1, 2, 3… Giallo !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos © DR, Studios Jacques Vauclair (M.Méril), Irving Penn (I.vonFurstenberg)

************
Glorifiées, célébrées, dénudées, tourmentées, torturées, trucidées, souvent audacieuses, parfois meurtrières, toujours victimes, voici quelques héroïnes qui subirent en leur temps — les années ’70 — et à corps consentant les derniers outrages du giallo*.

Ci-dessus, dans l’ordre d’apparition :

Claudine Auger
  • La tarantola del ventre nero/La tarentule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
  • Reazione a catena/La baie sanglante de Mario Bava _1971
Tina Aumont
  • I corpi presentano tracce di violenza carnale/Torso de Sergio Martino_1973
Karin Baal
  • Cosa avete fatto a Solange?/Mais qu’avez-vous fait à Solange ? de Massimo Dallamano_1972
Barbara Bach
  • La tarantola del ventre nero/La tarentule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
  • La corta notte delle bambole di vetro/Malastrana/Je suis vivant d’Aldo Lado_1971
Eva Bartok
  • Sei donne per l’assassino/Blood and black lace/Six femmes pour l’assassin de Mario Bava_1964**
Agostina Belli
  • Giornata nera per l’ariete/The fifth cord de Luigi Bazzoni_1971
Femi Benussi
  • L’assassino è costretto ad uccidere ancora/The killer must kill again de Luigi Cozzi_1975
  • Nude per l’assassino/Strip nude for you killer/Nue pour l’assassin d’Andrea Bianchi_1975
Senta Berger
  • L’uomo senza memoria/Puzzle/L’homme sans mémoire de Duccio Tessari_1974
Erika Blanc
  • La notte che Evelyn usci dalla tomba/The night Evelyn came out of the grave d’Emilio Miraglia_1971
Florinda Bolkan
  • Una lucertola con la pelle di donna/The woman in a lizard’s skin/Le venin de la peur de Lucio Fulci_1971
  • Non si sevizia un paperino/Don’t torture a duckling/La longue nuit de l’exorcisme de Lucio Fulci_1972
  • Le orme/Footprints on the moon de Luigi Bazzoni _1975
Barbara Bouchet
  • La tarantola del ventre nero/La tarentule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
  • Non si sevizia un paperino/Don’t torture a duckling/La longue nuit de l’exorcisme de Lucio Fulci_1972
  • La dama rossa uccide sette volte/La dame rouge tua sept fois d’Emilio Miraglia_1972
Carla Brait
  • Perché quelle strane gocce di sangue sul corpo di Jennifer ?/The case of the bloody iris/Les rendez-vous de Satan de Giuliano Carnimeo_1972
  • I corpi presentano tracce di violenza carnale/Torso de Sergio Martino_1973
Stefania Casini
  • Solamente Nero/The bloodstained shadow d’Antonio Bido_1978
Katia Christine
  • La vittima designata/La victime désignée de Maurizio Lucidi_1971
Dalila Di Lazarro
  • La ragazza dal pigiama giallo/The pyjama girl case de Flavio Mogherini_1977
Nicoletta Elmi
  • Reazione a catena/La baie sanglante de mario Bava _1971
  • Chi l’ha vista morire?/Who saw her die? D’Aldo Lado_1972
  • Le orme/ Footprints on the moon de Luigi Bazzoni _1975
  • Profondo rosso/Les frissons de l’angoisse de Dario Argento_1975
Rossella Falk
  • La tarantola del ventre nero/La tarEntule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
  • Giornata nera per l’ariete/The fifth cord de Luigi Bazzoni_1971
  • Sette orchidee macchiate di rosso/Sept orchidées tachées de sang d’Umberto Lenzi_1972
Mimsy Farmer
  • 4 mosche di velluto grigio/Quatre mouches de velours gris de Dario Argento_1971
Edwige Fenech
  • 5 bambole per la luna d’agosto/L’ile de l’épouvante de Mario Bava_1970
  • Lo strano vizio della signora Wardh/L’étrange vice de Mrs Wardh de Sergio Martino_1971
  • Tutti i colori del buio/All the colors of the dark/Toutes les couleurs du vice de Sergio Martino_1972
  • Perché quelle strane gocce di sangue sul corpo di Jennifer ?/The case of the bloody iris/les rendez-vous de Satan de Giuliano Carnimeo_1972
  • Nude per l’assassino/Strip nude for you killer/Nue pour l’assassin d’Andrea Bianchi_1975
Cristina Galbo
  • Cosa avete fatto a Solange?/Mais qu’avez-vous fait à Solange ? de Massimo Dallamano_1972
  • L’assassino è costretto ad uccidere ancora/The killer must kill again de Luigi Cozzi_1975
Uschi Glas
  • Sette orchidee macchiate di rosso/Sept orchidées tachées de sang d’Umberto Lenzi_1972
Annabella Incontrera
  • La tarantola del ventre nero/La tarentule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
  • Perché quelle strane gocce di sangue sul corpo di Jennifer ?/The case of the bloody iris/Les rendez-vous de Satan de Giuliano Carnimeo_1972
Camille Keaton
  • Cosa avete fatto a Solange?/Mais qu’avez-vous fait à Solange ? de Massimo Dallamano_1972
