de 30 cachecaches à décrypter. Afin de finir en beauté cette grande aventure.