Oyez ! Oyez !

A l’occasion du week-end de clôture du Festival.de Cannes, le Gaumont Opéra Capucines propose en exclusivité une sélection d’une douzaine de films issus de la compétition ainsi que le classique Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle en version restaurée [Reprise prévue le 24 juin prochain].

Oyez ! Oyez !

Tandis que La Quinzaine des Réalisateurs prendra ses quartiers au Forum des Images du 28 mai au 7 juin, la 54e Semaine de la Critique investira les salles de la Cinémathèque Française du 3 au 8 juin prochain (dès la fin des projections prévues au Reflet Médicis qui, comme chaque année, proposera la sélection d‘Un certain regard du 27 mai au 2 juin).

Flashs des années 80. Un débarquement/le visage de Lee Marvin, un bal en patins à roulettes/la mort de Christopher Walken, un coup d’état/les mensonges de Jeremy Irons, un cataclysme/l’absurdité de la vie, Paris/Texas, une femme araignée/Bill & Raul, un incendie/au commencement était le Verbe, un ange tombé du ciel/les désirs de Bruno, un meurtre/la souillure, des gitans/l’envol de la mariée.

Palmes, palmes, palmes. Pour fêter le 63ème festival de Cannes, Sandra M. — entre moult activités — a refait les peintures d’In the mood for Cannes et Niko de Filmosphère s’est employé à corriger la longue liste des films récompensés sur la Croisette selon ses goûts et ses couleurs avant de proposer un top 10 des plus belles palmes d’or.

Oyez, oyez !

Si certains festivals de cinéma ont été purement et simplement annulés, comme celui de Télérama qui reprend chaque début d’année une sélection de films Art et Essai ou le Festival International du Film Policier de Beaune*, et d’autres reportés comme le Festival 2 Cinéma de Valenciennes qui se tiendra en septembre, sans oublier Berlin et Cannes qui tentent de s’adapter, l’équipe de Gérardmer a décidé de proposer une édition entièrement virtuelle**, pour le plus grand plaisir de celles et ceux qui n’ont jamais pu auparavant se rendre sur place.

Pluie d’étoiles sur quelques sorties d’Octobre 2020. Jamais tableau étoilé n’a été aussi tristement court. 58 films distribués répertoriés par Encyclo-Ciné dont une dizaine de nouveautés sacrifiées par un re-confinement un lendemain de sortie nationale ; re-confinement ayant crevé dans l’œuf la 15e édition du FFCP déjà bien éprouvé par un « couvre-feu » ayant obligé l’équipe [Cœur sur elle] à revoir son agenda et poussé à l’annulation les festivals d’Arras, du FIFAM et des 3Continents de Nantes.