Portraits de la galaxie Apatow

© Annie Leibovitz

Aux fins que le rire perdure.

Sous le titre Laughing matter: Comedy’s new legends le magazine Vanity Fair a immortalisé en avril 2009 les comédiens, scénaristes et producteurs œuvrant au renouveau de la comédie américaine sous le joug bienveillant de Judd Apatow et le résultat n’engendre guère la mélancolie…

Annie Leibovitz, elle-même, n’a pas hésité à parodier l’une de ses plus célèbres couvertures. On peut d’ailleurs regretter ici la frilosité des acteurs, contrairement à leurs homologues féminines, bien que l’on ne puisse soupçonner – depuis Forgetting Sarah Marshall de Nick Stoller_2008 – Jason Segel* de pruderie mal placée.

* Accompagné de Paul Rudd, Jonah Hill et Seth Rogen

Se succèdent ci-dessous :

  • Jason Segel, acteur, scénariste, producteur, auteur, chanteur, marionnettiste
  • Paul Rudd, acteur et scénariste
  • Seth Rogen, acteur, scénariste, producteur
  • Jonah Hill, acteur et scénariste
  • Russell Brand, acteur et scénariste
  • Danny McBride, acteur, scénariste, producteur
  • Amy Poehler et Will Arnett, acteurs, scénaristes
  • Bill Hader, Anna Faris, Jason Bateman et Leslie Mann, acteurs

Photos © Annie Leibovitz (1), Norman Jean Roy (2, 4 & 9), Art Streiber (3), Sam Jones (5),
Mark Seliger (6 & 7), Patrick Demarchelier (8)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 responses to Portraits de la galaxie Apatow

  1. Niko says:

    J'ai honte, tout le monde parle d'Apatow de partout et je n'ai absolument rien vu de ses prods… et le pire c'est que j'ai presque pas envie de les voir en plus! :S

  2. FredMJG says:

    To Niko06 : Pas de honte à avoir… quoique n’avoir jamais vu la tentative d’épilation intégrale du torse de Steve Carell dans son « 40 ans, toujours puceau » t’a privé d’une bonne partie de rigolade… 😀
    Mais il ne s’agit pas non plus de s’abandonner à un consensus trop mou. D’ailleurs, son dernier film (Funny people, pas si fun que ça d’ailleurs) porté au pinacle ne m’a que moyennement intéressé (trop long, trop nombriliste, trop de Sandler, bref…). Mais j’avoue, depuis « Sans Sarah rien ne va », je suis une inconditionnelle de Jason Segel, parce que lui est vraiment à part, c’est un ovni. Tu le plantes au milieu de tous les autres, tu ne vois que lui, parce qu’il est vraiment BIZARRE ! Et même « I love you, man » qu'il partage avec Rudd n’a pas que des qualités, il y est grandiose et bouffe aisément tous ses petits camarades… C'est pourquoi je l'ai très gentiment mis en haut de la liste…
    Et malheureusement, Vanity Fair a photographié Danny McBride mais a « oublié » d'immortaliser son compagnon de fumette de « The pineapple express » James Franco ! Un comble ! ou plutôt, y a complot moi j’dis !

  3. Stephon says:

    Elle était excellente cette série de photo. Seth en Frida, fallait y penser. Pas sûr qu'on y croit pendant 90 minutes par contre 🙂

  4. FredMJG says:

    ToStephon : En fait ça dépend… Cela pourrait être un horrible film très dramatique et épouvantablement triste sur la vie d'un travesti qui se prend pour Frida… mais il ne faudrait pas que Seth pleure parce que là, moi, je ne peux pas résister, je hurle de rire dès qu'il se met à grimacer !!! (cf. la scène du restau dans (pas très) funny people) 😀

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s