Suzy Kendall
  • L’uccello dalle piume di cristallo/L’oiseau au plumage de cristal de Dario Argento_1970
  • I corpi presentano tracce di violenza carnale/Torso de Sergio Martino_1973
  • Spasmo d’Umberto Lenzi_1974
Dagmar Lassander
  • Le foto proibite di una signora per bene/The forbidden photos of a lady above suspicion/Photos interdites d’une bourgeoise de Luciano Ercoli_1970
Margaret Lee
  • La bestia uccide a sangue freddo/Les insatisfaites poupées érotiques du docteur Hitchcock/La clinique sanglante de Fernando di Léo_1971
Barbara Magnolfi
  • La sorella di Ursula/The sister of Ursula dEnzo Milioni_1978
Marina Malfatti
  • La notte che Evelyn usci dalla tomba/The night Evelyn came out of the grave d’Emilio Miraglia_1971
  • Tutti i colori del buio/All the colors of the dark/Toutes les couleurs du vice de Sergio Martino_1972
  • Sette orchidee macchiate di rosso/Sept orchidées tachées de sang d’Umberto Lenzi_1972
  • La dama rossa uccide sette volte/La dame rouge tua sept fois d’Emilio Miraglia_1972
Francesca Marciano
  • La Casa Dalle Finestre Che Ridono/La maison aux fenêtres qui rient de Pupi Avati_1976
Elsa Martinelli
  • Una Sull’ Altra/Perversion story_1969 de Lucio Fulci
Marisa Mell
  • Sette orchidee macchiate di rosso/Sept orchidées tachées de sang d’Umberto Lenzi_1972
  • Una Sull’ Altra/Perversion story de Lucio Fulci_1969
Macha Méril
  • Profondo rosso/Les frissons de l’angoisse de Dario Argento_1975
Mónica Monet
  • Spasmo d’Umberto Lenzi_1974
Silvia Monti
  • Una lucertola con la pelle di donna/The woman in a lizard’s skin/Le venin de la peur de Lucio Fulci_1971
  • Giornata nera per l’ariete/The fifth cord de Luigi Bazzoni_1971
Ornella Muti
  • Un posto ideale per uccidere/Oasis of fear d’Umberto Lenzi 1971
Rosalba Neri
  • La bestia uccide a sangue freddo/Les insatisfaites poupées érotiques du docteur Hitchcock/La clinique sanglante de Fernando di Léo_1971
Daria Nicolodi
  • Profondo rosso/Les frissons de l’angoisse de Dario Argento_1975
Jennifer O’Neill
  • Sette note in nero/The psychic/L’emmurée vivante de Lucio Fulci_1977
Irène Papas
  • Un posto ideale per uccidere/Oasis of fear d’Umberto Lenzi 1971
  • Non si sevizia un paperino/Don’t torture a duckling/La longue nuit de l’exorcisme de Lucio Fulci_1972
Giovanna Ralli
  • La polizia chiede aiuto/What have they done to your daughters? de Massimo Dallamano_1974
Mónica Randall
  • Mio caro assassino/Folie meurtrière de Tonino Valerii_1970
Eva Renzi
  • L’uccello dalle piume di cristallo/L’oiseau au plumage de cristal de Dario Argento_1970
Janine Reynaud
  • La coda dello scorpione/La queue du scorpion de Sergio Martino_1971
Stefania Sandrelli
  • La tarantola del ventre nero/La tarentule au ventre noir de Paolo Cavara_1971
Susan Scott/Nieves Navarro
  • Le foto proibite di una signora per bene/The forbidden photos of a lady above suspicion/Photos interdites d’une bourgeoise de Luciano Ercoli_1970
  • La morte cammina con i tacchi alti/Death walks on high heels/Nuits d’amour et d’épouvante de Luciano Ercoli_1971
  • La morte accarezza a mezzanotte/Death walks at midnight/La mort caresse à minuit de Luciano Ercoli_1972
  • Tutti i colori del buio/All the colors of the dark/Toutes les couleurs du vice de Sergio Martino_1972
Evelyn Stewart/Ida Galli
  • La coda dello scorpione/La queue du scorpion de Sergio Martino_1971
  • Le orme/ Footprints on the moon de Luigi Bazzoni _1975
  • Sette note in nero/The psychic/L’emmurée vivante de Lucio Fulci_1977
Anita Strindberg
  • Una lucertola con la pelle di donna/The woman in a lizard’s skin/Le venin de la peur de Lucio Fulci_1971
  • La coda dello scorpione/La queue du scorpion de Sergio Martino_1971
  • Chi l’ha vista morire?/Who saw her die? de Aldo Lado_1972
  • L’uomo senza memoria/Puzzle/L’homme sans mémoire de Duccio Tessari_1974
Jenny Tamburi
  • Sette note in nero/The psychic/L’emmurée vivante de Lucio Fulci_1977
Paola Tedesco
  • Il gatto dagli occhi di giada/The cat’s victim/Watch me when I kill d’Antonio Bido_1977
Ingrid Thulin
  • La corta notte delle bambole di vetro/Malastrana/Je suis vivant d’Aldo Lado_1971
Marilù Tolo
  • Mio caro assassino/Folie meurtrière de Tonino Valerii_1970
Ira (von) Fürstenberg
  • 5 bambole per la luna d’agosto/L’ile de l’épouvante de Mario Bava_1970
  • Giornata nera per l’ariete/The fifth cord de Luigi Bazzoni_1971

* Liste non exhaustive (films des années 70 revus en mars-avril-mai 2010)
** Film qui (im)posa les règles du giallo

11 responses to 1, 2, 3… Giallo !

