8 responses to On the set

  1. Vincent says:

    Vous êtes sure qu'il dort ? Moi je dirais qu'il est en transe méditative ou alors qu'il se demande quand ce fichu électro va sortir de devant son champ pour pouvoir tourner 🙂

  2. Ran says:

    Merci pour la dédicace et cette jolie photographie.
    Ah, ce cher Fritz, je ne l'avais jamais vu dans un tel état. Bon, au vu de M, Le Maudit, on peut penser qu'il n'a tout de même pas trop multiplié les absences… Ou alors, ou alors, ce n'est pas lui qui tournait ses films (je sais l'homme légèrement – énormément, en fait – menteur mais quand même…). Et, là, toutes mes certitudes s'écrouleraient. Mon héros serait un vulgaire imposteur ! Mon Dieu, je n'ose pas l'envisager. Aussi, si Lang a fait un bon petit roupillon, je me prépare à une (nouvelle) jolie nuit d'insomnie.
    En tout cas, une chose est sûre ; Fritz Lang ne servait pas de prête-nom à Harald Reinl. Je viens de découvrir les deux Mabuse – je me fais du mal ; critique bientôt – de cet obscur réalisateur qui succèdent au dernier réalisé par Lang et, sans même se référer aux oeuvres de son illustre prédécesseur, qu'est-ce que c'est mauvais !

  3. FredMJG says:

    ToRan: Ah ! je crois n'avoir jamais vu un Reinl de ma vie. Mais Franco et Chabrol en ont réalisé un itou si je ne m'abuse… Oui bon facile mais il est dimanche et nous sommes très tôt (ou le contraire)

  4. Ran says:

    Tu n'as jamais vu de film de Reinl de ta vie. Selon moi, ça ne manque guère à ta culture cinéphilique donc, un conseil, ne commence pas (bon, en même temps, on s'arrête vite et je n'ai pas très envie de voir sa version des Nibelungen).
    Pour les différents Mabuse, après recherches, Brauner, qui avait permis à Lang de faire son diptyque indien et son dernier Mabuse, avait récupéré les droits et lancé toute une série de films dont le premier est donc le dernier de Lang (il faut suivre mais c'est intéressant parce que le producteur considérait qu'il faisait renaître un personnage quand Lang jouait avec le fait que Mabuse était un héros mort et épuisé).
    Donc, après l'opus langien, il n'y a pas moins de six Mabuse produits par Brauner. les deux premiers sont donc de Reinl (le premier est très mauvais ; le second catastrophique) puis sont signés par différents réalisateurs (et, pour en avoir vu des morceaux, ça m'a l'air encore plus nul que les films de Reinl ; les titres font peur : Docteur Mabuse contre Scotland Yard, Les Rayons de la mort du docteur Mabuse,…) et le tout dernier est effectivement de Franco.
    Quant à Chabrol, il réalise un Doktor M. en 1990 qui, de l'avis général (moins le mien qui ne l'ait pas vu mais en comptant celui de Chabrol), est très mauvais.
    Voilà, voilà.
    PS : Elle n'est pas nouvelle mais elle me plaît toujours cette blague.

  5. FredMJG says:

    ToRan: Merci pour toutes ces infos, je vais me coller Reinl quelque part où je suis sûre de l'oublier. Je me souviens d'avoir vu le film de Jesus et d'avoir beaucoup rigolé comme d'hab quand je tombe sur ce Franco ci. Quant à la daube de Chabrol, deux souvenirs : Bates avait pris un satané coup de vieux et Jennifer Beals avait une invraisemblable coiffure. C'est peu mais c'est assez.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s