Effrontée

© Patrick Hoelck

53. Asia Argento

A retrouver lors de la rétrospective Olivier Assayas au Festival Paris Cinéma. Si elle ne crée dès l’abord aucune surprise en dominatrice libertine face à un Michael Madsen quelque peu décontenancé dans les premières scènes de Boarding gate, la seconde partie qui la voit perdre pied, traquée dans le labyrinthe d’un Hong Kong violent et fantasmatique, est la meilleure part du film.

A suivre…

4 responses to Effrontée

  1. foxart4 says:

    Je l’adore mais je n’ai toujours pas vu Boarding gate… Et pfff il n’est même pas dans le coffret Assayas que je viens d’acheter…

    • FredMJG says:

      Je suis sûre qu’en cherchant bien tu devrais trouver l’affaire pour pas cher ^^

  2. FredMJG says:

    Une fille qui balance à la Huppert de pas lui casser les couilles parce qu’elle est pas sa mère ne peut pas être mauvaise. C’est dit.

  3. FredMJG says:

    Tss tss ne refaites pas l’histoire madame. Vous avez écrit « une si mauvaise actrice », vous n’aviez pas causé de direction défaillante.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s