  1. Foxart says:

    Je suis actuellement en pleine immersion dans le giallo avec, évidemment, les chefs d'oeuvres de Dario Argento et de Mario Bava, mais aussi des films comme la Tarentule au ventre noir, Solange, Spasmo, etc…
    Un grand merci à Feu Néo Publishing…

    Pour info, Daria Nicolodi a participé à plusieurs autres gialli de Dario Argento en dehors des géniaux Frissons de l'angoisse:

    Dont Ténèbres, Phenomena et Opera qui sont tous les trois des gialli pur jus

    Et puis il y a l'égérie incontournable du giallo 80's/90's

    Asia Argento:
    Le syndrome de Stendhal et Trauma

    (et l'autre fille, Fiore Argento, dans The card Player, Trauma & Phenomena)

    Mais je pense que tu t'es limitée aux 70's…

    ce qui est dommage car cela exclue aussi Gina Lollobrigida pour La Mort a pondu un oeuf (quel titre !!!) en 68…

  2. FredMJG says:

    ToVincent : Non mais dites donc vous vous calmez oui ! voilà que vous n’arrivez plus à taper la barre d’espace au bon endroit… Oui, la Florinda est splendide, j’en conviens… j’espère que vous l’aviez vue dans le film de Petri. Rôle court certes mais crucial.

    ToFoxart : Bonjour à toi. Merci pour toutes ces précisions mais effectivement sont à l’honneur ici (excepté pour le film de Bava archivu), pas mal de pelloches des années 70 revues récemment, c’est pourquoi j’ai lié le nom des dames à leur page imdb pour ceux qui souhaitent les connaître plus. Comme ce blog ne l’annonce pas clairement, le cinéma de genre est mon péché mignon et il suffit de cliquer sur mon tumblr pour y (re)voir les bandes-annonces de mes crimes nocturnes.
    Je verse une larme sur Néo et j’enrage qu’ils n’aient pas eu le temps de ressortir le dernier de la trilogie Fenech/Martino.
    Je n’ai jamais eu l’occasion de voir le film de la Gina, mais à mon humble avis, la grande prêtresse du pré-giallo est sans contexte Carroll Baker puisque j’ai eu l’occasion de voir à un âge très tendre les trois films réalisés par Lenzi (en compagnie d'une belle gueule à chaque fois, la veinarde : Castel, Trintignant et Sorel) à la fin des années 60 et qui sont parfaitement introuvables. Damned !

  3. Foxart says:

    Waow, je vois que j'ai affaire à une spécialiste !

    Pour ma part, excepté Argento et Bava dont je connais bien (et j'adore) la filmo. Les autres gialli dont tu parles me restent encore à découvrir, je viens seulement d'acquérir la quasi totalité de la collection jaune et j'envisage un rattrapage via piraterie pour le reste… pas vraiment le choix… à part Néo, on ne peut pas dire que les éditeurs se bousculent pour éditer ce genre de films.

    Et si tu n'es pas farouchement anti-pirate, j'ai un petit tuyau (!) pour toi qui pourrait t'intéresser, notamment pour dégoter La mort a pondu un oeuf en VOSTF… et d'autres perles italiennes de la même époque et autres bisseries…

    Clique donc ici pour accéder à la caverne d'Ali Baba

    http://forum.downparadise.com/viewtopic.php?f=111&t=255359&p=10378601#p10378601

  4. FredMJG says:

    ToFoxart: Tsst tsst tssst pas de gros mot sur ce blougue, je me considère plus comme un amateur de cinoches en tous genres ayant été nourri au biberon avec des morceaux de cinéma de quartier dedans ^^
    Pour le reste… Vade retro vil tentateur 😀

  5. dasola says:

    Bonjour FredMJG, j'ai fait le compte: j'en connais 17 de ces jolies femmes que tu présente. Quand j'avais appris la disparition d'Ingrid Thulin, j'avais été très peinée car rien que pour dans les films de Bergman et les Damnés, quelle beauté! Bonne journée.

  6. FredMJG says:

    ToFoxart : Je vais te faire bisquer je les connais toutes ! ^^

    ToDasola/Foxart : Arrêtez immédiatement vos décomptes, vous me donnez des boutons, je ressemble à une calculette ambulante ! Voyez plutôt les dames dans leurs (basses) œuvres ! Allez ! hop hop hop

  7. FredMJG says:

    ToMariaque: N'est-ce pas ? Je devrais songer un peu plus souvent à mettre de charmantes demoiselles sur ce blog, elles ont un succès fou.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pingbacks & Trackbacks